J’ai pris confiance en moi grâce à mon stage chez madmoiZelle

Le stage de Louiselle touche à sa fin. Mais avant de partir elle voulait te laisser un dernier message sur la confiance en soi et la peur de l'inconnu.

J’ai pris confiance en moi grâce à mon stage chez madmoiZelle

Il y a 5 mois, presque jour pour jour, je franchissais le seuil des bureaux de madmoiZelle pour épauler Kalindi et Alix sur la rubrique ciné-série.

Aujourd’hui, mon stage touche à sa fin.

Triste de partir mais surtout très fière de cette expérience, j’ai décidé de m’ouvrir un peu à toi, douce lectrice, en te parlant de mon manque de confiance en moi, ma peur de l’inconnu et comment madmoiZelle m’a aidée sur le chemin pour dépasser ça.

La peur de l’inconnu et le manque de confiance, des émotions collectives

Quand je regarde les gens autour de moi, j’oublie parfois que la peur de l’inconnu et le manque de confiance ne sont pas deux sentiments qui me sont réservés.

Il faut dire que je suis entourée de tellement de personnes badass, débordantes d’énergie et de détermination !

Il suffit de prendre la rédac de madmoiZelle, par exemple. Face à ces personnalités bruyantes et assurées pour qui j’ai tant d’admiration, il m’a fallu quelques semaines pour trouver mes marques et sortir de ma coquille.

En fait, j’ai l’impression d’avoir passé la majeure partie de mon adolescence et de ma vie d’adulte à regarder les autres et à me dire :

« Putain, j’aimerais avoir autant de courage. Autant d’assurance. J’aimerais pouvoir briller aussi, sans penser et repenser et rerepenser à chacune de mes paroles et à chacun de mes gestes. »

Mais la vérité c’est que ces personnes si badass ont généralement une longueur d’avance sur moi. Elles sont plus vieilles ou plus expérimentées.

La vérité aussi, c’est qu’au final, le manque de confiance en soi, personne ne s’en débarrasse jamais vraiment.

Tout le monde a peur. Tout le monde doute. Tout le monde lutte au quotidien pour se sortir les doigts, pour avancer.

Bien sûr ça ne touche pas tous de la même façon, ni sur les mêmes sujets. Mais je suis convaincue que tout le monde a déjà connu au moins une fois dans sa vie le manque de confiance et la peur de l’inconnu.

Ce qui m’a amenée à tirer deux conclusions.

La première, c’est que certaines personnes font simplement mieux semblant de tout gérer. Et qu’à force de faire semblant elles arrivent à se convaincre qu’elles sont capables de tout, et convainquent leur entourage au passage.

La deuxième, c’est que la confiance en soi c’est un peu comme un muscle. Ça ne tombe pas du ciel, il faut y travailler. Et que comme en muscu, il existe des bodybuilders de la confiance en soi.

Perso, je suis encore poids plume.

La peur de l’inconnu et le manque de confiance en moi, mes deux boulets du quotidien

Ma peur de l’inconnu et mon manque de confiance en moi, ce sont mes deux ennemis au quotidien. Dès que l’un apparaît, c’est que l’autre n’est jamais loin.

À chaque nouvelle décision, à chaque nouvelle étape dans ma vie, je passe inévitablement par une période de panique, de flou intense où je ne peux plus aligner deux pensées cohérentes.

Je suis assaillie par le doute et les questions :

« Est-ce le bon choix ? Suis-je à la hauteur ? »

Même écrire cet article tire sur toutes mes sonnettes d’alarme.

Pourtant j’ai déjà fait des trucs bien dingo dans ma vie !

En 2017, je suis partie trois mois seule en Nouvelle-Zélande par exemple. Juste mon sac à dos et moi. J’ai fait du stop dans tout le pays, dormi dans des auberges ou sous des tentes.

Et c’était la meilleure expérience de ma vie.

Mais cette aventure hors du temps ne peut pas à elle seule combler mon manque de confiance et ma peur de l’inconnu…

Plus tôt cette année, un de mes profs de journalisme nous a lâché cette phrase :

« Fake it until you make it »

« Fais semblant jusqu’à ce que tu y arrives ».

En plus de sonner comme une putain de phrase papillote, cette réplique m’a fait sortir de mes gonds la première fois que je l’ai entendue. Pourquoi est-ce que j’aurais besoin de faire semblant pour réussir dans la vie ?

Mais en y repensant le conseil n’est pas si mauvais. Le tout est de le prendre comme : « Convaincs-toi que tu en es capable et lance-toi ».

En fait, même si tu n’es pas convaincue, lance-toi. Parce qu’il n’y a rien de pire que l’inertie.

madmoiZelle m’a aidée à dépasser mon manque de confiance en moi

Ça tombe bien, l’inertie c’est pas vraiment la marque de fabrique chez madmoiZelle.

Rédactrice ciné-séries, je ne m’attendais pas à ce qu’on me propose comme première interview un tête-à-tête avec Chris Hemsworth et Tessa Thompson. !

L’idée que je puisse un jour les rencontrer ne m’avait même pas effleurée. Et pourtant, j’ai bien été obligée d’y croire quand je me suis retrouvée face à eux…

Une première expérience de terrain assez folle pour laquelle je n’ai bizarrement pas tant paniqué que ça. Tout s’est passé si vite, je me suis juste jetée dans la gueule du loup et j’en suis ressortie en me disant simplement :

« Ah ? Ah bon bah c’est terminé. Je l’ai fait. Ok. Dingue un peu quand même. »

« Je l’ai fait ». C’est fou de se dire ça non ?

Et des trucs fous, en dehors de ma zone de confort, j’en ai réalisé plein d’autres chez mad. Travaillant un peu plus à chaque fois mon muscle de la confiance.

En 5 mois j’ai :

Autant de choses qui m’auraient paru impensables il y a encore quelques mois, et que j’ai pourtant réalisées.

La confiance en soi est un muscle, et je compte bien participer aux championnats poids lourds un jour. Même si le chemin est encore long.

En attendant, j’y vais un pas après l’autre, et j’oublie pas de m’hydrater.

Toi aussi viens me parler de ton rapport à ta confiance en toi ou me raconter tes exploits en commentaires !

À lire aussi : Comment avoir confiance en soi quand on est une femme ?

LouiselleD

LouiselleD


Tous ses articles

Commentaires

Azaza

C'est fou comme cet article tombe à pic. En voyage solo depuis un mois, j'avais de la peine à me "décoincer" et pas me sentir nulle de galérer à m'adapter au pays. Il y a une semaine je me suis dit que j'allais faire comme si j'avais confiance en moi. Et depuis, ça va beaucoup mieux et à chaque fois que je me sens bête ou nulle j'ai cette pensée de " comment j'agirais si j'avais confiance en moi ?". Ça me soulage et me débloque à un point !
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!