Les Animaux Fantastiques 2 n’est pas incohérent, parole de Potterhead !

Les Crimes de Grindelwald n'était même pas sorti qu'il était déjà beaucoup critiqué. Voici pourquoi, selon Caroline, les problèmes pointés du doigt par les critiques ne sont pas convaincants.

Les Animaux Fantastiques 2 n’est pas incohérent, parole de Potterhead !

Publié le 22 novembre 2018

Le deuxième opus des Animaux Fantastiques, Les Crimes de Grindelwald est en salles depuis deux semaines, et il a beaucoup fait parler de lui.

Pas seulement parce que c’est un nouveau film de l’univers Harry Potter, mais aussi car il a beaucoup divisé. Que ce soit dans les médias ou au sein de mon entourage, de nombreux détails et incohérences sont remontés jusqu’à mes oreilles.

Ce sont globalement les mêmes arguments qui reviennent chaque fois. Et comme j’ai quelque chose à dire sur chacun d’eux, je vais prendre ces points un par un afin de t’expliquer pourquoi, selon moi en tout cas, ils ne sont pas valables.

Tu l’auras compris, j’ai adoré le film qui selon moi est tout aussi cohérent qu’original et passionnant !

Cela ne veut pas dire que je le considère comme le plus grand chef d’œuvre de tous les temps. Mais je ne me suis pas ennuyée une seconde et j’ai tout de suite été emportée dans l’histoire.

Pour ma part, je n’ai pas été déçue, et je trouve que les critiques sont très dures pour peu de choses.

J’espère donc te convaincre un minimum que ce film n’est pas aussi mauvais que ta première impression pourrait t’avoir laissée !

SPOILER ALERTE MAXIMALE

Nous interrompons cet article pour un bulletin météo de la plus haute importance. Une tornade de SPOILERS se dirige actuellement vers cet article, et elle devrait RAVAGER DE SPOILERS les paragraphes qui suivent. 

Si vous et vos proches sont de la #TeamNoSpoil, filez vous emmurer dans un abri anti-atomique et fermez immédiatement cet onglet. 

Vous voilà prévenu·es.

PS : je vous ai dit pour les spoilers ? Non parce que ça commence juste sous cette vidéo. Vraiment. Dernière chance.

« Croyance ne devrait pas être en vie »

J’ai été assez surprise d’entendre qu’il était improbable que Croyance ait survécu.

Qui pensait sincèrement qu’un OBSCURIUS ayant atteint un tel âge pouvait être tué d’un coup de baguette magique ?

Personnellement, je n’ai pas cru une seconde à sa mort à la fin du premier film.

« McGonagall n’est pas censée être née »

McGonagall n’était effectivement pas née, puisque que le film se déroule en 1927 et les scènes avec McGonagall sont donc encore bien antérieures. Alors que celle-ci est censée être née en 1935.

Et effectivement, ça ne peut pas être sa mère non plus, car elle s’appelait Isobel et non Minerva. Bien vu !

Et ça tombe bien, car la femme que l’on voit est la grand-mère de McGonagall. Elle s’appelait elle aussi Minerva.

C’est donc bien une Minerva McGonagall jeune qu’on voit, mais pas la même que celle que l’on connait !

Tu as un doute ? Je t’invite à jeter un œil à la biographie de celle-ci ainsi qu’à son arbre généalogique, que tu peux trouver sur Wikia.com.

D’ailleurs, l’actrice qui interprète grand-mère McGonagall, Fiona Glascott, est née en 1982. C’est donc une femme d’une trentaine d’années que l’on voit dans le film.

Il est donc tout a fait possible que celle-ci soit déjà mariée et aie une petite fille, qui une quinzaine d’années plus tard donnera naissance à la Minerva McGonagall que l’on connait.

Je ne sais pas si J.-K. avait déjà donné cette information. Mais elle a décidé que McGongall avait une arrière grand-mère du même nom. Et maintenant, c’est sur Wikia.

Alors, convaincu·e ?

« La baguette de Sureau devrait être à Tina »

Dans le premier film, c’est Tina qui désarme Grindelwald à la fin. Certains n’ont donc pas compris pourquoi rien n’est mentionné à ce sujet dans Les crimes de Grindelwald, et que Grindy est en possession de la baguette de Sureau oklm.

En fait, Tina désarme Grindelwald, oui, mais à ce moment-là il utilise la baguette de Percival Graves. Et non la baguette de Sureau !

percival graves baguette

Et c’est logique, ça aurait un peu cassé sa couverture que Grindelwald se transforme en Percival mais continue à utiliser la baguette de Sureau… Il l’a clairement laissée en sureté et la récupère en même temps que son apparence propre.

Et certes, dans Harry Potter, la baguette appartient à Dumbledore, mais c’est bien après avoir vaincu Grindelwald, et donc logiquement récupéré la baguette.

« Croyance ne peut pas être le frère de Dumbledore »

Grindelwald révèle à Croyance que son vrai nom est Aurélius Dumbledore.

On sait qu’Albus avait un frère, Abelforth, et une sœur, Ariana, qui était elle aussi un Obscurius. Aujourd’hui, on apprend qu’Albus a en fait un autre frère.

Peut-être que celui ci est son demi frère, on le saura dans les prochains films. Dans tous les cas, je ne vois pas en quoi cette nouvelle information pose problème.

Non, J.-K. Rowling n’avait jamais dit qu’Albus avait un autre frère. Si elle l’avait fait, il n’y aurait pas eu de suspense dans Les crimes de Grindelwald !

De plus, voilà qui peut répondre à l’intrigue autour des Lestrange, qui s’avère avoir peu d’utilité pour l’histoire. On croit d’abord que cette prophétie révélée par Grindelwald concerne les Lestrange :

« Un fils cruellement banni. Le désespoir d’une fille. Le retour d’un vengeur »

Mais on comprend à la fin qu’elle concerne en fait très probablement les Dumbledore !

D’où le parallèle avec les Lestrange, qui étaient là pour créer du suspense et de la réflexion chez le spectateur.

« Dumbledore n’a jamais enseigné la Défense contre les Forces du Mal »

Dumby était prof de Métamorphose, et non de Défenses contre les Forces du Mal. À notre connaissance, du moins. Apparemment, il a aussi à une certaine époque enseigné la Défense contre les Forces du Mal.

Quelqu’un a-t-il le CV de Dumbledore en sa possession ? J’aimerais bien le voir ! À ma connaissance, on en connait très peu sur sa vie, ce n’est donc pas un détail qui me surprend particulièrement.

Maintenant que j’ai vu avec toi les incohérences du film, j’aimerais aussi revenir sur d’autres problèmes qui ont été évoqués.

Car au delà de ces incohérences, sont aussi parvenues à mes yeux et mes oreilles d’autres critiques sur lesquelles j’ai également mon mot à dire.

Avant de ronchonner, laisse-moi une chance de te réconcilier avec ce film qui n’est peut être pas aussi décevant que tu ne le crois !

« La sexualité de Dumbledore ne serait pas assez explicite »

La critique concernant le manque de représentations LGBT dans la saga Harry Potter a pris une nouvelle ampleur avec la sortie de ce 2ème opus des Animaux Fantastiques, et pourtant, il y a bien un personnage gay, et ce n’est pas sa caractéristique, sa raison d’être.

Mais les gens ne sont toujours pas conquis, parce que ce ne serait pas assez explicite. Je pense simplement que le but est de l’amener petit à petit.

L’histoire se déroule tout de même dans les années 1920, ce n’est pas si étonnant que Dumby ne crie pas sur les toits #GAYPRIDE ! Malheureusement, il faudra attendre près d’un siècle pour ça.

Et d’ailleurs, je trouve personnellement que si, sa sexualité est explicite. Il y a quand même cette fameuse scène où Dumbledore voit Grindelwald dans le miroir du Riséd.

Et que voit-on dans ce miroir ? Ce qu’on veut le plus au monde. Je citerai Ezra Miller (interprète de Croyance) qui résume ça parfaitement, d’après Cosmopolitain.

« Il voit (Dumbledore) Grindelwald, son amour de jeunesse qui est l’amour de sa vie ; il le voit dans le miroir du Riséd.

Qu’est-ce que ce miroir te montre ? Rien de plus que le désire le plus profond de ton cœur. Si ce n’est pas explicite, je ne sais pas ce qui l’est. »

Si Ezra Miller le dit, alors c’est une parole d’Évangile.

Ce qui a dérangé certains est aussi le fait qu’on aurait pu penser que c’était uniquement par amour que Dumbledore ne voulait pas combattre Grindelwald.

Or on apprend à la fin que c’est en réalité à cause d’un serment inviolable.

Mais je ne vois pas en quoi cela change quelque chose. Personne ne l’a obligé à faire ce serment inviolable, il l’a fait par amour et fidélité, et parce qu’il était prêt à tout pour Grindelwald.

Aujourd’hui, il en paye les conséquences, mais quelque chose me dit que ça l’arrange bien.

« L’histoire inutile des Lestrange »

L’intrigue autour des Lestrange qui était censée nous révéler d’où venait réellement Croyance a aussi été remise en question. Mais elle nous apprend finalement qu’il n’a aucun lien de parenté avec eux.

Je pense néanmoins que cette histoire était intéressante et que la présence de Leta n’était pas inutile. On connait les Lestrange comme des grands méchants à cause de Bellatrix.

C’était donc intéressant de voir que non, ils ne sont pas tous comme elle, et de rappeler que les Serpentard ne sont pas tous des psychopathes.

J’ai d’ailleurs apprécié de voir l’amitié entre Leta avec Newt, qui est un Poufsouffle. Car dans les précédents films, les Serpentard ne semblent jamais se lier d’amitié avec qui que ce soit d’une autre maison.

« Queenie est devenue folle »

Je n’ai jamais eu l’impression que Queenie était très saine d’esprit. Mais ça, ça me concerne.

Cependant, je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent qu’elle change de bord d’un coup et sans raison.

Il y a un passage du film ou l’acolyte de Grindelwald trouve Queenie sous la pluie et l’amène voir ce dernier. Queenie boit du thé, puis rencontre Grindelwald qui lui dit qu’elle peut partir.

Ce moment semble inutile et n’a pas l’air d’apporter quoi que ce soi à l’intrigue. Seulement, c’est après cette rencontre qu’elle semble virer de bord.

Et très franchement, je ne pense pas que ce soit déconnecté de ce moment avec Grindelwald ! Ça ne m’étonnerait pas du tout qu’elle ait été ensorcelée.

« Il se passe trop de choses dans Les crimes de Grindelwald »

L’une des principales critiques que j’ai entendues est le fait qu’il se passerait trop de choses dans ce film. Qu’il y aurait trop de personnages, trop d’intrigues différentes, et pas d’histoire centrale.

Mais je pense qu’un véritable fan devrait être ravi qu’il se passe tant de choses. Harry Potter est un univers riche et complexe, qui te pousse à te creuser les méninges.

Que les adeptes des scénarios simples où il n’y a pas besoin de réfléchir se tournent par exemple vers des films de gros bras américains ! (Que j’affectionne particulièrement, les soirs où mon cerveau s’est donné toute la journée.)

J’ai trouvé hyper intéressant que tant d’histoires se croisent et que chaque personnage ait l’importance qu’il mérite.

Ce que j’ai pu entendre à ce sujet se rapproche de ce que j’ai aussi pu lire sur Warwick Daily News :

Il se passe trop de choses. S’attendre à ce qu’une audience s’intéresse à autant de personnages, c’est trop en demander !

Il semblerait que l’on se soit habitué à être bercé par une histoire prévisible et classique, où les solutions sont offertes sur un plateau ?!

Oui, il y a de nouveaux personnages, mais il y aussi une nouvelle audience ! Le film ne peut pas se composer uniquement de références à ceux qui connaissent entièrement l’univers Harry Potter.

Il y a toute une nouvelle génération à combler et ils ont le droit d’avoir leurs nouveaux personnages à eux ! Car oui, J.-K. Rowling peut ajouter autant de personnages qu’elle le veut.

Pourquoi l’univers serait-il « fermé » ? Laisse une chance aux petits nouveaux, peut-être apprendras-tu à les aimer !

« Le film est trop sombre »

J’ai entendu beaucoup de remarques selon lesquelles le film serait trop gris, trop sombre, qu’on s’éloigne de l’univers de Noël et des chocogrenouilles…

Ceux qui pensent ça doivent probablement n’avoir regardé que les Harry Potter un et deux. Car clairement, les films vont crescendo dans la noirceur !

Heureusement que je ne réagis pas comme Rogue avec ceux qui ne suivent pas !

Harry Potter n’est pas le monde des bisounours. Et à quoi bon refaire des films qui retranscriraient exactement le même univers, au juste ?

Dès le premier opus des Animaux Fantastiques, on comprend que cette histoire va être plus sombre que les aventures du jeune sorcier à Poudlard.

Car la magie, ce n’est pas juste de la joie et des paillettes. Mais ça, j’ai cru que tout le monde l’avait déjà compris à partir de Harry Potter 4 !

« Grindelwald est un énième nazi »

Non, Grindelwald n’est pas un énième Nazi. Grindy-chou est l’équivalent de Magnéto dans X men.

Un type qui en a marre de vivre dans l’ombre, littéralement SOUS TERRE (tmtc le ministère de la magie) et caché des humains.

Sérieusement, ils vivent presque au moyen âge chez les sorciers ! Ils sont oubliés du monde et doivent s’en contenter. Ça me semble normal que ce mec ait envie de dire « Euh venez on arrête d’être des soumis et on se met un peu en avant ? »

Évidemment, ça dégénère, mais ça part d’un sentiment tout à fait compréhensible.

« J.K Rowling change le passé à son gré »

Beaucoup disent que J.-K. fait toujours des surprises en changeant le passé sans prévenir et en assurant que si, en fait elle l’avait pas dit mais Nagini a toujours été une femme, etc.

Une attitude qui a le don d’agacer certains fans.

Je rappelle que le but de faire de nouveaux films est d’agrandir l’histoire et l’univers. Si l’on s’en tient éternellement aux mêmes personnages, je ne vois pas l’intérêt de continuer à faire des films.

Connaissant le cerveau de cette chère J.-K., je pense qu’elle va bel et bien quelque part avec tout ça. On parle de  la personne qui a travaillé des années sur l’intrigue, les plans et les détails de son histoire avant d’en faire un livre.

Et cette personne a écrit les premiers bouquins il y a 30 ans. Il y a des choses auxquelles elle pense maintenant, pour faire évoluer l’univers. Tant que ça coïncide, où est le problème ? Quel aurait été l’intérêt que rien n’évolue ?

Tout le monde semble oublier qu’il va y avoir 5 films, c’est normal que certaines choses ne soient pas claires. Ils sont en train de construire le suspense !

Tu as vu le film ? Tu en as pensé quoi ? Qu’est-ce que tu as à dire à mes réponses aux critiques ?

Si j’ai oublié des incohérences, dis-le moi dans les commentaires ! 

Et si tu aimes le contenu relatif à Harry Potter, abonne-toi au chatbot madmoiZelle pour n’en louper aucun !

À lire aussi : La masculinité fantastique de Newt Scamander

recap rigolo game of thrones s08e01

Caroline.A


Tous ses articles

Commentaires
  • Clematis
    Clematis, Le 31 décembre 2018 à 14h12

    Ouais j’ai peur d’être d’accord avec toi @Coco l'asticot

    Ou alors, oui, Grindelwald ment. Soit Croyance n’est pas un Dumbledore, soit il l’est mais n’est pas le frère d’Albus, comme il l’annonce, comme tu dis @LovelyLexy

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!