Les blagues que j’ai trop entendues en tant que caissière

Caissière, un job pratiqué par de nombreuses jeunes femmes chaque année. Pauline C. n'en est pas à son premier essai, et elle commence à être lassée des blagues redondantes...

Les blagues que j’ai trop entendues en tant que caissière

— Article initialement publié le 27 août 2013

Je suis caissière. Sans dire que j’adore cette activité, l’exercer m’a permis de financer mes études et, présentement, de mettre des sous de côté le temps de trouver du travail. Du coup, j’y mets du mien, je m’implique.

En quatre ans, j’ai appris à repérer de loin les clients à l’hygiène douteuse et à pratiquer l’apnée quand ils étaient dans les parages. Je sais parfaitement m’adapter à l’humeur des alcooliques, éviter de me faire caresser la main par le Monsieur Pervers du jeudi quand je lui rends sa monnaie et je peux gérer sans trop de problème trois notes en même temps lors des périodes d’affluence.

Il y a une chose, cependant, que je n’ai jamais pu accomplir malgré mon expérience et toute ma bonne volonté : rire aux Trois Blagues les Plus Entendues Dans un Supermarché. Il s’agit de trois tentatives d’humour qui ont lieu, de façon répétée, lors de l’interaction entre le client d’un supermarché et l’employé-e supposé-e encaisser ses achats.

And the winners are…

« Non, je suis pas fidèle »

Egalement connue comme « La Blague de la Carte Fidélité ». Survient lorsque la caissière demande, d’une voix généralement pas vraiment suave, si le client profite des avantages apportés par la fréquentation assidue d’une chaîne de grande distribution grâce à l’acquisition d’un sésame plastifié permettant de relier les achats effectués au compte fidélité. Tentée même lorsque l’employé-e utilise l’expression « carte du magasin ».

Réponse envisagée : « Et moi, j’adore les dragons. C’est beau les dragons. C’est pratique, en plus… Ah, c’est pas le moment où chacun raconte une chose personnelle à un parfait inconnu ? »

« Ah ben c’est gratuit alors ! »

Intitulée par les experts « La Blague du Code-Barres Erroné ». Prononcée lorsqu’un article, pour une raison obscure, ne peut être scanné et/ou que son prix n’est pas affiché et/ou que l’employé-e de caisse est obligé-e de taper le code barre à la main et que ça prend un peu trop de temps au goût de la personne qui patiente.

Réponse envisagée : « Félicitations, vous êtes le centième client de la journée à faire cette tentative d’humour ! Rendez-vous à l’accueil, on vous donnera un mouchoir en tissu brodé d’une citation de Pierre Desproges ! »

« Si vous en avez trop, vous m’en donnez, hein ! »

A.k.a .« La Blague du Prélèvement ». A lieu lorsque l’employé-e de caisse doit compter et se départir d’une partie de ses billets afin que son caisson soit vide (et moins attirant aux yeux des braqueurs potentiels). Provoque souvent la nécessité de recommencer les comptes depuis le début pour cause de déconcentration.

Réponse envisagée : « Okay. On fait fifty fifty ? »

Réaction à chaud aux Trois Blagues les Plus Entendues dans un Supermarché

Dans TOUS LES CAS, et quelle que soit sa relation vis-à-vis de l’humour, voici un aperçu de la réaction de l’employé-e de caisse.

Cette employée est une personne polie qui soutient les tentatives d’humour : il amorce une tentative de sourire.

Devant la recrudescence de ces blagues à la caisse, il est temps d’agir. Il en va de notre santé mentale et de votre intégrité physique : nous sommes tou-te-s concerné-e-s. CELA DOIT CESSER !

Qui que soient ces blagueurs des lignes de caisses et quelles que soient leurs intentions, ce message leur est destiné :

Vouloir détendre l’atmosphère, engager la conversation ou être jovial est un but noble mais ce n’est pas une raison pour bafouer l’humour. Vous valez mieux que ça. Je le sais. Vous le savez.

Maintenant, laissons tout cela derrière nous. Détachons-nous de ces blagues et explorons toutes les autres possibilités d’humour générées par nos interactions. Dans le doute, abstenons-nous et, à défaut d’être drôles, restons poli-e-s.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 155 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gadda
    Gadda, Le 13 juillet 2016 à 13h41

    @Lilliy : oui franchement je trouve ça plutôt cool ! Après ce serait cool d'avoir le témoignage de quelqu'un qui est aux caisses pour savoir ce que ça donne de l'autre côté !

Lire l'intégralité des 155 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)