« Autophoto », le remplaçant de « selfie » !

Ne dites plus « selfie » : l'office québécois de la langue française a inventé pour vous « l'autophoto » et son frère jumeau « l'égoportrait ».

C’est connu, les Québécois sont très attachés à la langue française. Contre l’invasion du « selfie » qui fait rager tous les puristes de la francophonie, le gouvernement québécois a inventé l’« autophoto » et son cousin l’« égoportrait ».

« Le terme égoportrait est formé de égo-, « soi-même », et de portrait. Il souligne le côté égocentrique et la valorisation de soi-même qui peuvent être caractéristiques de l’autophoto. »

? Office québécois de la langue française, 2014

« La ou le photographe peut être accompagné d’autres personnes sur son autophoto », rappelle l’office québécois de la langue française.

Notons que selon la définition du mot, l’autophoto peut être faite avec une tablette, un appareil photo numérique ou un « téléphone intelligent ».

Alors que « selfie » a été consacré mot de l’année par les Dictionnaires d’Oxford, les instances hexagonales restent remarquablement immobiles. Si vous suiviez leurs recommandations vous auriez de toutes façons cessé les « sextos » pour vous mettre à la « textopornographie », une proposition de la Commission Générale de Terminologie et de Néologisme en décembre 2013. À côté de ça, « egophoto » paraît remarquablement poétique…

Comptez-vous préserver la langue française en adoptant ces nouveaux mots, ou préférez-vous vous en tenir aux bons (pas si) vieux « selfie » et « sexto » ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Insert_Spoon
    Insert_Spoon, Le 9 avril 2014 à 22h53

    Oh zut alors, la langue française évolue et fait des emprunts à d'autres langues :d On va revenir à la Renaissance et lutter férocement contre les échanges avec l’Italie pour purifier un peu tout ça. Ha non même avant! Bouter les Francs hors de chez nous, pas de germanique dans notre latin!

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)