Sophie la girafe vient à la rescousse des « vraies » girafes !


La bien connue "Sophie la girafe", qui aide les gencives des mômes du monde entier en se laissant mâchouiller depuis des dizaines d'années, se joint à un programme de préservation des girafes d'Afrique.

Sophie la girafe vient à la rescousse des « vraies » girafes !

Couic couic. Oui, j’essaye lamentablement d’imiter le son que fait la célèbre Sophie la girafe quand on appuie dessus, mais je ne suis pas hyper douée pour les imitations écrites (ni orales, vous me direz).

Mais passons ! Aujourd’hui, on est là pour parler de l’actu de Sophie la girafe, le jouet qui soulage les gencives gonflées des bébés depuis plus de 60 ans, grâce à son caoutchouc 100% naturel. 

Et l’actu de Sophie, c’est qu’elle se préoccupe désormais du sort de toutes les girafes.

En effet, la marque s’engage à aider ses sœurs girafes d’Afrique (les vraies girafes hein, qui bougent et qui mangent), en nouant un partenariat avec l’organisation Giraffe Conservation Foundation. 

Un bon moyen pour que les sans-dents (je parle des bébés) et leurs parents participent à cette noble cause.

La Giraffe Conservation Foundation, à quoi ça sert ?

La Fondation pour la sauvegarde des girafes, ou GCF, est la seule organisation au monde qui ne se consacre qu’à la gestion et à la protection des girafes à l’état sauvage en Afrique.

Fondée par le Dr Julian Fennessy et son épouse Stéphanie, elle aide à la sauvegarde des girafes d’Afrique en pratiquant notamment des « translocations », manœuvres qui permettent de développer les petites populations de girafes et de réintroduire des girafes dans des zones où elles ont localement disparu.

Pour vous donner quelques chiffres concernant celles au long cou, leur population a diminué d’environ 30% ces 30 dernières années, ne laissant que 111.000 girafes à l’état sauvage.

Actuellement, la fondation à taille humaine a permis de transférer 157 girafes dans leur habitat naturel, loin des braconniers, de l’urbanisation, de l’expansion des populations humaines, des guerres et des troubles.

Quand on sait que la surface sur laquelle sont réparties les girafes a diminué de près de 90 % au cours des trente dernières années, ces « translocations » ont permis d’augmenter la surface de l’habitat des girafes en Afrique de plus de 26.000 km2.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la GCF et ses activités, cette vidéo est très complète :

Et c’est quoi le rapport avec Sophie la girafe ?

Outre le fait que Sophie la girafe soit une girafe (quelle perspicacité), la marque s’engage à reverser 1 euro à la GCF pour chaque achat du coffret Sophie la girafe comportant le logo de la fondation.

Le coffret en question, le voici :

Si vous avez des potes qui ont eu un bébé ou si vous avez vous-même basculé dans le doux monde de la parentalité, cet achat peut être une bonne occasion pour faire plaisir à un petit truc qui bave, tout en faisant une bonne action.

Et si vous n’avez pas de mômes dans votre entourage, mais que vous souhaitez tout de même filer un coup de pouce à la GCF et aux girafes, vous pouvez aussi faire un don libre en suivant ce lien. 

Certains pourraient dire que Sophie la girafe a attendu 60 ans pour s’acheter une conscience et aider les vraies girafes de la planète. Mais franchement, ne pouvons-nous pas dire que mieux vaut tard que jamais ?

 

Manon Portanier

Manon Portanier


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!