Live now
Live now
Masquer
pexels-mica-asato-football enquete fff
Sport

Harcèlement, agressions, chantage…: la Fédération française de football visée par plusieurs enquêtes

Plusieurs enquêtes publiées coup sur coup pointent l’inaction de la Fédération française de football face à de nombreux cas de harcèlement et d’agressions sexuelles, y compris sur des mineurs. On fait le point.

C’est d’abord une enquête du magazine So Foot qui a ouvert le bal début septembre en révélant notamment des sms du président de la Fédération française de football Noël Le Graët.

Le dirigeant aurait une fâcheuse tendance à harceler des collaboratrices : « Je préfère les blondes, donc si ça vous dit », « vous êtes drôlement bien roulée, je vous mettrais bien dans mon lit », voilà quelques exemples de messages totalement inappropriés dans le cadre professionnel qu’il aurait adressés à des femmes salariées de la FFF.

enquete so foot ma fede va craquer noel le graet
SO FOOT #199

Un harcèlement et une ambiance délétère qui aurait engendré les départs de plusieurs d’entre elles.

Même après une condamnation en 2021 à verser des dommages et intérêts à une ancienne employée harcelée sexuellement par son supérieur, la fédération n’a pas daigné s’occuper du sexisme qui la gangrène de longue date. La justice avait établi que l’organisation avait manqué « à son obligation en matière de lutte contre des agissements de harcèlement sexuel ».

Harcèlement, chantage, relations sexuelles avec des mineurs : quand la FFF détourne le regard

Quelques jours plus tard, un autre média en a remis une couche : Josimar Football, site norvégien, a à son tour publié une enquête sur les agissements internes à la FFF sobrement intitulée « 40 ans de silence ». Elle est signée d’un journaliste indépendant français, Romain Molina, et met en lumière la façon dont la fédération a couvert des accusations d’abus, de chantages et de harcèlement sexuel pendant des décennies.

Enquête : 40 ans d'omerta à la FFF

Une enquête qui concerne un système entier plutôt que des personnes, insiste le journaliste d’investigation, puisque certains mis en cause ne sont plus en fonction depuis longtemps.

Mais le silence, lui, perdure : « On fait l’autruche et on va déplacer le problème », résume Romain Molina.

Les plaintes pour abus sexuels, harcèlement et comportements inappropriés concernent notamment des mineurs. L’enquête évoque par exemple le cas d’une entraîneuse, Angélique Roujas, qui aurait été congédiée du centre de Clairefontaine en 2013 pour avoir eu des relations sexuelles avec des joueuses mineures, des allégations qu’elle conteste.

Une femme témoigne anonymement, affirmant avoir été victime d’Angélique Roujas : « Je sais ce qu’il s’est passé et je sais à quel point ça a été dur de me reconstruire. Même aujourd’hui, je ne peux pas en parler publiquement car c’est douloureux et je ne suis pas sûre d’être soutenue. J’en ai parlé à des cadres supérieurs à l’intérieur de la fédération, y compris Brigitte Henriques, la vice-présidente à l’époque, mais que s’est-il passé ? Rien. Ils n’ont rien fait. »

Plusieurs témoignages déplorent le manque de réactivité de la FFF pour protéger les joueuses du centre. Le cas d’un autre entraîneur est aussi au cœur de l’enquête. David San José a été renvoyé de Clairefontaine en 2020 pour des comportements inappropriés à l’égard d’un adolescent.

Une nouvelle affaire de chantage sexuel, et toujours la gestion calamiteuse de la FFF

Dans un nouveau volet de son enquête publié ce 21 septembre, Romain Molina révèle le chantage sexuel auquel se serait adonné un ancien responsable de la commission des arbitres de la ligue de Paris Ile-de-France, Daniel Galetti. Il a été relevé de ses fonctions en juillet 2022.

Une de ses victimes témoigne :

« Il choisissait soigneusement les arbitres qu’il pouvait attirer dans son jeu. Si on mordait à l’hameçon, il commençait à faire des cadeaux. Quand on est arbitre, on a envie de siffler de grands matchs. Et pour ça, il faut de bonnes notes. Galletti pouvait nous donner de bonnes notes et des recommandations pour monter les échelons. Mais c’était à certaines conditions. »

Comme face à d’autres affaires similaires, la FFF a géré l’affaire en interne et n’a pas émis de signalement au Procureur de la République, comme elle en a pourtant l’obligation selon l’article 40 du Code pénal.

À quelques mois d’un Mondial déjà sous tension au Qatar, ces enquêtes montrent la puissante FFF sous un jour bien peu reluisant. Quelles conséquences ces révélations vont-elles avoir pour elle ? Suite à l’enquête de So Foot, elle a annoncé avoir porté plainte pour diffamation. Noël Le Graët et Florence Hardouin, directrice générale de l’organisation, ont été convoqués par la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra. Une mission d’audit et de contrôle doit être engagée en interne.

À lire aussi : Simone Biles et 90 autres victimes de Larry Nassar attaquent le FBI en justice

Les Commentaires
4

Avatar de hellopapimequepasa
26 septembre 2022 à 20h49
hellopapimequepasa
alors oui ces actes sont horrible et j'espère vraiment que les coupables vont payer mais quand j'entend dire "j'espère que mon enfant ne fera pas de foot"..le problème c'est que tout est potentiellement dangereux/problématique:a l'école il peut y avoir du harcèlement par exemple..le monde du sport peut être hyper problématique car on s'y permet des choses qui ne passerait pas ailleurs..pour autant ça reste quelque chose qui peut être magnifique a vivre!et le foot si il est dans un bon club et avec de bel valeur ça peut être une belle expérience..je trouve ça dommage de partir du principe que c'est pourris et que dans d'autre sport ce sera mieux ce n'est pas forcément vrai il y a une énorme omerta dans ces milieu (la je ne parle pas de violence sexuelle car ce n'est pas ce que je connais mais plus de violence psy ou un entraineur qui crie est normaliser voir glamouriser personne ne parle jamais de ça d'ailleurs c'est dire a quel point c'est banaliser!)
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Sport

Crédit photo :  Jean-Pierre Bazard Jpbazard — Travail personnel, CC BY 4.0,
Sport

La navigatrice Clarisse Crémer dénonce l’injustice des règles du Vendée Globe, qui « interdisent aux femmes d’avoir un enfant »

Aïda Djoupa

02 fév 2023

01gpxmmnj1f9azbs2ayd
Sport

La footballeuse Sara Björk Gunnarsdóttir révèle comment l’OL a coupé son salaire durant sa grossesse

Capture d’écran 2023-01-10 à 10.48.29
Société

« Il ne m’a jamais regardé comme un agent mais comme un bonbon à croquer » : Sonia Souid dénonce les comportements de Noël Le Graët

football coupe du monde foot
Actu mondiale

Qatar 2022 : pourquoi l’arbitre brésilienne Neuza Back n’a pas serré la main du cheikh ?

Camille Lamblaut

20 déc 2022

1
les nageuses film
Pop culture

Les Nageuses, l’histoire vraie de deux soeurs athlètes réfugiées est le film à voir sur Netflix

Maya Boukella

12 déc 2022

2
montre-connectee-pola-ignite-3-fitness
Lifestyle

Une montre connectée peut-elle améliorer son quotidien ?

arisa-chattasa-HZbqhd5aK3I-unsplash
Sport

À Cuba, les femmes sont (enfin) autorisées à faire de la boxe en compétition

Camille Lamblaut

07 déc 2022

Capture d’écran 2022-12-05 à 22.14.01
Sport

Longtemps boudé par le Brésil, le numéro 24 est de retour sur le terrain au Qatar, et voici pourquoi

Camille Lamblaut

06 déc 2022

sandrine rousseau mondial equipe de france pleutres
Sport

Qatar 2022 : Sandrine Rousseau fustige le manque de courage de l’Équipe de France

Maëlle Le Corre

29 nov 2022

2
Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

La vie s'écrit au féminin