Dans Big Little Lies, la nouvelle série HBO, un mensonge prend une ampleur… démesurée

Par  |  | 6 Commentaires

Big Little Lies vous plonge dans la petite ville de Monterey où un meurtre est survenu. L'enquête revient sur les faits, et notamment sur les suspects — ou plutôt suspectes — de l'affaire... Une mini-série HBO qui arrive en US+24 sur OCS !

Dans Big Little Lies, la nouvelle série HBO, un mensonge prend une ampleur… démesurée
Dès le mardi 21 février à 21h55, le premier épisode de Big Little Lies sera disponible sur le portail OCS Fans gratuitement !

— Article initialement publié le 20 février 2017

Big Little Lies possède un gros point fort : l’ambiance particulièrement intime des petites villes dans laquelle le spectateur se plonge avec délectation sans avoir l’impression de déranger.

C’est ironique par moment de voir que des riches familles californiennes subissent les mêmes problèmes d’éducation que le reste du monde. Être dans une petite municipalité ne les protège pas tant que ça…

Big Little Lies, un projet bouclé en sept épisodes

Derrière l’adaptation du livre Petits secrets, grands mensonges de Liane Moriarty, on retrouve une équipe de folie avec David E. Kelley (Ally McBeal) à l’écriture et Jean-Marc Vallée à la réalisation.

Ce dernier n’a pas commis une seule fausse note depuis son génial C.R.A.Z.Y. Il collabore à nouveau avec Reese Witherspoon et Laura Dern qu’il avait dirigées dans Wild.

Le lieu de l’intrigue a été déplacé de l’Australie aux États-Unis, alors bienvenue à Monterey, Californie. Les événements dans Big Little Lies sont racontés via un prétexte : un meurtre. Mais qui est la victime ? Je vous le dis d’avance, on ne l’apprend qu’à la fin des sept épisodes.

Qui dit série HBO dit (souvent) diffusion en US+24 sur OCS ! Et c’est le cas de cette mini-série que vous pourrez regarder à partir du 20 février à 20h40 sur OCS City.

Dans la petite ville côtière de Monterey, sous des apparences de cohabitation entre gens de bonnes familles et très tolérants... la vie n’est pas tranquille.

À lire aussi : Ces héroïnes de série télé féministes qui font plaisir à voir

Bienvenue à la cour de récré dans Big Little Lies

Les rumeurs sont omniprésentes. Machine qui raconte à Bidule que Trucmuche a fait ça, et Bidule répète à Chose en y ajoutant son avis subjectif. On croirait que ce sont les adultes qui sont à l’école primaire et non pas leurs enfants.

Les mères sont toutes des Stepford Smiler en herbe ou accomplies, et derrière leurs sourires se cachent des femmes prêtes à tout pour garder leur image parfaite intacte, alors que leurs secrets sont bien loin d’être tout blancs.

Très souvent, elles sont plus misérables qu’autre chose…

big-little-lies-trio

À lire aussi : HBO 2017 : séries, téléfilms, docus, émissions, ce que l’année vous réserve

Les protagonistes de Big Little Lies

Pour vous expliquer la situation, il faut poser à plat les suspects de l’affaire, à savoir les couples.

C’est le second mariage de Madeline. De sa première union, elle a eu une fille en pleine crise d’adolescence, et de la seconde, une petite Chloe très éveillée. Leur couple actuel semble solide, même s’ils manquent tous les deux de passion.

Madeline prend à bras-le-corps les injustices de ce monde et voudrait tout régler. Elle prend sous son aile Jane, qui vient d’arriver.

Sous toutes les coutures, ils ont l’air de former le couple parfait. Grands, blonds, beaux, riches, avec deux garçons jumeaux, lui est plus jeune qu’elle…

Sauf que derrière la façade, leur relation est particulièrement toxique. Oui, elle est abusive, et ça vient des deux partis. Mais cette violence dégage une certaine séduction pour Celeste… qui va tenter de remettre son mariage sur les rails.

C’est la nouvelle arrivée dans la ville de Monterey. On ne sait pas trop ce qu’elle a dû fuir pour arriver là, mais en tout cas, c’est la seule mère célibataire du lot.

Son fils est accusé le jour de la rentrée d’avoir agressé une de ses camarades de classe, ce qu’elle réfute en croyant à l’innocence de ce dernier.

Nathan est l’ex-mari de Madeline, et avec Bonnie, ils ont une fille dans la même classe que Chloe. Zoë Kravitz joue le rôle d’une mère cool, un peu hippie sur les bords, dans la méditation et à l’écoute. Elle se fait détester par Madeline.

J’ai pris un coup de vieux avec Bonnie : quand une actrice que t’as connu gamine joue un rôle de mère, c’est là que je me dis que les années sont passées…

  • Renata et Gordon (Laura Dern & Jeffrey Nordling)

Renata est la chieuse de service selon les autres mères. Elle monte les parents contre Ziggy (le fils de Jane) qui aurait agressé sa fille, à laquelle elle est totalement dévouée.

À lire aussi : Mes parents, leur éducation… et moi — Le Dessin de Cy.

À Monterey, tout le monde bave sur tout le monde, c’est ce que les flashbacks racontés par les suspect•es de l’enquête prouvent. Les divers éléments se révèlent au fur et à mesure que l’interrogatoire avance et on découvre ce qu’il s’est passé.

Franchement, les actrices sont dingues. Leurs personnages sont écrits avec brio, elles réussissent à y mettre tellement d’émotions. Les acteurs (surtout Adam Scott, ce n’est clairement plus Ben de Parks & Rec) ne sont pas non plus en reste.

Le récit parfaitement construit de Big Little Lies

En fait, il y a beaucoup de choses qui se passent. Si certaines mères sont des Desperate Housewives, Big Little Lies est loin d’être un soap.

C’est intéressant de voir qu’au sein de certains couples, la stabilité financière est apportée par la femme par exemple.

big-little-lies-mckenzie-family

Les dynamiques familiales complexes et les différentes manières d’appréhender l’éducation des enfants rappellent vraiment The Slap, même si l’histoire de Big Little Lies est plus sombre.

Dans un style similaire également, je pourrais mentionner Bloodline qui met vraiment à mal la cellule familiale et sait bien déterrer les cadavres du passé.

Plus l’histoire avance, plus les enjeux se dessinent clairement. Malgré la présence du mystère, je ne peux pas dire qu’il y a de la tension ou du suspense. Le spectateur attend que les infos lui parviennent, mais les révélations sont distillées à un rythme soutenu.

Je ne sais pas ce que j’ai avec les mères de famille en ce moment, mais après Doctor Foster, j’ai vraiment été happée par l’histoire des riches Californiennes de Big Little Lies !

À lire aussi : Les 10 séries que je ne raterai pour rien au monde en 2017

LA MADBOX GIRL POWER

8 surprises personnalisées par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Aki

Aki était un panda dans une vie antérieure. Elle a découvert les séries et les films un peu tard mais s'est bien rattrapée depuis et œuvre désormais chez madmoiZelle dans ces rubriques. Fana de comédies musicales et de Joss Whedon, elle partage aussi la passion globale de la rédac pour la nourriture.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Fille anormale
    Fille anormale, Le 10 avril 2017 à 22h33

    Sauf que derrière la façade, leur relation est particulièrement toxique. Oui, elle est abusive, et ça vient des deux partis. Mais cette violence dégage une certaine séduction pour Celeste… qui va tenter de remettre son mariage sur les rails.
    Ah non, pas du tout. Faut regarder plus d'un épisode pour analyser une série, hein !
    Il est montré (et dit) très clairement que le problème vient uniquement de son mari et qu'elle reste car (elle pense que) c'est un bon père.

    Edit: Je viens de voir qu'au moment où cet article a été publié seul le premier épisode avait été diffusé, mais je maintiens mon message ci-dessus: pourquoi analyser une série seulement sur le pilote ? Il y a de grandes chances pour qu'on raconte de grosses conneries et c'est évidemment ce qui s'est passé ici.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!