Anti-cernes et correcteurs : comment les choisir ?

Anti-cernes, cache-boutons, correcteurs de couleur... On a vite fait de se perdre dans la jungle des « cache-misère » ! Virginie t'explique tout.

Anti-cernes et correcteurs : comment les choisir ?

Publié initialement le 2 septembre 2013 : L’anti-cernes et le correcteur font partie des produits de maquillage qui peuvent instantanément réveiller un teint fatigué et inégal. Viens apprendre à jouer avec les textures et les couleurs pour obtenir un teint frais, unifié mais pas plâtré !

L’anti-cernes

L’anti-cernes est sûrement le produit de correction du teint le plus connu. Comme son nom l’indique, il est censé effacer les traces de fatigue et donner l’air plus frais. La peau du contour de l’œil est sensible et marque facilement. Du coup, pour éviter de la dessécher et de marquer les petites ridules, les anti-cernes à la texture crémeuse sont les plus appropriés.

L’anti-cernes s’applique avant ou après le fond de teint liquide en fonction de la couvrance désirée (avant le fond de teint lorsque tu as dormi 10 heures et après le fond de teint pour les lendemains de nuit agitée). Dans le cas d’un fond de teint poudre, il s’applique avant afin d’éviter les pâtés.

Ton anti-cernes peut être légèrement plus clair que ta peau pour un effet défatigant immédiat.

Voici un petit dessin explicatif des zones du regard où il doit être appliqué. Tu peux aussi bien utiliser un pinceau (en lissant le produit) que tes petits doigts (en tapotant le produit).

Sélection d’anti-cernes :

L’anti-cernes « réflecteur de lumière »

Comme son nom l’indique, l’anti-cernes réflecteur de lumière n’est pas là pour corriger les imperfections mais pour donner un petit coup de fouet au teint. Par effet d’optique, il peut aider à défatiguer le regard et à redonner de la fraîcheur au teint, mais il ne sert strictement à rien en cas de gros bouton rouge ou de valises sous les yeux.

Ce type de produit à la texture fluide est souvent présenté sous la forme d’un stylo/pinceau. Son application se fait après le fond de teint et l’anti-cernes/correcteur, et avant la poudre. Voici un petit dessin explicatif des endroits où l’appliquer.

Sélection d’anti-cernes « réflecteurs de lumière » :

  • Touche lumière lissante, Sephora, 12€90 — En plus de maquiller les cernes, ce produit est enrichi en acide hyalurinique pour éviter le dessèchement du contour de l’œil. Sa texture très fluide le rend presque imperceptible sur la peau.
  • Stylo Touche de lumière Lumi Magique, L’Oréal Paris, 12€50 — En plus d’illuminer le visage, ce produit est assez couvrant pour servir d’anti-cernes. Bon rapport qualité/prix.
  • Touche éclat, Yves Saint Laurent, 31€30 — Impossible de parler de pinceaux réflecteurs de lumière sans citer la célèbre Touche éclat ! La gamme s’est récemment agrandie avec des teintes pour les peaux foncées.
  • Stylo Lumière Cinéma, CCB, 7,95€ au lieu de 15€90 — Ce stylo apporte peu de couvrance mais beaucoup de lumière au teint. Attention, la teinte la plus claire est vraiment très claire.

Les correcteurs de couleur

Rougeurs, taches de soleil, veines… Corriger une imperfection colorée peut s’avérer difficile. Heureusement, les principes de la colorimétrie sont là pour te filer un petit coup de main. C’est très efficace et ça ne prend que quelques secondes.

Voici une roue de couleur. En face de chaque couleur se situe sa couleur opposée. Lorsque ces deux couleurs sont placées l’une sur l’autre, elles s’annulent. En maquillage, cette roue est très facile à utiliser : il suffit de repérer la couleur du problème à camoufler (des cernes violacés, par exemple) et d’appliquer dessus un correcteur de la couleur opposée (ici du jaune/moutarde).

Après avoir utilisé le correcteur de couleur, n’oublie pas d’utiliser un autre correcteur/anti-cernes, cette fois-ci dans ta carnation, pour que la correction soit invisible.

Sélection de produits correcteurs de couleur :

Le cache-boutons

L’une des inventions cosmétiques les plus utiles est sûrement le cache-boutons ! Suivant sa texture, il peut aussi bien faire disparaître une pustule naissante qu’une croûte post-grattage. Certains sont même enrichis en actifs anti-boutons.

Pour un résultat presque invisible, le cache-boutons en stick/tube/pot s’applique après le fond de teint liquide ou avant le fond de teint poudre. Dans le premier cas, n’oublie pas de fixer tes petites corrections avec un peu de poudre libre. Le cache-boutons existe aussi sous forme de poudre minérale. Applique-le en dernier dans ta routine de correction du teint.

Ton cache-boutons doit être de la même teinte que ta peau, ni plus foncé, ni plus clair. Si le correcteur vert est une étape dont tu préfères te passer, choisis un cache-boutons dont la teinte tire légèrement vers le jaune. Le jaune, même si moins efficace que le vert, floutera légèrement la couleur rouge de tes boutons.

Sélection de cache-boutons :

Big up
Viens apporter ta pierre aux 30 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Muchat
    Muchat, Le 19 novembre 2013 à 18h30

    sayyadina;4336152
    Super article même si j'ai parfois du mal à trouver du cache boutons, je ne trouve rien, vu ma peau relativement claire :sad: car ce qui est le plus clair (dans les marques pas trop cher) est généralement trop foncé :s

    Mais je plussoie le bourjois healthy mix, c'est un anti cernes que j'adore.

    (et je devrais peut être me mettre au vert également vu la couperose que j'ai en permanence)
    J'ai la peau très claire et j'utilise ceci (http://www.beaute-test.com/camouflant_purifiant_-_formule_sos_clinique.php ) depuis des années. C'est un peu cher à l'achat (je le trouve en général pour environ 15€) mais je vais super longtemps (plus d'une année) avec un tube. Il tient toute la journée et soigne en même temps l'imperfection.

Lire l'intégralité des 30 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)