Live now
Live now
Masquer
serena-williams-combinaison-tennis
Féminisme

La combi de Serena Williams « respecte » le tennis, n’en déplaise aux vieux grincheux

27 août 2018 11

Serena Williams a créé l’évènement avec sa combinaison Nike d’un noir de jais, qui changeait des jupettes pastel. Mais il paraît que ce vêtement ne « respecte » pas le tennis, ni Roland Garros… Fatigue.

Pour reprendre une formulation chère au cœur de Twitter : qui peut s’assoir à la table de Serena Williams et lui dire « je suis plus badass que toi » ?

36 ans au compteur, 39 titres du Grand Chelem en poche, littéralement meilleure joueuse de tennis du monde pendant des années, oh, et un enfant en bonne santé mis au monde, aussi.

Moi à 26 ans je viens d’apprendre à faire une blanquette de veau, laissez-moi vous dire que j’ai beau avoir 10 ans pour me mettre au niveau, j’y crois bof.

Embêter Serena Williams et mettre en doute son professionnalisme, ça me semble donc être une idée un peu con.

Mais on vit dans un monde un peu con, écoutez.

La combinaison de Serena Williams bientôt interdite ?

En mai, Serena Williams a fait sensation en abandonnant la jupette au profit d’une superbe combinaison Nike, qui lui fait penser à Black Panther — même si elle a été créée avant que le Wakanda ne prenne vie au cinéma.

Neuf mois seulement après un difficile accouchement, la championne était de retour sur la terre battue, et ça envoyait du lourd.

https://www.instagram.com/p/BjX1maqloXv/?hl=fr&taken-by=serenawilliams

Choquante, cette tenue ? Absolument pas ! Surprenante, oui, sur des courts où l’on voit plutôt des corolles blanches s’envoler à chaque smash, mais il n’y a rien de « choquant » dans le fait de changer un peu des habitudes.

Surtout que la combinaison n’est pas là juste pour le style. Elle a en effet été conçue pour favoriser la circulation sanguine, car Serena Williams a déjà eu affaire à des embolies pulmonaires.

C’est d’ailleurs ces problèmes de circulation qui ont rendu son accouchement, à l’automne 2017, si compliqué.

La voilà donc, quelques mois plus tard, plus rayonnante et combative que jamais, dans une tenue qui protège sa santé. Quel est le souci, me demanderez-vous ?

Le poids de la tradition qui pèse sur le corps des femmes. Le voilà, le souci.

Le président de la Fédération Française de Tennis critique la combi de Serena Williams

Libération relaie les propos de Bernard Giudicelli, président de la Fédération Française de Tennis, au sujet de l’évolution du dress code pour les sportives :

« Je crois qu’on est parfois allé trop loin. La combinaison de Serena cette année, par exemple, ça ne sera plus accepté. Il faut respecter le jeu et l’endroit. »

Hein ? Respecter le jeu et l’endroit ? Attendez, je pige pas bien… Qu’est-ce que Serena Williams ne respecte pas, avec cette combinaison ?

Oh, attendez, j’ai. Suite de la citation :

« Tout le monde a envie de profiter de cet écrin. Si je fais passer une émotion avec quelque chose qui est beau dans un endroit qui est beau, l’émotion est magnifiée. »

Ah oui ok mdr. L’écrin, c’est Roland Garros, j’imagine. Et quelque chose qui est beau, c’est la tenue traditionnelle des joueuses de tennis. La p’tite jupette qui vole sur les fesses.

D’accord salut bye je pensais que « respecter le jeu » c’était une histoire de sport mais non c’est juste histoire de se rincer l’œil.

Et si vous pensiez qu’il s’agit d’une tradition millénaire : évidemment que les tenniswomen n’ont pas toujours porté ces petites corolles de tissu, comme le rappelle Cécile Duflot !

Alors si on a pu passer du corset-manches bouffantes à la minijupe de sport, pourquoi ne pourrait-on pas voir des sportives en combinaison ?

Serena Williams sereine face à la menace planant sur sa combi

Nike, la marque qui sponsorise Serena Williams depuis des années, s’est fendue d’un beau message en réponse à la critique :

« Vous pouvez retirer son costume à une superhéroïne, mais vous ne lui retirerez jamais ses pouvoirs. »

Serena Williams, quant à elle, a écarté la menace d’un revers de main, déclarant au sujet de Bernard Giudicelli :

« Nous avons une excellente relation. […] Je suis sûre qu’on va parvenir à un accord et que tout sera ok. Ce n’est pas quelque chose de grave, tout va bien. »

Clairement, la championne semble sereine et à mon avis, il n’est pas né celui qui lui retirera une combinaison aussi classe que précieuse pour sa santé.

De mon côté, je suis simplement fatiguée de toutes ces opinions sur les corps des femmes, ce qu’elles devraient ou non porter, ici pour respecter un « écrin » qui devrait être dédié au sport avant tout.

Et osez me dire que niveau sport, Serena Williams n’est pas pertinente ! Je vous attends ! De toute façon, elle ne vous écoutera pas.

À lire aussi : Lettre au journaliste sportif pour son sexisme envers Serena Williams

Les Commentaires
11

Avatar de guerredesmiroirs
5 septembre 2018 à 18h30
guerredesmiroirs
Avez vous vu le dernier scandale avec Nike, ils ont choisi pour egerie le footballer qui s'est agenouille pendant l'hymne pour protester silencieusement contre le racisme institutionalise en Amerique. Ca enerve tellement de gens que certains mettent le feu a leurs basket Nike... Tout en les portant (oui je sais, ce sont pas des lumiere ). On dirait qu'entre ca et Serena, Nike fait des efforts pour marcher vers le progressisme.
0
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Féminisme

Féminisme
Rihanna

Laissons Rihanna et son utérus tranquille, bon sang

Camille Abbey

03 déc 2021

3
Santé sexuelle
Portrait de Camille Spire

La présidente de AIDES explique pourquoi la lutte contre le VIH concerne aussi les femmes

Féminisme
Ndèye Fatima Dione

« L’affaire du viol suivi de la grossesse dont a été victime la Miss Sénégal est représentative de la culture du viol dans le pays »

Santé sexuelle
Main touchant une mangue

S’ausculter la chatte pendant des ateliers d’auto-examen, un acte aussi militant que rassurant

Féminisme
Madonna

« Sexisme, âgisme et misogynie » : Madonna s’oppose à la censure d’Instagram

Camille Abbey

30 nov 2021

2
Témoignages
maid-violences

C’est un épisode de Maid qui m’a aidée à réaliser que j’avais subi des violences conjugales

Aïda Djoupa

29 nov 2021

9
Féminisme
camille-lellouche-7-a-8-TF1

« J’étais complètement sous son emprise » : Camille Lellouche se livre sur les violences conjugales qu’elle a subies

Maëlle Le Corre

29 nov 2021

Sport
Photo Didier Bonin

On vous emmène dans un cours de strip tease visant à… piétiner le patriarcat

Mathis Grosos

28 nov 2021

Série télé
Extrait de la docu-série Le Petit Bleu avec Lexie du compte Instagram @aggressively_trans

Toute la pluralité des transidentités est explorée dans cette série-documentaire aussi accessible que passionnante

Anthony Vincent

27 nov 2021

Actualités
Kim-Kardashian-ou-le-victim-blaming

Cinq ans après, les leçons à tirer du cambriolage de Kim Kardashian et des réactions du grand public

Anthony Vincent

26 nov 2021

La société s'écrit au féminin