Live now
Live now
Masquer
journee de la fLemme 8 mars 2022 – sand  goeyvaerts
Féminisme

Vous êtes saoulée de ce 8 mars ? Célébrez plutôt la journée de la fLemme

08 mar 2022
La fatigue est intense en ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes, mais rendez-vous féministe récupéré, dépolitisé et marketé de toutes parts. Alors cette année, à l’initiative de l’autrice féministe Sandrine Goeyvaerts, c’est la journée de la fLemme que l’on va célébrer.

La journée de la fLemme.

C’est le mot d’ordre trouvé par la caviste et autrice féministe Sandrine Goeyvaerts, et il reflète plutôt bien notre ressenti et notre amertume en ce 8 mars 2022.

Il faut bien l’avouer, face aux bouquets de fleurs et aux réductions sur les cosmétiques, aux portraits plein d’éloges de femmes exceptionnelles dont on n’ignore l’existence le reste de l’année, et face à la lamentable initiative du gouvernement d’Emmanuel Macron de donner la parole aux hommes pour parler aux hommes pour l’occasion, notre fatigue est immense.

Alors, comme le dit si bien Sandrine Goeyvaerts : la FLEMME.

« Le huit mars, je vais exercer mon droit le plus strict et le plus fondamental : me taire. Parce que je suis usée de fournir du travail gratuit à l’année. Parce qu’un seul jour ne suffit pas à régler les inégalités et au mieux sert d’alibi pour rien foutre à partir du 9 mars. Parce que d’autres ont des choses à dire qu’on n’entend pas. Parce qu’il est temps qu’on s’interroge de façon un peu plus profonde sur la visibilisation de certains combats et le passage sous le radar complet d’autres. Je compte les partager sur mes réseaux ce jour-là accompagnés du hashtag #journeedelafLemme et relayer le plus possible de comptes militants moins visibles: ceux des TDS [travailleuses du sexe, ndlr], femmes racisées, trans, handies, grosses, voilées… »

Une façon d’exprimer notre colère et notre ras-le-bol face aux belles paroles, au feminism washing galopant, et à la dépolitisation de la lutte pour les droits des femmes.

8

À lire aussi : Vraie question : le 8 mars est-il rincé ?


Construisez avec nous l’avenir de Madmoizelle en répondant à ces questions !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Féminisme

femme-nue
Chère Daronne

Je suis victime de revenge porn, mais c’est moi qui « ne me respecte pas » selon les potes de ma meuf

Chère Daronne

18 jan 2023

21
SEXO

La table de chevet, cette fenêtre sur l’intime, revisitée par des illustratrices

Humanoid Native
Monique_Wittig_ph._Colette_Geoffrey
Féminisme

Pourquoi les féministes d’aujourd’hui doivent redécouvrir l’oeuvre radicale de Monique Wittig

Maëlle Le Corre

08 jan 2023

2
Miss France
Féminisme

Le concours Miss France contrevient-il au droit du travail ? La justice a tranché

Maëlle Le Corre

06 jan 2023

sex workers rights
Féminisme

Pourquoi lutter contre les violences faites aux travailleuses du sexe est un enjeu féministe

Maëlle Le Corre

17 déc 2022

39
disabled_people_for_future
Société

« Il faut que les valides sachent remettre en question leurs privilèges »

Aïda Djoupa

03 déc 2022

14
assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2
pexels-mart-production-violences conjugales
Féminisme

Mon copain m’a frappée : comment réagir, que faire quand on est victime de violences dans son couple ?

Chloé P.

23 nov 2022

44
nous toutes 2021
Féminisme

Où manifester ce samedi 19 novembre contre les violences faites aux femmes avec Nous Toutes ?

Maëlle Le Corre

18 nov 2022

Megan Fox dans Jennifer's Body
Cinéma

Bimbo non grata : comment la carrière de Megan Fox illustre l’avant-après #MeToo

Anthony Vincent

31 oct 2022

13
Une femme portant une couronne de fleurs au milieu d’un champ d’herbe, Oleg Gekman via Canva
Féminisme

Non, la tendance incitant à se « reconnecter à son féminin sacré » n’a rien de féministe

La société s'écrit au féminin