Dix applications smartphones pour pimper tes photos mobile

Parmi la multitude d’applications photo disponibles, comment s’y retrouver et choisir celles qui deviendront tes préférées ? Chloé Vollmer-Lo t’a préparé une petite sélection…

Dix applications smartphones pour pimper tes photos mobile

Le raz-de-marée de la photo au smartphone a tendance à faire hurler mes confrères aux réflex hors de prix. Quand on a appris la photo académique et ses mille règles parfois compliquées, on peut grincer des dents en voyant que d’autres s’imposent photographes à grands renforts de filtres et d’appareils de qualité inférieure… se passant ainsi des dépenses titanesques engendrées par l’acquisition d’un « vrai matériel », ainsi que du savoir que celui-ci exige.

Mais moi, je dois t’avouer que j’aime bien ça, la photo au smartphone et ses filtres quasi-automatiques.

big-selfie-epoque-adaptation

Je considère tout ça comme un exercice différent, plus récréatif, voire comme une porte d’entrée dans la photographie pure et dure. S’affranchir du matériel sophistiqué, c’est aussi ne plus se cacher derrière la technique et apprendre à regarder !

Quand on n’est plus paniqué à la vue des mots iso, ouverture, vitesse, focale ou balance des blancs, on peut prendre le temps de composer une vraie image, et de travailler à la rendre belle.

À lire aussi : Cadrage & composition en photographie — Les bases pour bien débuter

Je t’ai donc concocté une petite liste des 10 applis les plus chouettes que j’aie testées. Avec, à la fin de l’article, un mini-bonus pour les photographes plus expérimenté•e•s !

Instagram, bien sûr

Je ne pouvais pas décemment écrire un article sur les applis photo sans te parler d’Instagram ! Avec 400 millions d’utilisateurs dans le monde, c’est l’appli incontournable.

coulisses-redac-instagram

Ce que j’aime chez Instagram, c’est le côté décomplexant de la démarche : pas besoin de jargon technique, de connaissances particulières, ou d’heures d’ajustement. Tu peux obtenir une image tout à fait flatteuse et satisfaisante en un rien de temps. Selon moi, c’est l’appli idéale pour qui veut ajouter des filtres efficaces à ses photos, et les publier rapidement sur ses réseaux sociaux.

Je vis décidément dans l'immeuble de l'amour.

A photo posted by Chloé Vollmer-Lo (@chloevollmerlo) on

Ah oui, y a beaucoup de photos de chatons sur Instagram.

Car, outre les possibilités de post-traitement qui s’améliorent et gagnent en subtilité de version en version, la grande force d’Instagram est, selon moi, celle de pouvoir tenir une sorte de journal photographique et de le partager – ou non – avec ses ami•e•s.

Comme sur Facebook ou Twitter, le contenu est sans cesse renouvelé : dans ton fil, tu peux voir les posts des gens que tu suis, tu peux les liker, les commenter… Tu peux aussi explorer ce qui se fait ailleurs sur le réseau et découvrir ainsi de nouveaux•elles photographes. Le succès de cette communauté est tel que de nombreux•ses artistes l’ont détourné de son usage originel et s’en servent comme d’une sorte de blog visuel pour montrer des photos prises avec un matériel pro ou encore leurs illustrations…

big-Illustratrices-decouverte-instagram

Bref, c’est tout un merveilleux monde chronophage qui s’ouvre à toi. Et tu peux même suivre la rédac sur Instagram, dis donc !

VSCO et DSCO

Tu as sûrement déjà vu passer des images taguées #vsco sur Instagram sans savoir de quoi il s’agissait… Viens Sur le Canapé Onestbien, Vois Sur ton Chemingamins Oubliés, Voyons Si Cruella Obtempère ? Eh non ! Alors en fait, je t’avouerais que moi non plus, je n’ai pas percé le mystère de cet acronyme. En revanche, je peux te dire que VSCO, c’est en réalité une appli. Eh oui.

De nombreux photographes plus ou moins pro connaissent déjà ce nom depuis un petit moment, puisque VSCO propose aussi des presets (c’est-à-dire des fichiers de réglages chromatiques à utiliser dans des logiciels de post-traitement)… Des outils super pratiques, très à la mode, et pas toujours très bon marché.

L’appli VSCO, elle, est une déclinaison de ces presets. Elle propose dix filtres (on peut en télécharger davantage, certains étant gratuits, d’autres non), sur lesquels d’autres réglages viennent se greffer. On est globalement sur des rendus assez légers, très proches d’Instagram, mais avec quelques fonctionnalités supplémentaires plutôt intéressantes : notamment la possibilité de redresser des perspectives, d’ajouter du grain ou d’ajuster les teintes

Côté communauté, en revanche, VSCO est bien plus faible qu’Instagram et me paraît plus élitiste, moins proche de la vie quotidienne.

Les concepteurs l’ont sûrement bien compris, puisque les fonctionnalités de partage et d’enregistrement sont très bien développées. Tu peux ainsi sauvegarder ton image en plusieurs résolutions différentes, ou encore l’envoyer directement vers Instagram… VSCO est davantage un outil de post-traitement qu’un réseau social, au contraire d’Instagram.

Sur le plan pratique, la prise en main nécessite un peu de temps au début, mais certaines fonctionnalités sont très bien pensées, comme par exemple le récapitulatif de toutes tes dernières retouches sur une photo, pour ne pas perdre le fil.

vsco-lolaLola la classe, version VSCO. 

DSCO, quant à elle, est une autre appli développée par VSCO (c’est pour ça que je mets tout ça dans le même panier). Elle te propose sept filtres VSCO et te permet de réaliser de courtes vidéos immédiatement transformées en GIF animés !
appli-dsco

J’en profite pour te faire un point météo : à Paris, il fait moche.

VSCO

DSCO

Hipstamatic et Oggl

Hisptamatic, c’est le deuxième grand concurrent d’Instagram. Son interface vintage super chouette en fait une appli très séduisante. Les possibilités de filtres et de retouches sont nombreuses, mais souvent moins légères que sur Instagram ou VSCO. On est plus proche, dans le rendu, des appareils et pellicules du tout début du XXème siècle, ou des appareils-jouets. Mais si on aime les retouches très assumées, c’est un excellent choix d’appli !

hamster-hipstamaticHamstamatic, huhu.

Côté réseau social, on n’est pas au top non plus, c’est pour cette raison que les développeurs d’Hipstamatic ont lancé Oggl, qui se veut une communauté de partage de photos. Je dois t’avouer que ce nom me fait mourir de rire, parce que ça sonne à peu près comme quand j’essaie de manger trop de chips en même temps, que mes amis se moquent de moi tandis que je m’étouffe, et que je les enjoins à se taire de façon un peu vulgaire. J’aime bien.

Au-delà de ça, je ne trouve pas qu’Hipstamatic et Oggl apportent grand chose au monde de la photo sur smartphone. Si tu n’es pas absolument féru•e de rendus vintage bien appuyés, tu peux passer ton chemin.

D’autant plus qu’aucune de ces deux applis n’est dispo sur Android, et ça c’est dommage.

big-guide-pratique-hipster

Hipstamatic

Oggl

Autodesk Pixlr et Pixlr-o-matic

Autodesk Pixlr, c’est un peu la bonne surprise glanée par hasard sur le formidable monde des Internets. Déjà, l’appli propose plein de filtres plus ou moins subtils (soyons honnêtes, certains sont vraiment too much pour moi), mais en plus elle te propose d’en télécharger d’autres en sus, pour ne pas trop surcharger dès le départ la mémoire de ton téléphone. Pas bête, non ?

Du côté des retouches à proprement parler, on trouve une très belle palette d’outils, que ce soit pour améliorer la lumière, les contractes, ou pour effacer des défauts ou des yeux rouges… Mais tu peux également t’amuser à griffonner ton image, ou encore à la pixelliser. Et surtout, joie joie joie, tu peux pratiquer la double-exposition ! C’est-à-dire superposer deux images et les fusionner l’une dans l’autre.

licorne-pixlrUsage abusif de toutes ces fonctions merveilleuses, sur modèle conservant son anonymat.

Et attends, c’est pas fini ! Puisque tu peux aussi ajouter en surimpression des textures ou des lumières pré-enregistrées dans l’appli. Et moi qui adore les fuites de lumière et les petits accidents de pellicule en argentique, je peux te dire que je suis comblée !

Du côté de Pixlr-o-matic, on est globalement sur le même modèle, avec moins d’outils et de possibilités d’ajustements : c’est en quelque sorte la version express de Pixlr. On se concentre principalement sur les filtres, les cadres et les surimpressions de texture. C’est plus rapide, mais très cool quand même.

pixlromatic-appliPixlr-o-matic, en deux temps trois mouvements.

Pixlr

Pixlr-o-matic

Snapseed

Snapseed est un logiciel maison de chez Google, alors forcément, les développeurs sont un peu obligés de faire un truc pas trop mal, ils ont la pression. Et ça fonctionne ! Je ne connaissais pas le logiciel avant d’écrire cet article, et j’avoue que je suis un peu bluffée.

big-snapchat-madmoizelle

Si on aime les filtres, déjà, l’application en propose un bon panel, bien rangés dans des catégories aux intitulés très clairs (« Théâtral », « Rétro »…). Ceux-ci sont même cumulables entre eux ! Ce qui me plaît particulièrement, c’est la possibilité de travailler sur des rendus subtils, qui ne dénaturent pas la photo d’origine.

appli-snapseedCombinaison entre un filtre théâtral et un filtre rétro.

Côté post-traitement, les possibilités sont nombreuses et permettent un rendu très précis. L’histogramme (qui fera peut-être l’objet d’un prochain tuto, mais en attendant ce lien explique très bien ce que c’est) qui apparaît en bas de l’écran en permanence t’indique l’équilibre des différentes lumières dans ton image et te guide donc dans ta retouche. C’est très pratique, et surtout très formateur.

En résumé, Snapseed est terriblement addictif, se rapproche des logiciels de post-traitement sur ordinateur… Et je voudrais bidouiller pendant des heures.

Snapseed

Skrwt

Encore une appli avec un nom rigolo, cette fois-ci plus proche du son que je produis quand je vois des trucs flippants sur Internet et que je ne m’y attendais pas. Je te rassure, Skrwt n’a rien de creepy, puisqu’il sert à redresser les perspectives. Bon nombre des applis citées ci-dessus le font aussi, mais pas aussi bien ! Amoureux•se des lignes et angles droits ? Cette appli t’enverra directement dans le monde de tes rêves, peuplé d’équerres vaillantes et de règles inflexibles (ok, dit comme ça, c’est effectivement flippant).

test-appli-skrwtPas droit, droit, pas droit, droit, pas droit, droit…

Skrwt

Layout

Bon, ça y est, tes photos sont toutes droites comme tu voulais, et retouchées à la perfection ? Super ! Mais cette fois, tu as envie de montrer plusieurs images à la fois, dans un savant patchworkC’est le moment d’utiliser Layout !

Une appli éditée par Instagram, toute simple, qui fait peu de choses, mais qui les fait bien. Très facile à utiliser, complètement intuitive, moi je dis chouette alors.

Et sinon, j'ai aussi reçu du courrier aujourd'hui…

A photo posted by Chloé Vollmer-Lo (@chloevollmerlo) on

Je place ça là au passage pour frimer gentiment et foutre le seum aux Moldus.

Layout

Facetune

Bon, et maintenant, place au lol. Une fois qu’on a parlé jolies photos et tout, on a le droit de rigoler quand même, hein. Facetune est donc une appli qui sert à lisser la peau, gommer les petits défauts, accentuer certains traits, en minimiser d’autres… Mais c’est aussi une belle porte ouverte au n’importe quoi jouissif. Parce que faire régner une dictature des plastiques parfaitissimes au-delà du réel, non merci, mais se déformer la tronche pour provoquer des fous rires inextinguibles, je vote pour !

Simple d’utilisation, Facetune te permet de te bricoler une tête digne des plus beaux shôjo mangas en deux temps trois mouvements.

Une photo de famille manga chou @ellemady @fiona.kp

A photo posted by madmoiZelle.com (@madmoizelledotcom) on

La preuve en images. 

Facetune

À lire aussi : FaceFusion, l’appli qui mixe ton visage à celui de tes proches

Et maintenant, terminons en beauté avec deux applis davantage réservées aux photographes expert•e•s…

Pocket Light Meter 

Comme son nom l’indique, Pocket Light Meter est une appli bien utile pour mesurer la lumière. Elle servira principalement aux photographes qui utilisent des appareils manuels sans cellule (principalement de vieux modèles argentiques, donc).

pocket-light-meter-testSi tu ne comprends pas ce que cet écran affiche, t’inquiète pas, je vais faire des tutos bientôt.

Moins précise qu’un réel posemètre, elle est tout de même très efficace et dépanne parfaitement quand on n’a pas de cellule sous la main.

Pocket Light Meter

Sun Surveyor lite et Sun Surveyor

Sun Surveyor aussi porte bien son nom, puisque cette appli te permet de suivre les mouvements du soleil et même de les anticiper. L’appli lite est gratuite, mais je peux te garantir que l’option payante vaut largement son prix ! Dans cette dernière version, tu peux même afficher le parcours du soleil sur Google Street View, ou à travers l’appareil photo de ton téléphone.

sun-surveyor-test

Dans les deux cas, l’appli te permet de savoir où se situera le soleil et quelle sera la direction de sa lumière, à un endroit et à une heure donnés. Super utile pour ne pas se retrouver à contrejour ou dans l’ombre quand on a prévu une séance photo hyper lumineuse, ou encore pour se synchroniser avec la Golden Hour, ce fameux moment de la journée où tout se teinte de belles lueurs orangées…

Sun Surveyor lite

Sun Surveyor

J’espère que tu trouveras ton bonheur parmi toutes ces applis ! Évidemment, cette liste n’est pas exhaustive et elle est avant tout le reflet de ma subjectivité. Et surtout, n’oublie pas que quand on prépare une séance photo, le smartphone est un outil très précieux.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Chloevollmerlo
    Chloevollmerlo, Le 4 mars 2016 à 21h32

    Miss Marple
    Mais pourquoi personne ne parle JAMAIS de Windows Phone dans les articles ?
    J'ai l'impression que cette remarque revient souvent dans les commentaires, pourtant...

    Que l'appli Mademoiselle n'existe pas pour Windows Phone, passe encore, même si je trouve ça vraiment dommage je peux comprendre que ça coute cher à développer. Mais rajouter trois mots dans un article pour signaler qu'une appli est dispo pour iOS, Android ET Windows Phone, c'est possible à moindre frais !
    Et c'est le cas pour Pixlr D'autodesk au moins (mon chéri n'a pas vérifié pour les autres, mais celle-là c'est sûr : il l'utilise et elle fonctionne super bien...)

    Tout le monde pense qu'il n'y a pas d'applis pour Windows phone, alors qu'en fait c'est juste qu'on n'en parle pas quand elles existent...

    D'ailleurs sur Windows phone y'a aussi Photoshop Express qui est de très bonne facture et qui doit exister sur iOS et Android.
    Réponse avec huit mille ans de retard, désolée :) Quand j'ai commencé l'article, j'ai cherché sur Windows Phone, mais effectivement, assez peu d'applis de ma sélection étaient disponibles dessus.
    Et là, dilemme : est-ce que je m'empêche de parler d'une appli parce qu'elle est pas dispo sur Windows Phone ? Et à l'inverse, est-ce que je dois parler d'une appli qui me convainc moins sous prétexte qu'elle est dispo sur Windows Phone ? (Je pense précisément à Photoshop Express que je trouve bien, mais pas au niveau des autres que j'ai citées).
    Et enfin, j'avoue que je ne comprends rien à la boutique d'app windows.
    Mais j'imagine bien que ça doit être frustrant, oui, désolée...

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)