Aller au cinéma équivaut à faire une séance de cardio !

Des chercheurs de l’University College London ont conclu qu'aller au cinéma reviendrait à faire une petite séance de sport. Voilà comment.

Aller au cinéma équivaut à faire une séance de cardio !


J’ai repris le sport il y a deux mois environ, après de longues semaines à procrastiner.

Le sport pour moi, c’est surtout une thérapie plutôt qu’un moyen d’entretenir mon corps, bien qu’affuter ma silhouette figure également dans la liste de mes désirs.

Moi qui suis quelqu’un de colérique, j’ai trouvé dans l’exercice physique un vrai moyen de me défouler. Mais pas encore adepte du poussage de fonte, je suis plutôt du genre à faire deux séances de cardio par semaine.

Alors je vais te dire douce lectrice, si j’avais su qu’il existait d’autres moyens que la corde à sauter et le vélo pour faire taper mon palpitant, je ne me serais pas tant épuisée à la tâche…

Aller au cinéma, c’est faire une petite séance de cardio

Le Times a récemment relayé une étude de l’University College London (UCL), reprise et synthétisée en France par Première, selon laquelle regarder un film sur grand écran équivaudrait à une petite séance de cardio.

Comment se fait-ce ? Les spectateurs assis dans une salle de cinéma, sans autre distraction que le film, sont totalement concentrés sur ce qu’ils regardent. 

Leur rythme cardiaque s’accélère alors, en fonction j’imagine des péripéties vécues par les personnages du film, jusqu’à produire quelques 95 et 160 battements par minute chez des personnes adultes.

L’étude a été menée par des chercheurs de l’University College London sur 51 personnes qui regardaient le film Aladdin.

Comment l’expérience a-t-elle été menée ? Assez simplement en réalité !

Chaque participant était équipé de capteurs qui ont enregistré leur rythmé cardiaque. 

Le résultat ? Une séance de cinéma pourrait correspondre à 40 minutes de cardio à faible impact. 

Complètement dingue !

Quelles conditions faut-il réunir pour que l’expérience soit avérée ?

Attention, il faut préciser que cette expérience n’est valide, d’après les chercheurs, qu’au cinéma. En effet, regarder un film chez soi ne produit pas du tout le même effet.

Et pour cause, à la maison, il y a tout un tas d’éléments qui peuvent te distraire, douce lectrice. 

Le neuroscientifique Joseph Devlin a expliqué dans le Times : « Aller au cinéma est une occasion de focaliser toute notre attention pendant de longues périodes. Il n’y a rien d’autre à faire que de s’immerger dans le film. »

Et voilà, je me doutais bien que binge-watcher Servant n’aurait aucun effet sur ma condition physique.

C’est tant pis ! Mais la bonne nouvelle, c’est qu’on ne pourra plus nous dire qu’aller au cinéma est une activité de glandeuse (oui j’ai déjà essuyé ce genre de remarques, et pas qu’une fois).

En tout cas, douce lectrice, tu as désormais un argument autre que culturel pour dépenser tout ton argent chez UGC.

Alors, elle est pas belle la vie ?

À lire aussi : Les 5 meilleures séries de ce début d’année 2020

Commentaires

TennanTen

J'ai vraiment l'impression que ce genre d'étude est une excuse pour pas faire du sport. Parce que comme dit @Kathelvellon autant boire 1L de café.
Puis, on en parle du fait que les gens se ramènent souvent avec un gros pot de pop corn avec je en sais combien de sucre à l'intérieur ? Ou autre connerie à manger ?
Donc équivalent à une séance de cardio, on repassera…

Puis la plus grosse perte de gras, se fait par la respiration et le corps est en bonne santé parce qu'en mouvement, donc on sort de la salle de cinéma, on enfile ses baskets et on va courir ou faire du HIIT.

Ah et, respirer comme une vache sur son canap' ne marche pas. :cretin:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!