Les Sims 4, ou le retour d’un jeu cultissime — Partie 1 : la création

Les Sims 4 sont là ! Amélie a pu tester ce nouvel opus et te confie, entre deux sauvegardes, ce qu'elle pense de l'outil création de Sims et du mode construction.

Les Sims 4, ou le retour d’un jeu cultissime — Partie 1 : la création

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat avec Les Sims 4.
Conformément à notre manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait. 

Comme tu l’as sans doute compris, je suis addict aux Sims depuis la sortie du deuxième épisode. J’ai suivi toutes les sorties et rongé toutes les versions jusqu’à la moelle. J’ai créé toutes les familles possibles et imaginables, j’ai fais crac-crac dans tous les jacuzzis, été au bout de toutes les carrières et sympathisé avec tous les voisins (oui, la Mort aussi).

À lire aussi : 5 familles cool à créer dans les Sims

Forcément, j’attendais Les Sims 4 avec plus d’enthousiasme encore qu’une commande Sushi Shop. Quand j’ai reçu le jeu, mes mains ont un peu tremblé, j’ai poussé un petit cri intérieur et je me suis jeté sur mon PC pour l’installer.

Après quelques heures de jeu, voici mes premières impressions !

Pour plus de simplicité, j’ai décidé de séparer le test en deux parties : la partie création et la partie jeu et gameplay. Enfile ta plus belle tenue et prépare tes Simflouz, on part à l’aventure !

Pour informations, je joue actuellement à la version des Sims 4 Digital Deluxe (avec Roi de la Fête, Nuits inoubliables et Chapeaux animaux géniaux), qualité graphique en mode ultime.

Créer un Sims n’a jamais été aussi simple !

Les développeurs du jeu l’avait annoncé bien avant sa sortie : les options de création de Sims allaient être simplifiées au maximum. Chose promise, chose due, te transformer en bonhomme de synthèse n’a jamais été aussi simple !

Adieu les curseurs à faire glisser pour chaque partie du visage : il suffit désormais de cliquer puis de modifier la forme du nez ou du sourcil. Celui-ci suivra ainsi le mouvement de la souris. Comme avant, les possibilités sont très larges et on peut les combiner. Oui, il est possible de créer un nez en forme de patate, mais aussi crochu et à l’arête surdimensionnée !

Après tu peux faire un truc joli, c’est bien aussi. 

Si tu es habituée aux outils plus traditionnels, c’est tout de même un coup de main à prendre. Il t’arrivera sans doute de bouger un peu trop un menton sans t’en rendre compte ou de changer une oreille après dix tentatives. Mais avec un peu d’entraînement, c’est vraiment très agréable à manipuler et ça reste une des meilleures améliorations de la franchise.

De nouvelles options bien sympathiques

Au programme du menu « Créer un Sims », de nouvelles options sont disponibles. Tu peux maintenant modifier la démarche de ton Sims (la mienne se déplace comme si elle allait tuer quelqu’un, mais tu peux rendre le tien confiant ou lui donner un air prétentieux parfait pour agacer tout le voisinage).

La corpulence du Sims est beaucoup plus simple à modifier, avec le même système que celui des altérations du visage. Il est possible de créer une Sims maigrelette mais avec de fortes hanches ou avec une carrure de nageuse. C’est appréciable.

La voix du Sims est toujours modifiable, ainsi que son âge. Pourtant, la classe « bambin » semble avoir disparu du jeu. Un bébé deviendra donc directement enfant, comme dans Les Sims 1 et 2. Exit aussi la personnalisation très poussée des cheveux : il n’est plus possible de différencier les racines des pointes mais il reste quand même une palette de 18 couleurs passant par le brun, le blond, mais aussi le vert ou le violet. Surtout, les coiffures ont réellement gagné en modernité. Il est possible d’avoir un joli side-cut, une crinière de sirène et même un gros chignon donut ! Miracle.

 I came in like a wrecking ball, tout ça, tout ça. 

Mode construction : des hauts (et des bas)

Si on en croit les développeurs, le mode construction est basé sur le même principe : le joueur doit bâtir son baisodrome sa demeure le plus rapidement et simplement possible.

À lire aussi : L’équipe des Sims 4 en interview vidéo !

Pour ceux qui ne souhaitent pas s’embêter, il existe maintenant des pièces toutes faites et déjà meublées à placer directement sur le terrain. Comme je passe des heures à bâtir au mur près des répliques de mes appartements, cette idée n’est pas pour moi, mais j’avoue qu’elle peut être très pratique si on souhaite jouer rapidement.

Une autre grande avancée du jeu : il est possible de poser des formes de pièces et de pousser les murs. Les meubles collés à ceux-ci y resteront attachés, plus besoin de tout bouger un par un en soufflant d’exaspération ! La hauteur des murs ainsi que celle des objets à accrocher dessus et des fenêtres est modifiable (à condition de bien être en vue du mur tout entier). En gros, le jeu est devenu plus souple avec la construction, ce qui ne peut être qu’appréciable, puisque ça offre plus de possibilités.

Ci-dessus : le miracle. 

Pourtant, après seulement quelques minutes de jeu, je me suis rendue compte qu’un aspect révolutionnaire des Sims 3 ne semblait pas présent. Où est donc passée l’option « Créer un style » ? Est-elle caché dans un recoin sombre des menus ? A-t-elle changé d’icône ?

Non, il n’est simplement plus possible de pimper n’importe quel vêtement ou meuble dans Les Sims 4. EA riposte avec le développement d’une galerie en ligne qui permet d’échanger des créations avec les joueurs du monde entier, mais je continue de penser qu’il s’agit là d’une régression considérable. Oublie la palette impressionnante de motifs de l’édition précédente, il faudra faire ici avec les associations de couleurs disponibles dans l’outil Design !

La galerie en ligne te permet d’importer et de partager des créations. 

Les piscines, ainsi que les jacuzzis, les lave-vaisselle, les téléphones fixes et les voitures se sont fait la malle pour le moment. Heureusement, il reste tout un tas d’objets et de façons de trucider tes avatars.

Tu te rendras également compte que le monde est beaucoup plus petit que celui des Sims 3 (et plus du tout ouvert). Les terrains sont plus petits et moins nombreux. Ça t’évitera de te perdre si tu n’étais pas du genre à gérer une communauté ! Ajoutons qu’il n’est plus possible de jouer avec le nivellement du terrain ni d’ajouter des lacs dans ton jardin. Tu peux toujours faire plonger ton Sims dans la fontaine, mais le charme n’est pas forcément le même.

Au moins y aura pas beaucoup d’embouteillages. 

En attendant de voir ce qui se trouvera dans les futurs DLC et disques additionnels, notons tout de même de jolies améliorations de la part de la franchise en ce qui concerne la création. Les graphismes des personnages font très dessin animé, ils sont agréables à regarder et à manipuler. Les outils sont plus simples et intuitifs, même s’ils demandent une certaine prise en main.

Rendez-vous la semaine prochaine pour savoir ce que te réserve le jeu du côté du mode vie !

Amelie

Amelie

J'ai rejoint la folle team madmoiZelle en juillet 2013, ce qui m'a permis d'acquérir sérieux et organisation (hum). Passer mes journées chez IKEA et dénicher des tatoueurs coolos font partie des missions qui me sont confiées. Mes hobbies sont présentement les Gremlins et le poivron rouge. Durant mon temps libre, j'aime regarder des films glauques et monter mon poney.

Tous ses articles

Commentaires

Sharu

Je suis très étonnée que personne ne parle des combinaisons géniales qu'on peut faire autour de la notion de genre à la création d'un perso... perso pour moi c'était du jamais vu dans un jeu vidéo.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!