Quinze raisons d’aimer les hommes chauves

Chauve et alors ? Dans un vibrant élan de solidarité avec le mâle atteint de calvitie, Alfrédette dresse une liste de bonnes raisons de s'envoyer un crâne d'œuf. C'est parti.

Quinze raisons d’aimer les hommes chauves

Publié initialement le 21 avril 2012

Être chauve, le mythe autour de la calvitie

Les chauves sont l’objet de moult légendes urbaines. On raconte que leur calvitie avancée est le signe d’une élection divine. On dit que leur absence de cheveux les rend capable d’endurer l’intégrale de la comédie musicale Notre-Dame de Paris plusieurs heures durant. On murmure même qu’ils pourraient léviter à plusieurs centimètres au-dessus du sol – ce qui est fort pratique pour passer la serpillière. Bref, les chauves sont, pour notre société et notre conscience, un grand mystère de la nature qu’il s’agit de décortiquer.

Pour vous, chères lectrices au coeur tendre, voici donc 15 bonnes raisons de sortir avec un chauve.

Le chauve sauve la planète Avez-vous idée de l’eau que nous gaspillons en nous lavant les cheveux ? Selon BFMTV, nous dépensons 40 litres par shampoing au beurre de karité. Sachant qu’à l’exception de ma voisine de bus, l’humanité se lave les cheveux 3 fois par semaine et qu’il y a 52,2 semaines dans une année, nous utilisons en moyenne 6261 litres d’eau par an pour l’entretien de nos ondoyantes chevelures. Le chauve est donc éco-responsable.

Le chauve ne va jamais chez le coiffeur et y économise un demi-bras. Prenons l’exemple de mon aïeule, qui depuis un demi-siècle s’offre trois « coups de peigne » à 15€ l’unité par semaine. Si elle avait laissé ses cheveux vivre leur vie capillaire en paix, à la manière de Chewbacca ou d’Arwen-dans-le-Seigneur-des-Anneaux, elle aurait économisé 108 000 €. Le chauve, qui n’a besoin ni de peigne ni de laque, peut employer cette somme à des fins plus utiles, telles que l’achat d’une cave à roquefort ou l’acquisition d’un élevage d’escargots géants. Moralité : ma grand-mère aurait du naître chauve.

Le chauve porte bonheur. Dans le livre des sages d’une tribu de Papouasie occidentale, il est écrit noir sur blanc que toucher le crâne d’un chauve apporte prospérité financière, bon pied, bon oeil, et fécondité à vos hamsters nains. Il paraît même que lorsqu’on touche le crâne d’un chauve en récitant l’alphabet à l’envers au cours d’une éclipse solaire lors d’une année bissextile, nos chances de gagner au Loto sont multipliées par 287,65. À bon entendeur…

Le chauve et les blagues : les meilleures de la création. Tenez, par exemple : c’est un gamin qui demande à Robert Hue : « Hé, m’sieur, pourquoi vous êtes chauve » ? « Parce que les chauves sont intelligents, camarade ». »Ha bon ? Mais alors, vous n’êtes pas un peu con sur les bords ? »

Le chauve n’a pas peur d’être chauve Avez vous déjà vu, chères lectrices, un homme se contorsionner devant son beau miroir, l’œil exorbité et la bouche en cul de poule, observant la décroissance de sa masse capillaire en mesurant sa calvitie à l’aide d’un double décimètre ? La scène donnerait aux plus grandes nymphomanes de notre temps l’envie de se faire nonne (ne me torturez pas, je ne citerai pas de nom… enfin, pas tout de suite). Avec le chauve, cette vision apocalyptique n’a pas lieu d’être, puisqu’à moins de se faire éplucher le derme par le-tueur-à-l’économe, plus rien sur son crâne lisse ne peut se perdre.

Le chauve est le sosie de tout le monde. Harry Roselmack, Maître Yoda, Michel Blanc, Barthez, Feodor Atkins, Lord Voldemort, Jean-Pierre Coffe, Bruce Willis souffrent d’alopécie. Ils n’en sont pas moins le dada inavouable de millions de femmes à travers le monde. Si, si, même Maître Yoda. Sortir avec un chauve vous permettra donc d’assouvir vos fantasmes à moindre frais.

Parce que tout le monde est le sosie du chauve Qu’est-ce qui ressemble plus à un chauve qu’un autre chauve ? Deux autres chauves, tout naturellement. Par voie de conséquence, le chauve est ce qui s’imite le mieux.

Le chauve ne vous piquera jamais vos bigoudis. Et que si vous vous apercevez qu’il vous en manque, vous êtes en droit de vous poser de sérieuses questions sur la vie sexuelle du chauve.

Le chauve ne gratte pas Contrairement aux porteurs de dreads, d’atebas, de coupes au carré ou en brosse, le chauve est plus doux qu’un agneau sorti du ventre de sa mère. En beaucoup moins gluant. Et dans ce monde d’ignares et de fans de Justin Bieber (pléonasme), un peu de douceur, c’est toujours bon à prendre.

Le chauve peut porter toutes les perruques du monde. Oui, toutes, même une perruque brune et blonde qui reproduit l’édifice capillaire de Bill Kaulitz. À moins que ce ne soit une peau de chèvre décolorée ? Quoi qu’il en soit, toute ressemblance avec une photo de profil existante ou ayant existé serait purement fortuite.

Le chauve au crâne personnalisable à l’infini. Le crâne du chauve étant une surface plus lisse qu’une feuille de papier A4, elle peut faire usage de support pour tous types d’oeuvres d’art. Tatouages maoris, estampes japonaises, décalcomanies Malabar, graffitis, sculptures expérimentales peuvent élire logis sur l’extrémité d’un chauve, ce qui fait de lui un grand ami de l’Art.

Le chauve ne connaîtra jamais le cheveu blanc, et ne s’arrachera donc jamais les traîtres tifs décolorés avec une pince à épiler (qui, par un malheureux effet du hasard, se trouve être toujours la vôtre : la vie est injuste).

Le chauve peut porter des chapeaux sans se décoiffer. Et qu’un homme à chapeau est un homme viril et beau (sauf, naturellement, s’il a 75 ans et porte un dentier).

Le chauve sourit face au vent. Point d’odieux noeuds à démêler en poussant des cris d’autruche outragée. Point d’horribles élastiques rose bonbon à laçer. Point de mèches à attacher. Le chauve est un homme libre. Point.

Parce que n’est pas chauve qui peut. Bon, OK, j’arrête les calembours moisis. Si vous m’y reprenez, fouettez-moi avec du bois vert en me chantant des berçeuses allemandes : ça m’apprendra la vie.

Je dédie cet article à un chauve dont le prénom commence par un F et finit par un E, le nom commence par un F et finit par un T, qui dirige un super webzine dont le nom commence par un M et finit par un E. Bref, si vous n’avez toujours pas trouvé, je n’puis plus rien pour vous : sortez donc avec un chauve, il paraît que ça rend perspicace. Mais peut-être n’est-ce qu’une autre légende urbaine ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 26 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Crazy
    Crazy, Le 26 décembre 2015 à 19h43

    47... ^^

Lire l'intégralité des 26 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)