Dix chansons qu’on avait (presque) oubliées #9

Les 10 chansons (presque) oubliées sont de retour ! Attachez vos ceintures, on repart (au moins) une décennie en arrière.

Dix chansons qu’on avait (presque) oubliées #9

On ressort une fois de plus les cartons du grenier et nos CD 2 titres préférés ! Les années 90 et 2000, ça semble loin, mais ne mentez pas : je sais que vous connaissez les paroles…

The Verve — Bitter Sweet Symphony

Bitter Sweet Symphony est une chanson du groupe britannique The Verve sortie en 1997, et on peut dire qu’elle a tout pété tellement on l’a entendue partout (même dans des pubs récentes). Si ton cerveau associe confusément la mélodie à des souvenirs humides, c’est probablement parce que tu as vu le film Sexe Intentions en K7 à l’âge où tes parents t’interdisaient de regarder quoi que ce soit comprenant « sexe » dans le titre. Espèce de punk, va.

L’info intéressante : Bitter Sweet Symphony est une reprise d’une piste jouée par un orchestre symphonique, reprenant elle-même The Last Time des Rolling Stones. Keith Richards et Mick Jagger sont donc crédités comme compositeurs ! Eh ouais.

Liquido — Narcotic

La légende dit que l’intro de Narcotic a fait des dizaines de morts partout dans le monde lors de blind tests. Leurs derniers mots auraient invariablement été « PUTAIN, PUTAIN JE CONNAIS ÇA, JE CONNAIS, RHAAAAAA !! » avant qu’ils ne s’arrachent le cuir chevelu et ne se défenestrent, poussés par la frustration.

C’est en 1996 que sortit ce tube du groupe allemand Liquido, dont j’ai cru trop longtemps qu’il parlait de Macaulay Culkin (les paroles de la fin du refrain étant « my cocaine » mais voilà, j’avais dix ans, j’avais mal entendu et j’étais innocente).

Hoobastank — The Reason

On avance dans le temps jusqu’en 2004 et la chanson, mais surtout le clip de The Reason de Hoobastank : MTV nous a assommé•e•s avec cette vidéo parce que, pour une fois, il y avait un vrai scénario. En vous replongeant dans cette ballade pleine d’émotions, n’oubliez pas de jeter un coup d’oeil aux magnifiques chaussures de la dame. Derien.

Nuttea — Elle te rend dingue

« Elle te rend dindindin-dingue quand elle a son poum-poum-shooort » (insérez quelqu’un pour faire les choeurs) : que celle n’a pas essayé de chanter ceci me jette le premier string ! Mettez du trémolo dans la voix quand vous désespérez en pensant à votre belle, s’il vous plaît. On fait ça correctement.

Nuttea ne s’est pas éteint dans la brume de son tube : il a ressorti un album en 2013, Mister Reggae Music, et vous pouvez toujours le croiser en festoche !

MC Solaar — Caroline

MC Solaar fait partie de ces artistes que je réécoute en me disant « ah ouaiiiiis, quand même ». Parce qu’il écrivait bien, le bougre, et qu’on ne devrait plus jamais oublier ses chansons. Caroline est sortie en 1991 et MC Solaar a composé moult autres tubes depuis (Bouge de là, Solaar pleure, Hasta la Vista…). Ma passion pour les gens qui ne font plus rien depuis des années m’a fait faire de petits bonds sur place quand j’ai appris qu’il préparait un album. OH OUI !

Savage Garden — Truly Madly Deeply

Chanson de lover par excellence, Truly Madly Deeply a rythmé bien des slows lors de l’été 1997 et été la B.O. de bien des moments love depuis. Les deux zigotos à qui on doit cette ode à l’amûr sont australiens et le public a longtemps cru que sur leur temps perso, Darren Hayes et Daniel Jones gambadaient ensemble, nus, main dans la main, au coucher du soleil, devant l’Ayers Rock (genre normal)… Que nenni, ils sont aujourd’hui mariés, mais pas l’un avec l’autre.

Ceci dit, peut-être qu’ils se téléphonent encore pour se proposer d’aller faire un peu d’alpinisme à base de lol : « Hé Darren ! I wanna stand with you on a mountain, genre dimanche, what up ? ».

The Servant — Liquefy

The Servant fait partie de ces groupes britanniques dont vous ne pouvez pas parler à vos potes British : pour une obscure raison, leurs deux tubes Orchestra et Liquefy ont connu un gros succès en France et en Italie, mais ne se sont pas fait remarquer en Angleterre. Et c’est dommage, parce que ça passe bien.

Craig David — Walking Away

En 2002, Craig David (que tout le monde personne n’a oublié) marchait vers l’horizon parce qu’il en avait un peu marre de sa vie, de sa meuf, mais pas de son pull à losanges (il aurait dû). Douze ans plus tard on l’a retrouvé au fin fond des Philippines avec une barbe en collier mais super longue, des pompes bien abîmées et encore ce pull impossible. Cesse de fuir, Craig, tu n’as pas besoin de courir après ton destin comme un cheval sauvage !

Train — Drops of Jupiter

Autre tube de 2002, Drops of Jupiter de Train a été nominé pour 5 Grammy Awards et en a remporté deux lors de sa sortie. En dehors de me donner furieusement envie de me mettre au piano, cette chanson a permis à Train de décoller tranquillou et ils sont encore aujourd’hui encore bien placés dans les charts. Hey, Soul Sister, c’est eux !

Caesars — Jerk it out

http://www.youtube.com/watch?v=zwH6vtlZFN4

On repart en voyage avec Caesars, un groupe suédois pas compliqué du tout puisqu’ils s’appelle Twelve Caesars en Scandinavie et Caesars dans le reste du monde. Et avant ils s’appelaient Caesars Palace. Non je vous jure c’est pas compliqué.

Pour beaucoup : « Oh c’est la chanson de SSX 3 ! », pour les autres : « Tudududu dudu tudududu dudu ! ».

— Merci à Jessica, Léa, Sophie et Cy pour leurs contributions pleines de bon goût.

Ça te rappelle des souvenirs ? Viens t’inscrire sur le forum pour inonder les commentaires de chansons (presque) oubliées !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 40 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MidnightPoison
    MidnightPoison, Le 24 février 2016 à 16h43

    Je suis quand même étonnée de trouver certaines chansons dans l'article, pour ma part j'écoute toujours Jerk it out, ou The Bittersweet Symphony

Lire l'intégralité des 40 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)