2008, la fin des 35 heures ?

La Droite jubile, la Gauche gronde et les RTT ont les genoux qui tremblent. Quant aux syndicats, ils briquent leurs arguments et se préparent à monter au créneau, again… En effet, lors de son discours de bonne année, notre président a annoncé qu’il ne serait pas contre le fait de réétudier la loi sur les […]

2008, la fin des 35 heures ?

La Droite jubile, la Gauche gronde et les RTT ont les genoux qui tremblent. Quant aux syndicats, ils briquent leurs arguments et se préparent à monter au créneau, again… En effet, lors de son discours de bonne année, notre président a annoncé qu’il ne serait pas contre le fait de réétudier la loi sur les 35h. Et depuis là, boum patatra, c’est la foire d’empoigne…

En guest stars de ce beau bazar :
– La Droite avec Mister Copé, président UMP à l’Assemblée nationale, qui signe des deux mains (puis s’en retourne vite fait parce qu’on sait qu’il ne chôme pas avec ses 8 boulots).
– La Gauche et son preux représentant à l’Assemblée, J.M. Ayrault, déclarant que cette mesure serait une grave remise en question des acquis sociaux français.
Le Nouveau Centre (anciens fidèles de Bayrou, ralliés à Sarko depuis les élections), clamant par la bouche de M. Leroy qu’il ne faut pas dramatiser, travailler plus ne ferait pas de mal aux français (par "aux français", il entend "à l’économie et à la réputation française").
Les syndicats : François Chérèque (CFDT) et Bernard Thibault (CGT) sont prêts à dégainer l’argument de déréglementenation du système, en d’autres termes "porte ouverte à toutes les fenêtres". Selon eux, si les 35 heures ne servent plus de base de temps de travail, les employeurs peu scrupuleux établiront des règles en leur faveur et c’est la loi du plus fort qui aura cours…

Pour calmer tout ce petit monde, Super Guaino, Henri pour les intimes et conseiller spécial de Nicolas pour les autres affirme que seules les entreprises qui le souhaitent pourront apporter plus de flexibilité à leur temps de travail, ce en accord avec les conventionset les représentants de salariés, et surtout au cas par cas.

Selon lui donc, pas besoin de sortir les mouchoirs pour dire bye bye aux 35 heures.

On y croit ?… Es-tu pour ou contre cette restructuration, et dans quelles limites ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Malaussène
    Malaussène, Le 11 janvier 2008 à 14h52

    Début de réponse ici
    Mais vu qu'il change d'idée comme (je l'espère) de slip, c'est un peu confus...

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)