Live now
Live now
Masquer
Une femme faisant une randonnée dans la nature au Canada © Edgar Bullon's Images via Canva Pro
Actualités mondiales

Pendant que Macron était au Qatar, l’ONU a signé un accord historique pour la biodiversité

La COP15 s’est conclue lundi 19 décembre avec la signature d’un pacte, conclue entre plus de 190 pays, pour protéger la planète. Pendant ce temps, le président français était occupé à consoler Kylian Mbappé sur une pelouse qatarie. 

À l’issue de 12 jours de débats, les États membres de l’ONU réunis pour la COP15, à Montréal, ont conclu un accord. Intitulé « pacte de la paix avec la nature » ou « accord de Kunmig-Montréal », il vise à enrayer la destruction de la biodiversité. Selon l’AFP, 195 Etats se sont engagés à prendre des « mesures urgentes », à appliquer d’ici à la fin de la décennie.

Un accord historique 

« C’est vraiment un texte historique qui a été adopté. Il est équilibré, ambitieux, c’est un compromis. Maintenant, il va falloir passer du texte à son application », a déclaré le commissaire européen Virginijus Sinkevičius. La mesure phare de cet accord concerne la protection de zones représentant 30 % de la planète. Seuls 17 % des terres et 8 % des mers sont actuellement placés sous statut de protection. Les États membres de l’ONU se sont également engagés à restaurer 30 % des écosystèmes et à réduire de moitié les risques liés aux pesticides. Ils ont aussi accepté de débloquer 30 milliards de dollars d’aide annuelle à la conservation pour les pays en développement.

Un accord suffisant ?

Si les signataires de cet accord se targuent de le qualifier d’historique, cela ne présume pas de son efficacité. Protéger et restaurer 30% de la planète suffira-t-il à la sauver ? Un article publié par Le Monde rappelle que selon les scientifiques, les 30 % ne doivent être qu’une étape. À terme, c’est la moitié de la planète qu’il faudra protéger pour espérer sauvegarder l’essentiel de la biodiversité

Autre étape importante : l’application du texte. Certains membres de gouvernement, comme Steven Guilbeault le ministre de l’Environnement canadien, ont applaudi la comparaison entre l’accord de Montréal et l’accord de Paris, qui vise à enrayer le réchauffement climatique. « Cette analogie est très à propos car nous venons de faire un pas significatif pour la protection de la nature. Et sans Montréal, il n’y a pas Paris, car la lutte contre le réchauffement a besoin de la biodiversité », a-t-il salué. Certes, l’accord de Paris s’était montré ambitieux en fixant la limite du réchauffement climatique à 1,5°C. Mais récemment, un rapport de l’ONU a également indiqué que les « politiques actuelles conduiraient à elles seules à une augmentation de 2,8°C » des températures, d’ici à la fin du siècle. Autrement dit, la signature de l’accord de Paris n’est pour le moment pas doublée d’effets. Sans compter celle des « accords d’Aichi », signés en 2010 au Japon, dont le résultat est un échec. 

L’absence des chefs d’États

Difficile aussi de ne pas être pessimiste face à l’absence des chefs d’États à la COP15. Seul Justin Trudeau, le premier ministre canadien du pays hôte, était présent. Côté français, Emmanuel Macron a préféré se rendre au Qatar pour assister à la finale de la Coupe du monde qui se tenait au moment-même où l’ONU votait son accord historique. Avec seulement 3 jours d’écart, le président français a effectué 2 allers-retours à Doha. Le 14 décembre, pour la demi-finale France-Maroc, puis le 17 décembre, pour la finale France-Argentine. Selon les calculs effectués par le Point, ces escapades auraient généré 480 tonnes d’équivalent CO2, soit 53 ans d’empreinte carbone d’un Français. Visiblement, l’écologie n’est pas une priorité pour le président français, ce qui ne laisse rien présager de bon pour ce qui est d’appliquer l’accord de la COP15.

À lire aussi : Fin de la COP27 : pourquoi celles et ceux qui n’attendaient rien ont eu raison

Crédit photo de Une : Edgar Bullon’s Images via Canva Pro


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualités mondiales

Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Livres

Avec Galatea, découvrez des histoires exclusives en format audio ou ebooks

Humanoid Native
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

7
delia-giandeini-unsplash lgbtqi lives matter
Actualités mondiales

En Argentine, trois femmes brûlées vives parce que lesbiennes

1
Source : Ted Eytan // Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License
Actualités mondiales

La Suède adopte une loi qui autorise les transitions de genre à partir de 16 ans

Giorgia Meloni // Source : Vox
Actualités mondiales

En Italie, une nouvelle loi autorise les militants anti-avortement à entrer dans les cliniques IVG

Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l'exclusion de l'Afghanistan // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

JO 2024 : Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l’exclusion de l’Afghanistan

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l'Unicef // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l’Unicef

6
"@Vidal Balielo Jr. / Pexels"
Actualités mondiales

Boom des stérilisations chez les américaines, deux ans après la révocation de Roe v. Wade

6
"Crédit photo : Pexels"
Actualités mondiales

À Sydney, un homme commet une attaque au couteau « concentrée sur les femmes »

2
Source : Charles LeBlanc / Flickr
Actualités mondiales

Mort d’O.J Simpson : cette autre affaire de violences conjugales que ses avocats auraient caché dans le cadre du « procès du siècle »

La société s'écrit au féminin