Live now
Live now
Masquer
pieces-of-a-woman-film-oscars
Cinéma

« Pieces of a Woman », le film le plus attendu sur Netflix, sort aujourd’hui

Pieces of a Woman, qui a valu à son actrice principale le le prix d’interprétation à la Mostra de Venise, sort aujourd’hui sur Netflix !

Mise à jour du 7 janvier 2021 —

Ce jeudi 7 janvier signe l’arrivée sur la plateforme au sigle rouge de l’un des films les plus attendus de l’année, toutes plateformes confondues…

Pieces of a Woman, enfin disponible sur Netflix

Réalisé par le cinéaste hongrois Kornél Mundruzcó, le film Pieces of a Woman sort aujourd’hui sur Netflix. Un long-métrage très attendu du fait de ses nombreuses qualités, et qui faisait depuis quelques semaines figure de potentielle œuvre oscarisable.

À la rédac, on attendait ce film avec impatience, d’abord pour admirer l’actrice Vanessa Kirby dans ce qui est censé être son meilleur rôle à ce jour, ensuite pour voir Kornél Mundruzcó explorer les thématiques du deuil et de l’amour brisé. 

Toutefois, la présence au casting de l’acteur Shia Labeouf, accusé par son ancienne petite amie FKA Twigs de violences, notamment sexuelles, affectera forcément notre manière de le regarder. 

On se concentrera alors sur la performance de Vanessa Kirby, qui pour ce rôle a reçu le prix d’interprétation à la Mostra de Venise.

Un titre prestigieux qui n’augure que du bon pour l’avenir de l’actrice.

Article initialement publié le 18 novembre 2020 —

Si Cannes boude copieusement les films Netflix, créant  des polémiques dont on entend même parler au fin fond des grottes transylvaniennes, l’Académie des Oscars est quant à elle tout à fait prompte à étudier les films mis en ligne par le géant américain.

Marriage Story a emmené Netflix aux Oscars en 2020

Marriage Story | Official Trailer | Netflix

L’année dernière, par exemple, le superbe et tragique Marriage Story s’était hissé jusqu’aux Oscars en étant notamment nommé dans la catégorie du meilleur film.

Pour rappel, cette délicate fiction, œuvre la plus mûre de Noah Baumbach, explorait les petits et grands malheurs des couples qui s’aiment avant de se défaire, voire de se haïr.

Un sujet bien commun en somme, que seule une écriture très fine doublée d’une réalisation soignée pouvait porter si loin dans les concours filmiques.

Et l’écriture précise des troubles humains et amoureux, c’est justement la spécialité de Noah Baumbach.

Ainsi, l’année dernière, Marriage Story avait non seulement fait pleurer à chaudes larmes les abonnés de la plateforme au sigle rouge, mais en plus avait su se hisser au sommet avec sa nomination aux Oscars (il n’est pas le seul d’ailleurs, The Irish Man de Netflix avait aussi concouru).

Cette année, et en dépit du Covid, la course à la statuette est déjà lancée.

Les pronostics vont bon train et si l’on en croit les médias américains tels que Entertainment Weekly, le film Pieces of a Woman, produit par Martin Scorsese, aurait les bonnes dispositions pour prétendre à une statuette dorée.

Pieces of a Woman, qu’est-ce que c’est ?

Pieces of a Woman | Official Trailer | Netflix

Martha Carson perd son bébé lors de son accouchement.

Suite à ce drame, elle se lance dans un voyage intérieur fort, à la rencontre de ses démons, de ses brèches et de ses doutes.

Ce deuil la pousse à reconsidérer sa relation avec son mari et l’oblige à s’opposer à sa mère, qui l’encourage à porter plainte contre l’infirmière qui a aidé Martha à accoucher.

Ce que Martha se refuse à faire.

Pieces of a Woman, porté par Vanessa Kirby et Shia LaBeouf, est le premier film américain du Hongrois Kornél Mundruzcó, le réalisateur des sublimes Tender Son, White Dog et La Lune de Jupiter, tous remarqués à Cannes. 

Sa première réalisation américaine a d’ores et déjà été saluée par plusieurs gros festivals de films internationaux, comme la Mostra de Venise, où l’actrice Vanessa Kirby (Avant toi, The Crown), a reçu la Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine.

Et ça n’est pas étonnant ! Dès les premières secondes du trailer, l’interprétation de l’actrice britannique est déjà spectaculaire, et il y a fort à parier que ce film sera le pivot de sa carrière, la menant à des rôles de plus en plus forts ensuite.

Netflix et les couples dans la tourmente

L’année dernière Marriage Story, cette année Pieces of a Woman : Netflix aura peut-être la chance de se voir sélectionné aux Oscars deux années consécutives grâce à un drame amoureux.

La plateforme semble, avec ce genre, avoir trouvé le bon filon car rappelons-le, les romances fissurées par les tragédies familiales plaisent à l’Académie.

On en veut pour preuve le succès de La leçon de piano, de Her, de Manchester by The Sea, ou encore de Eternal Sunshine of the Spotless Mind, qui tous ont remporté au moins une statuette.

Leur point commun ? L’amour amputé d’affection, l’amour en deuil, l’amour impossible, l’amour oublié, et la fine exploration des traumatismes humains.

Des histoires de couples qu’on envie avant de détester, des histoires qui capturent l’intimité de deux personnages tout en racontant l’universel.

Les héros courbés de Pieces of a Woman, ça pourrait être vous, ça pourrait être nous, nos mères, nos sœurs, nos pères. Tous ceux qui ont aimé très fort avant de cesser pour une raison ou pour mille.

Bref, Pieces of a Woman a tout du film déchirant qui pourrait s’envoler jusqu’aux Oscars, et de ce qu’on en a vu, on ne lui souhaite que ça !

D’ailleurs, rappelons que cette année, les Oscars ne se tiendront pas en février comme à l’accoutumée mais bien le 21 avril 2021, par mesures de précautions relatives au Covid. 

La route est donc encore longue jusqu’à la fameuse statuette…

À lire aussi : Tout ce qu’on parie que la série « Modern Austen » va moderniser

Les Commentaires
3

Avatar de Paula Maxa
19 janvier 2021 à 13h12
Paula Maxa
Well, j'ai trouvé "Pieces of a Woman" tout pourri. Bon, j'exagère, ce n'est pas une daube, mais voilà, rien n'a fonctionné sur moi. Je suis déçue ma chère Catherine, la voilà la vérité toute nue.
Les images sont belles, mais elles m'ont laissé froide. Le jeu de Vanessa Kirby est bien, mais il est mangé tout cru par celui de Shia LaBeouf qui prend une place énorme.
Contenu spoiler caché.
En fait, j'avais de trop grand espoir pour ce film. Il ne faut rien espérer. D'ailleurs la scène d'ouverture m'a bien douché :
Contenu spoiler caché.
Au fond, ce qui m'a le plus plus je crois, c'est la lumière. Elle est très bien maîtrisée, froide et douce. Après, tout ça n'est évidemment que mon avis. N'hésitez pas à me contredire, j'adore.
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Cinéma
bones and all

L’horreur monte d’un cran dans la bande-annonce de Bones & All, la romance cannibale avec Timothée Chalamet

Maya Boukella

30 sep 2022

2
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Cinéma
rogue harry potter

Alan Rickman révèle pourquoi il a continué Harry Potter malgré la maladie, dans ses mémoires

Maya Boukella

28 sep 2022

7
Interviews cinéma
les cinq diables

« Comment filmer l’invisible ? » entretien avec Léa Mysius, réalisatrice des Cinq Diables avec Adèle Exarchopoulos

Maya Boukella

28 sep 2022

Cinéma
woman king 4

The Woman King prouve que l’afroféminisme rend les films meilleurs

Maya Boukella

27 sep 2022

Cinéma
bryce-dallas-howard

Oui, la prod de Jurassic World 3 a demandé à Bryce Dallas Howard de perdre du poids

Manon Portanier

26 sep 2022

12
Sélection de films
L’HORREUR ÇA FAIT PEUR

Les 10 meilleurs films d’horreur cultes qui font toujours aussi peur

Maya Boukella

24 sep 2022

22
Cinéma
knock at the door

Toc toc : Knock at the Cabin, le nouveau film de M. Night Shyamalan a sa bande annonce

Maya Boukella

23 sep 2022

Interviews cinéma
Motlys ninjababy

« Pourquoi les gens donnent leur avis quand on ne veut pas être mère ? » entretien avec la réalisatrice de Ninjababy, Yngvild Sve Flikke

Maya Boukella

21 sep 2022

Sélection de films
crown

4 films et séries sur la reine Elizabeth II

Maya Boukella

18 sep 2022

2
Pop culture
whitewashing hollywood vertical

Hollywood a une longue histoire avec le whitewashing des personnages racisés

La pop culture s'écrit au féminin