Larguée par texto, j’ai décidé de ne pas sombrer

Cette madmoiZelle a vu sa relation prendre fin en quelques messages. Pour sauver son ego, elle fait le choix de voir cette indélicatesse comme une chance.

Larguée par texto, j’ai décidé de ne pas sombrer

Il y a quelques jours, le garçon avec qui je sortais m’a quittée.

Il a lui aura suffi d’un message.

Se faire larguer par texto, une tragédie moderne

C’est la deuxième fois de ma vie que je me fais larguer.

J’ai toujours fait en sorte d’être celle qui part en premier, peut-être par fierté, pour éviter d’être celle qu’on laisse sur le bas-côté. 

Quitter quelqu’un fait évidemment souffrir, mais c’est autre chose de ne pas choisir.

La première fois que j’ai été quittée, c’était par un garçon que j’avais aimé de tout mon cœur. Ça m’avait plongé dans une tristesse infinie.

Cette fois, je m’en remettrai. En bonne partie parce qu’il a choisi de le faire par texto et que la lâcheté ne m’a jamais vraiment fait bander. 

La communication, un exercice qui m’effraie

Nous nous fréquentions depuis quelques mois seulement et, comme l’impliquent toute relation humaine, la nôtre connaissait ses premières frictions. 

Je ne suis pas championne en communication, je dois l’avouer. J’ai souvent du mal à traduire mes sentiments en paroles, à dire ce dont j’ai besoin.

Je suis maladroite avec les mots. Ils restent bloqués dans ma tête, ou s’échappent de ma bouche trop vite, trop acides.

Je sais que se parler est le seul moyen de débloquer les situations. Se parler avec amour, pas pour blesser ou avoir raison, mais pour être honnête et, à défaut de se comprendre, avoir toutes les cartes en main pour s’accepter. 

Je fais des efforts, mais démonter les vieux schémas prend du temps.

Ce jour-là, j’ai encore caché mes émotions derrière des sarcasmes. Et il en a eu assez.

Larguer par texto quand on ne sait pas parler

Lui non plus n’était pas le meilleur pour s’exprimer.

Ça commençait à me peser, en renforçant ma crainte de parler, de peur de « passer pour la pénible ».

Les gens disent toujours qu’il faut parler, mais dans la réalité, tout le monde veut esquiver ce genre de conversations qui demandent empathie et vulnérabilité. 

C’est sans doute pour ça qu’il a choisi la facilité.

Se faire larguer, c’est aussi agréable qu’une pluie froide qui fouette les yeux. Par texto… C’est encore plus cinglant.

Ça sous-entend :

« Notre relation ne mérite même pas une discussion, et tu ne vaux pas plus qu’un SMS. »

Mais ce n’est pas comme ça que j’ai choisi de l’interpréter. Je ne vais pas laisser sa lâcheté faire vaciller mon estime de moi.

Même si je me déteste d’y avoir cru, même si j’ai pleuré, j’ai décidé que cette rupture serait simplement la preuve ultime que nous n’avions rien à faire ensemble. 

À lire aussi : Comment larguer quelqu’un de la pire des manières

Merci de m’avoir larguée par texto

Quelques messages d’explications (c’est déjà ça), saupoudrés de culpabilisation, puis le verdict : il ne veut plus de cette relation.

En un texto, il me vole ma chance de m’exprimer, il me confisque le respect auquel j’ai droit, il annule l’affection que je pensais qu’il me portait.

Brutal. Humiliant.  Mais je respecte son choix d’être parti, même de cette façon. J’ai presque envie de lui dire merci.

Je peux tourner la page sans regret, parce que dans le genre de relation que je cherche, on ne se dispute pas, on parle. On ne claque pas les portes, on cherche ensemble des solutions. On pose les problèmes sur la table et on avance. 

On n’envoie pas tout valser en quelques mots sur un clavier.

À lire aussi : Mes 11 conseils pour être heureuse en couple

Il ne m’aime pas, et je ne vais pas m’effondrer

Ça bien sûr, c’est si on s’aime…

Je pense que cette rupture par texto m’a surtout fait comprendre que je m’étais fait des idées. Elle reflète le peu de respect qu’il avait pour moi, et pour ça, je suis heureuse qu’il m’ait quittée.

Je vais mettre ma dignité au chaud, et continuer d’attendre quelqu’un qui m’aimera comme je suis, pas très douée pour parler, mais prête à faire l’effort et désireuse d’écouter.

Je sais reconnaitre les gens qui m’aiment : ils sont à mes côtés. Je n’ai plus l’âge de languir celles et ceux qui m’ont rejetée.

Tu es parti, de la pire des façons, mais moi je ne vais pas sombrer.

À lire aussi : Comment larguer quelqu’un en douceur ?

Une madmoiZelle

Une madmoiZelle


Tous ses articles

Commentaires

Lillye

J'ai largué par sms, et j'ai aussi largué par mail.

Par sms, c'était juste par facilité, il avait pas le permis et je n'avais pas envie de me taper 50km pour ça, ( j'avoue que je n'étais pas amoureuse, j'ai un peux pris le premier venu, avec la pression sociale)

Par mail, relation toxique, j'avais déménagé à 500km de chez moi pour lui, coupé de tout, un jour ça m'a fait tilt, j'ai pris mes affaires, je me suis barré et une fois de retour dans ma région, j'ai envoyé un mail.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!