Live now
Live now
Masquer
trouvailles-artistiques-semaine-8
Culture

Trouvailles artistiques de la semaine #8

Tifaine aime l’art. Elle adore aussi découvrir de nouveaux et de nouvelles artistes et partager ses trouvailles. En combinant le tout, elle a créé cet article.

Booonjour tout le monde !

Comment allez-vous ?

La semaine dernière, nous ne nous étions pas retrouvé•es pour les trouvailles artistiques car je ne voulais pas vous parler. (C’est pas vrai.)

Mon coeur était avec vous mais mon esprit devait vaquer à d’autres occupations.

Heureusement, on se retrouve à nouveau cette semaine et je vous ai fait le plein de pépites. C’eeest parti !

Gemma Correll

Est-ce que mes seins ont l’air bizarre dans ce top ? Est-ce que tout le monde me regarde ? Est-ce que je fais ça bien ? Est-ce que je fais QUOIQUE CE SOIT de bien ? Quel est mon but dans la vie ? Suis-je heureuse ? De quoi ai-je envie ? Est-ce que je dois acheter des chips pour le dîner ? »

Gemma Correll est une dessinatrice de cartoons, écrivaine et illustratrice ayant étudié dans une école d’arts à Norwish en Angleterre.

Elle est notamment connue pour avoir écrit et illustré A Cat’s Life (disponible ici sur Amazon) qui s’adresse à toutes les personnes possédant un minou, mais également A Pug’s Guide To Etiquette (plus axé sur les personnes possédant un chien) et plus récemment The Worrier’s Guide to Lifequi raconte avec beaucoup d’humour ce que c’est qu’être une personne stressée 98% du temps.

Gemma Correll me fait tout simplement beaucoup rire.

Je me retrouve dans la plupart de ses comics et elle a la faculté de traiter et de représenter des sujets comme l’anxiété et la dépression avec subtilité.

En dehors de ça, j’aime son style qui me rappelle l’artiste Sarah Andersen dont je suis très, TRÈS fan et j’ apprécie qu’elle dévoile au monde l’étendue de la fourberie des chats.

Voici son site sur lequel vous pourrez accéder à son blog, son portfolio, son sketchbook et autres informations !

Julianna Swaney

Julianna Swaney est un petit bonbon.

Cette illustratrice et designer freelance explore des thèmes tout droit sortis de son imaginaire, mais forts inspirés d’univers fantastiques avec une pointe de mélancolie.

Elle aime les influences folkloriques, la nature, les animaux, utilise notamment le stylo, l’aquarelle et la gouache pour réaliser ses dessins.

Le plus frappant lorsqu’on observe son oeuvre est la sérénité qui se dégage de chacun de ses personnages et de leurs expressions.

Le travail de Julianna insuffle un vent de bienveillance, presque naïf et enfantin.

Ses dessins donnent l’impression de s’adresser à une partie plus intime de nous-même, comme si nous étions involontairement retombées des années en arrière…

Pour accéder à son site, c’est par ici que ça se passe !

Foutaises par Jean-Pierre Jeunet

Foutaises est pour moi un petit bijou.

Fans d’Amélie Poulain ou d’Un Long Dimanche de Fiançailles, vous risquez d’apprécier ce court-métrage car tous trois sont réalisés par le talentueux Jean-Pierre Jeunet.

Le ton du court-métrage y est d’ailleurs très améliepoulainesque, l’acteur principal étant Dominique Pinon, Joseph dans Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain.

Dans Foutaises, Pinon raconte ce qu’il aime (comme croquer les oreilles des p’tits beurres ou l’innocence des mômes) et ce qu’il aime moins (comme s’arracher les poils du nez).

Le tout sur fond de style parisien des années 50.

Je vous laisse visionner tout ça en rappelant que le genre est spécifique et que Jean-Pierre Jeunet peut provoquer ce sentiment de « on aime ou on aime pas » (moi j’aime) !

Et de conclure sur cette citation de la vidéo :

« J’aime pas l’idée qu’on dort un tiers d’sa vie, mais j’aime bien l’idée qu’après la mort, ce s’ra pas pire qu’avant la naissance. »

Amanda Charchian

Amanda Charchian est un de mes puissants coups de coeur.

Son univers surréaliste, sur-sensuel et ultra-coloré à la limite de la provocation parle à chacun de mes sens.

Ses compositions semblent à la fois calculées et spontanées, au point que ça en devient déstabilisant. Et j’aime la façon qu’elle a de titiller un peu son public.

Originaire de Los Angeles, l’artiste a le sens de la géolocalisation pour ce qui est de repérer les lieux de ses shoots.

Elle est toujours en quête d’endroits graphiques ou de grands espaces, la qualité de ses clichés n’en est que plus impressionnante.

Mais l’aspect érotique reste ce qui la démarque le plus dans son univers. La jeune femme le dose à merveille, pile poil entre le fantasme et la poésie.

J’aime absolument tout de ses créations et de son oeil photographique, selon moi terriblement aiguisé, ainsi que sa gestion des couleurs et de la lumière, vintage et épurées.

Regarder ses photos donne l’impression de vivre un rêve dans lequel le sensuel n’oublierait pas d’exister, que vous pouvez retrouver en intégralité ici.

Dinara Mirtalipova

Pour finir, Dinara Mirtalipova est une illustratrice et designer autodidacte ayant grandi à Tashkent en Ouzbékistan.

Aujourd’hui installée en Ohio aux États-Unis, sa culture et ses origines sont des sources d’inspiration constantes qui se ressentent parfaitement lorsqu’on observe ses créations.

Le folklore ouzbek présent dans ses dessins la distingue des autres artistes que j’ai présentés jusqu’à maintenant dans mes trouvailles artistiques.

Comme thèmes, des créatures et des personnages mystiques et/ou sortis d’un monde chevaleresque, des fleurs, des références ethniques

Dinara Mirtalipova me fait voyager et elle possède son compte Etsy où vous pouvez acheter ses créations !

Elle a également évidemment un site web pour admirer l’étendue de ses talents. (J’aime personnellement beaucoup ses oeufs pimpés.)

Ces trouvailles vous ont plu ? Une fois de plus, n’hésitez pas à me partager vos impressions et me dire quel•le artiste vous avez préféré !

Idem si vous souhaitez m’envoyer le nom de vos propres artistes coups de cœur. Ce sera toujours avec grand plaisir que je me pencherai sur leur boulot.

Allez, la bise !

À lire aussi : Trouvailles artistiques de la semaine #7


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

1
Avatar de lalaya
17 décembre 2017 à 11h12
lalaya
Dinara Mirtalipova c'est trop joliiiii!!! Merci pour la découverte!
1
Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Source : @davidbeckham / Instagram
Musique

David Beckham filme la reformation éphémère des Spice Girls (et on veut en voir plus)

LDR being amazing // Source : capture d'écran Instagram
Culture

Les trois révélations que j’ai eues pendant un concert de Lana Del Rey

Harlan Coben Netflix
Culture

Suspens et plot twist fous : on a classé les 3 meilleures séries d’Harlan Coben sur Netflix

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16
Bande-annonce de Challengers // Source : MGM
Culture

Les scènes de sexe de Challengers vont beaucoup vous étonner, voici pourquoi

Aya Nakamura nous donne envie de zouker avec son nouvel album, DNK
Culture

Fan de rap, de RnB, d’afro (et d’Aya Nakamura) : Les Flammes est votre rendez-vous en avril

chihiro // Source : Studio Ghibli
Culture

Votre studio d’animation préféré recevra une Palme d’or d’honneur à Cannes, et c’est du jamais vu

Copie de [Image de une] Horizontale (6)
Culture

3 nouveaux livres d’Audrey Ouazan en avant-première

Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1

La pop culture s'écrit au féminin