Dix alternatives au journal intime classique

Un journal intime original, c'est ce que vous propose Jack Parker. Prêt•es à lister vos amant•es ou à froisser des pages ?

Publié initialement en 2014

Nouvelle année, nouvelles résolutions, nouvelles expériences, nouveau départ… bref, le même bordel qui recommence à chaque mois de janvier. Parmi vos résolutions se trouve peut-être celle de tenir un journal intime régulièrement pour documenter votre vie de A à Z et conserver vos précieux souvenirs ailleurs que dans votre mémoire défaillante.

Et peut-être que vous faites partie de celles qui écrivent trois « Cher Journal, aujourd’hui j’ai mis ma culotte à l’envers et j’ai mangé vietnamien avec Juliette et après j’ai pris le métro et j’ai failli le rater mais j’ai couru et en fait je l’ai eu lol, trop de chance » avant de lâcher définitivement l’affaire.

Si vous avez du mal avec la routine et que vous avez besoin d’un peu d’aide et de stimulants pour raconter vos extraordinaires aventures, voici 15 journaux intimes un peu originaux qui vous débarrasseront à tout jamais de l’angoisse de la page blanche. Le truc cool, c’est que vous pourrez en remplir la plupart même si vous avez passé la journée à vous curer les orteils devant l’intégrale de John Hughes.

(Petit avertissement : tous les journaux intimes cités dans cette liste sont en anglais mais c’est uniquement parce que je n’ai pas réussi à trouver d’équivalents en français – éditeurs qui me lisez, il y a un marché à prendre, n’hésitez pas hein, on attend que vous).

À lire aussi : Le Bullet Journal, meilleur ami des bonnes résolutions, deux ans après

1. Le journal intime à torturer : Wreck This Journal

journal intime wreck this journal

Un grand classique pour commencer – il y a de grandes chances pour que vous ayez déjà entendu parler du concept puisqu’il a été édité pour la première fois en 2007 et qu’il est très populaire depuis. Le but de ce petit livre est simple : chaque page vous offre l’opportunité de lui faire subir mille et une tortures plus ou moins artistiques. Par exemple, on vous demandera de cracher sur une page, de faire des trous dans une autre, de prélever des échantillons de votre idée pour en tartiner une troisième, ou encore de coudre, coller, souiller, froisser, ou couvrir le reste de substances plus ou moins douteuses. De quoi bien vous défouler en fin de journée. C’est aussi une sacrée expérience pour celles qui, comme moi, sont des grosses maniaques des livres et qui ont beaucoup de mal à laisser ne serait-ce qu’une petite trace de crayon dans une marge.

Allez donc faire un tour sur ce Tumblr, Pour voir un peu ce que les autres font de leur journal intime, ça devrait vous donner quelques idées.

2. Le journal intime à gribouiller : The Scribble Diary

journal intime the scribble diary

Un peu plus sage que le Wreck This Journal, The Scribble Diary s’adresse à toutes les amoureuses du gribouillages léger et rapide, qui n’ont pas envie de passer trois heures à confectionner une oeuvre d’art avant d’aller se coucher.

The Scribble Diary vous offre une double page par jour avec des idées de gribouillages et de prises de notes différentes à chaque fois – et personnellement, je ne respecte pas du tout les histoires de date, j’ai tendance à ouvrir le bouquin au pif pour remplir le premier truc qui m’inspire et ça me suffit. Les propositions sont extrêmement variées, allant de « Ces trucs que les gens disent quand je ne suis pas là » aux trois étapes de votre succès, en passant par votre rituel du matin, vos nouvelles découvertes, ce qui se trouve sur votre bureau ou ce qui vous donne envie de vous battre en ce jour précis. C’est relativement simple, facile à remplir, et c’est à vous de voir sous quelle forme vous préférez répondre aux questions – avec des mots, des dessins, des collages, c’est vous qui voyez.

Pour voir quelques exemples (pas beaucoup, mais ça vous donnera une idée), filez sur Flickr.

3. Le journal intime sous forme de questions : 642 Things to Write About

journal intime 642 things to write about

Si vous avez vraiment du mal à raconter votre vie sans qu’on vous tire les vers du nez, alors 642 Things To Write About est pour vous. Comme son titre l’indique, ce journal intime vous offre 642 sujets à aborder, sous forme de questions, de sujets de rédaction, et de petites idées qui forceront vos méninges à pédaler et à aller au-delà du simple descriptif de votre journée.

Par exemple, on vous demandera quelles sont les 5 choses que vous auriez aimé/aimeriez demander à vos grands-parents, d’écrire une lettre de rupture à votre amant parti s’engager dans l’armée, de faire la liste de toutes les qualités de la personne que vous méprisez le plus, d’écrire quelque chose sur un sujet auquel vous ne connaissez strictement rien en inventant tout, d’écrire une chanson, ou de boire une bière et de décrire cette expérience en long en large et en travers.

4. Le journal intime qui fait travailler ta mémoire : MemoRANDOM

journal intime memo random

Si vous avez envie de fixer un peu plus que l’instant présent et/ou votre année, MemoRANDOM vous offre la possibilité de documenter certains aspects de votre vie en remontant jusqu’à votre naissance. À travers plusieurs modèles de listes et idées de récits, ce journal intime vous demandera de faire à la fois preuve d’imagination et de vous réconcilier avec votre mémoire. L’occasion de noter tous ces trucs insignifiants dont vous êtes persuadées de pouvoir vous souvenir toute votre vie alors que non, et qu’après c’est trop tard.

Vous ferez donc la liste de tous les endroits où vous avez vécu, de toutes les personnes que vous avez embrassées, de tout ce qui fait que vous ressemblez à votre père/votre mère, de toutes les situations dangereuses que vous avez vécues ou de vos scènes de films préférées. On vous demandera également d’imaginer le casting du film qui sera fait sur votre vie (normal), de faire l’inventaire des choses qui se trouvent dans votre frigo et votre sac à main ou encore de lister les trucs qui vous font le plus peur au monde. Une véritable plongée au coeur de votre nombril, à ressortir dans dix piges une fois qu’il sera rempli pour bien vous marrer.

5. Le journal intime qui se concentre sur le positif : The Happiness Project

journal intime the happiness project

Si vous n’avez pas peur de vous engager et que vous êtes de nature optimiste (ou que vous aimeriez le devenir), The Happiness Project est fait pour vous. Ce gros pavé vous suivra pendant cinq ans et ne vous demandera qu’une chose : résumer chaque jour, en une seule phrase, les trucs positifs des dernières 24 heures. Une phrase par jour, pendant cinq ans, ça fait beaucoup de phrases au final. Et quand en plus il faut faire l’effort de trouver un truc positif dans sa journée chaque putain de jour qui passe, ça se complique.

Il faut donc faire preuve d’un peu d’ouverture d’esprit – on ne pourra pas écrire tous les jours « Ai gagné à la loterie. Ai fait un ménage à trois avec Ryan Gosling et Joseph Gordon-Levitt. Ai mangé mon poids en bacon. », du coup faudra creuser un peu. Il y aura des jours où on devra se contenter de « J’ai bouquiné en écoutant la pluie tomber » ou « J’ai été réveillée par l’odeur du pain grillé et du café chaud », mais l’exercice peut s’avérer super intéressant. Et au bout de cinq ans de conditionnement, y a moyen qu’on commence à voir les choses sous un jour un peu plus sympathique.

6. Le journal qui dure cinq ans : Q&A a Day: 5-Year Journal

journal intime Q&A a Day

Si le concept de 642 Things To Write About vous titille, mais que vous aimez aussi le concept du journal intime sur cinq piges, BIM, cadeau : un questionnaire à remplir sur cinq ans, au rythme d’une question par jour. Alors comme sur cinq ans ça fait quand même beaaauuucoup de questions, ils ont gardé la même pour chaque jour de l’année, histoire de voir si vous changez vos réponses (et vous permettre, ainsi, de vous foutre de la gueule de votre vous du passé tous les ans, et ça c’est un peu drôle).

Il y a des questions toutes basiques, comme « Qu’est-ce que vous lisez en ce moment ? », « Quel est le dernier restaurant dans lequel vous avez mangé ? », « Quelle chanson est coincée dans votre tête en ce moment ? », et puis il y en a d’autres qui nécessitent un peu plus de réflexion comme « Est-ce que les gens peuvent réellement changer ? », « Est-ce que vous recherchez la sécurité ou l’aventure ? », « Quel mouvement artistique décrit le mieux votre journée ? (Surréalisme ? Modernisme ? Dada ?) » etc.

7. Le journal de tes échecs et victoires : Epic Fails and Epic Wins

journal intime epic fails epic win

Si vous n’êtes pas trop du genre à vous épancher pendant des heures sur le déroulement d’une journée et que vous préférez plutôt aller droit au but, Epic Fails and Epic Wins est pour vous. Il vous permet – tout bêtement – de lister les échecs et les victoires qui ponctuent chacune de vos journées, en suivant un modèle très simple.

Pour chaque win et chaque fail, vous aurez à remplir un formulaire. D’abord, vous noterez votre journée – vous indiquerez si elle a été bonne, plutôt bonne, totalement pourrie, etc – puis vous noterez l’intensité de l’échec ou de la victoire concernée, en expliquant ensuite rapidement en quoi ça consistait et la leçon que vous en avez tirée. Simple mais efficace, vous obtiendrez ainsi un véritable journal de bord en dents de scie, et vous pourrez compter les points en fin d’année pour savoir si vous avez vécu plus d’échecs que de victoires, et inversement.

8. Le journal intime à challenges : This Book Will Change Your Life

journal intime This Book Will Change Your Life

Avec un titre aussi ambitieux, qui annonce sans la moindre trace de pudeur que ce livre va changer votre vie, vous vous doutez bien qu’il va tenter de bousculer un peu votre quotidien. Si vous avez décidé de vous poser quelques petits défis tout au long de l’année et de sortir de votre zone de confort, vous n’aurez qu’à obéir aux consignes de ce petit bouquin.

En plus de vous offrir les gribouillages et petites questions de base histoire de vous détendre, il vous demandera de vous mettre un peu en danger (enfin, façon de parler) en allant faire quelques exercices sur le terrain. Dehors. En PUBLIC. (Ouais je sais, ça fait flipper). Sur une échelle de 1 à Indiana Jones, par exemple, la difficulté des défis se situe autour de -18, ce qui devrait être relativement accessible. Exemple : vous devrez quitter votre boulot 5 minutes plus tôt, dire « Yo » au lieu de « Bonjour », désigner un de vos orteils comme étant le plus joli ou encore donner des petits noms à vos parties intimes. Ça c’est pour l’échauffement.

Ensuite, vous devrez écrire la première phrase de votre roman, vous présenter à quelqu’un que vous connaissez mais à qui vous ne parlez jamais (voisin, prostituée du coin, vendeur…), faire des compliments, faire des doigts d’honneur discretos toute la journée, prendre rendez-vous chez un chirurgien esthétique pour lui demander de faire la liste des trucs qu’il « faudrait » changer chez vous… Bref, de quoi bien occuper vos journées. Pas sûre que ça convienne à tout le monde, mais ça se tente.

9. Le journal intime de voyage :  I Was Here: A Travel Journal

journal intime i was here a travel journal

Avis aux globe-trotteuses ! Si pour vous, 2013 est l’année de tous les voyages, pensez à embarquer I Was Here dans vos bagages lors de tous vos déplacements. On peut même dire qu’on a le droit de tricher et d’appeler « la petite balade au square du coin » un voyage, tant qu’à faire. Vous pourrez documenter vos voyages en dessinant, en les racontant, en décrivant le quartier, la météo, les magasins, la bouffe consommée, en discutant avec les locaux, en glissant plein de petits souvenirs dans la petite poche prévue à cet effet… et revisiter le tout du fond de votre lit en poussant des petits soupirs de nostalgie plus tard.

Et si financièrement c’est vraiment la merde, trichez et jouez les touristes dans votre propre bled, en suivant toutes les instructions et en remplissant toutes les pages en jouant le jeu, comme si vous étiez vraiment en pleine découverte du lieu. Ça vous permettra d’apprendre des trucs, d’avoir l’impression de prendre l’air et de redécouvrir votre ville. Ça peut marcher.

10. Le journal intime (très intime) de ta vie sexuelle : Love and Lust: A Sex Journal

journal intime Love and Lust: A Sex Journal

Si vous faites partie des gens qui gueulent « 2013 ANNÉE DE LA BAISE » depuis le 1er janvier, vous risquez d’avoir besoin d’un support solide pour garder une trace (hoho) de vos aventures à venir. Parce que c’est bien mignon de raconter sa semaine, de faire la liste de ses films préférés ou de faire du coloriage, mais peut-être que certain-e-s d’entre vous ont juste envie de parler de cul à longueur d’année – et ça peut tout à fait se comprendre.

Love and Lust est donc un journal intime consacré exclusivement à vos histoires de cul passées et futures – un peu comme un Josée l’Obsédée personnel (ou collectif, hein, vous faites bien ce que vous voulez). Alors ça reste relativement soft (à vous de corser un peu le truc à travers vos récits) et y a des trucs qui n’ont pas grand chose à foutre dans l’histoire – comme « Quel nom vous auraient donné vos parents si vous aviez été du sexe opposé ? », ouais ok, y a le mot « sexe » dans la question quoi – mais y a aussi des trucs cool. Vous pourrez donc balancer votre C.V. sexuel en toute sécurité tout au long de l’année, pour faire de 2013 l’année la moins chaste possible. Ne vous attendez simplement pas à des questions du genre « Sodomie, avec ou sans gravier ? » ou « Racontez votre première prolapse », et ça devrait aller.

Voilà, avec tout ça vous devriez avoir largement de quoi vous occuper cette année – en plus du petit journal intime de base, qui peut toujours servir quand on a juste envie de raconter sa vie à l’ancienne.

Big up
Viens apporter ta pierre aux 110 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lilas DUPONT
    Lilas DUPONT, Le 17 novembre 2016 à 21h26

    J adore !!

Lire l'intégralité des 110 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)