Live now
Live now
Masquer
Qui est Corinne Diacre, la sélectionneuse controversée écartée de l'équipe de France ? // Source : capture écran Youtube
Sport

Qui est Corinne Diacre, la sélectionneuse controversée des Bleues écartée de l’équipe de France ?

Largement critiquée, la sélectionneuse de l’équipe de France féminine de football a été écartée de ses fonctions ce jeudi. Que reproche-t-on exactement à Corinne Diacre, et qui est-elle ? On vous explique.

Ce jeudi, le comité exécutif de la Fédération française de football a acté le départ de Corinne Diacre à la tête de la sélection française de football féminin. Une décision attendue, qui fait suite aux nombreuses critiques dont la sélectionneuse faisait l’objet depuis plusieurs semaines, tant sur ses résultats sportifs que sur le management de son équipe, et qui tombe à quelques mois du prochain Mondial en Australie et en Nouvelle-Zélande (du 20 juillet au 20 août prochain).

À lire aussi : Harcèlement, agressions, chantage…: la Fédération française de football visée par plusieurs enquêtes

Joueuse internationale, première femme entraîneuse d’une équipe masculine… Qui est Corinne Diacre ?

Originaire du Nord de la France, Corinne Diacre est née dans une famille dont les parents, ouvriers textiles, avaient un goût prononcé pour les disciplines sportives (sa mère était athlète de demi-fond, et son père l’emmenait régulièrement au foot avec lui). Cependant, lorsqu’elle exprime l’envie, à l’âge de 6 ans, d’intégrer un club de football, ses deux parents tentent de l’en dissuader, estimant que ce n’est pas un sport pour les filles. Corinne Diacre réussit néanmoins à les convaincre en s’inscrivant en parallèle dans un club de gymnastique.

Des années 1980 à 2000, elle devient footballeuse internationale, et joue en équipe de France, où elle fait sa première sélection à 18 ans, avant de prendre sa retraite en tant que joueuse en 2007, année où elle rejoint le staff de Bruno Bini, alors sélectionneur des Bleues. En 2010, Corinne Diacre devient entraîneuse de l’ASJ Soyaux, qu’elle quitte après trois saisons pour rejoindre le Clermont Foot 63 en 2014. Elle devient alors la première femme à entraîner à long terme une équipe masculine, qu’elle amène à de multiples victoires.

En août 2017, elle est nommée sélectionneuse de l’équipe de France féminine.

Que reproche-t-on à Corinne Diacre ?

Moins de deux ans après son arrivée en équipe de France, Corinne Diacre fait l’objet de nombreuses critiques, notamment pour sa stratégie et ses résultats sportifs jugés décevants. Mais l’affaire éclate vraiment le 24 février 2023, alors que trois joueuses de l’équipe de France claquent la porte de la sélection française. La première n’est autre que la capitaine Wendie Renard, suivie des attaquantes Kadidiatou Diani et Marie-Antoinette Katoto, révélant les tensions existantes entre les Bleues et leur sélectionneuse. Dans un communiqué publié sur Twitter, Wendie Renard explique ne plus pouvoir « cautionner un système bien loin des exigences requises par le haut niveau« .

Plus tard, dans un entretien à RMC Sport, elle revient sur ce qu’elle dit être une « accumulation de choses aujourd’hui. Continuer dans de telles conditions, ce n’est pas possible. » Le lendemain, c’est au tour d’une quatrième joueuse de rendre les crampons, la défenseure de Lyon Perle Morroni. Celle-ci avance avoir « souffert » du management de la sélectionneuse, des critiques qui viennent s’ajouter à une remise en cause de ses compétences tactiques et ses résultats sportifs.

À lire aussi : « Il ne m’a jamais regardé comme un agent mais comme un bonbon à croquer » : Sonia Souid dénonce les comportements de Noël Le Graët

Des critiques à l’égard de sa stratégie tactique

Très vite, les reproches à son égard se précisent : l’entrainement ainsi que le travail tactique ne seraient pas suffisamment poussés. « Cela fait un moment que les séances ne sont pas assez poussées tactiquement, cela ne travaille pas assez », confiait en février un proche des Bleues à nos confrères de BFMTV. Plusieurs autres sources révélant que « les retours vidéo sur les matchs ne sont pas assez poussés, voire parfois n’existent pas« .

Des résultats jugés « décevants »

Autre ombre au tableau : très attendue, car jugée comme étant l’un des effectifs sportifs les plus complets du foot féminin, l’équipe de France féminine a manqué à de multiples reprises de remporter des championnats importants. C’est d’abord le cas lors de la coupe du Monde organisée en 2019, en France. Après un parcours sans embûches face au Brésil notamment, les Bleues ne sont pas allées plus loin que les quarts de finale en perdant face aux États-Unis. En 2022 ensuite, lors de l’Euro (qui aurait dû avoir lieu en 2021), l’équipe de France se qualifie, mais n’atteint que la demi-finale. Corinne Diacre ne serait donc pas aux objectifs concernant les résultats sportifs de son équipe.

Un management contesté

Choix controversés, dissensions au sein du staff, relations humaines dégradées avec l’équipe… Les critiques à l’égard de l’ex-sélectionneuse semblent être nombreuses. D’abord, après le départ de son premier adjoint, Philippe Joly, Diacre n’avait pas su s’entendre avec son successeur, Eric Blahic, finalement parti lui aussi à l’été 2021. Des conditions qui font du staff de l’équipe de France l’un des plus petits d’Europe (il ne compte que trois personnes, une sélectionneuse, un entraîneur adjoint en charge de gardiennes et un entraineur adjoint en charge de la préparation athlétique. Par ailleurs, comme le révèle RMC Sport, Corinne Diacre avait indiqué, avant l’Euro 2022, vouloir faire évoluer son management et sa relation avec les joueuses. En avait découlé des relations humaines beaucoup plus « aplanies« . En outre, plusieurs joueuses ayant participé à l’Euro 2022, saluées pour leur jeu, notamment en conférence de presse par Corinne Diacre, n’ont pas eu une minute de temps de jeu lors du rassemblement du Tournoi de France, selon RMC Sport. Des choix stratégiques et managériaux décevants et qui ont été la source de confusion et de colère au sein de l’équipe.

Un accès aux soins négligé

Par ailleurs, d’autres éléments ont aussi été mis en avant, suite au départ de Kadidiatou Diani, qui a, dans un « cri d’alarme » relayé par RMC Sport, demandé à la FFF de prendre des « mesures fortes », font le départ de la sélectionneuse : « Il y a aussi le fait qu’au début l’accès aux soins était quasiment interdit. Il fallait vraiment être blessée pour avoir droit à un massage ou une session de soins normale comme on pourrait l’avoir en club. On a été interpellées par ces choses. »

Quel avenir pour l’équipe de France ?

À la veille de la décision du comité exécutif de débarquer Corinne Diacre, la sélectionneuse des Bleues s’était exprimé afin de faire connaître son point de vue, par le biais d’un communiqué transmis à l’AFP. Diacre affirmait ne rien vouloir lâcher, estimant faire les frais d’une opération de déstabilisation. « Au regard du déchainement médiatique honteux de ces derniers jours, je souhaite néanmoins réaffirmer publiquement (…) que je suis pleinement déterminée à mener ma mission à bien et, surtout, à faire honneur à la France lors de la prochaine Coupe du Monde », avait-elle assuré. Ce ne sera donc pas le cas.

Désormais, l’avenir de l’équipe de France féminine de football reste un grand point d’interrogation. Les joueuses « contestataires » vont-elles faire leur retour ? Qui pour remplacer Corinne Diacre ? Des questions qui restent pour l’heure en suspens.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Sport

Pexels
Santé

JO 2024 : le cycle menstruel a-t-il un impact sur les performances des sportives ?

2
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
131 - WinoraBikes-Rotterdam_Day-02 - L1120623
Lifestyle

« Le vélo électrique, éloigne les relous » : 3 bonnes raisons de se mettre au vélo électrique quand on est une meuf

football // Source : Unsplash / Emilio Garcia
Sport

Le sexisme se niche jusque dans les crampons des footballeuses, dénonce le Parlement britannique

1
Source : @cakebycourtney sur TikTok - Capture d'écran
Sport

Alerte chialade : une petite fille aide sa mère à terminer son marathon

Source : Photocreo
Daronne

Les athlètes, aussi parents, pourront bénéficier d’une dérogation pendant les JO de Paris 2024

comment-marche-pole-dance
Sport

Arrêtez tout, je viens de comprendre le principe de la pole dance !

18
amelie-mauresmo
Justice

Humiliations, chantage et insultes : Amélie Mauresmo obtient gain de cause face à son ex-compagne

Copie de [Image de une] Shopping • Horizontale (1)
Mode

Vivez une Saint-Valentin sportive avec ces deux offres Nike

MAD paris
Arts & Expos

Paris : Avant les Jeux Olympiques 2024, 5 expos autour du sport, au musée et ailleurs

[Site web] Visuel horizontal Édito (1)
Sport

Marie Patouillet : « Quand on ne se sent pas en sécurité, on ne peut pas donner le meilleur de soi »

La société s'écrit au féminin