Live now
Live now
Masquer
nouvelles-de-poudlard-critique
Livres

Les « Nouvelles de Poudlard » lues par la rédac !

Aki, Lise, Margaux et Lucie ont lu les Nouvelles de Poudlard sur l’univers d’Harry Potter, et vous livrent leurs impressions !

Le 6 septembre, la communauté des Potterheads a été remuée par la parution de trois ebooks inédits autour du monde d’Harry Potter.

big-nouvelles-de-poudlard

À la rédaction, nous avons été plusieurs à y plonger le bout du nez pour nous faire un avis sur ces nouveautés. Alors Lise, Margaux, Aki et moi-même, nous vous livrons nos réflexions sur ces Nouvelles de Poudlard très attendues !

Les Nouvelles de Poudlard, un contenu semi-inédit

Il était déjà possible de lire une partie de ces ebooks sur le site Pottermore. Bien que le contenu soit enrichi, le côté inédit ne l’est pas à proprement parler, et cela peut décevoir les attentes de certain•es. Les éléments racontés relèvent de l’anecdote, et les plus gros fans n’apprendront peut-être pas grand-chose.

C’est ce que Margaux précise :

« En fait, il y a énormément de choses dont j’étais déjà au courant. Le recueil ressemble davantage à un amas d’anecdotes cool et souvent déjà connues des gros fans traînant sur Pottermore ou Tumblr. Mais j’aime relire ça ! »

Lise ajoute à ce propos :

« J’ai été effectivement un peu déçue par le fait que les volumes sont vraiment courts. Néanmoins, je suis inscrite à Pottermore, et c’est vrai que c’est excitant au début, mais c’est pas hyper ergonomique. Donc je suis contente que tout ait été rassemblé au même endroit ! »

Les Nouvelles de Poudlard, pour en savoir toujours plus

Quiconque affectionne l’univers d’Harry Potter aura plaisir à lire ces textes, il n’y a aucun doute là-dessus, et nous sommes unanimes à la rédac à ce sujet !

Ils constituent de véritables approfondissements du monde créé de toutes pièces par J.K. Rowling, laquelle réussit prodigieusement à aller toujours plus loin dans son imaginaire. C’est fascinant : son inspiration ne semble connaître aucune limite et l’univers qu’elle a créé est d’une solidité sans commune mesure.

On y adhère quand même depuis de longues années, à ces romans, et chaque détail qu’elle apporte reste parfaitement cohérent. Lire toutes ces informations fait à peu près le même effet que regarder un documentaire sur ARTE : on observe, fasciné•e, en hochant ponctuellement la tête pour approuver tout ce qui se passe.

À lire aussi : « Harry Potter » vu à travers le prisme de la philosophie

C’est aussi l’avis de Lise :

« On apprend plein de détails croustillants — plus sur l’univers lui-même que sur l’histoire d’Harry Potter.

On découvre par exemple ce qu’est un « chapeauflou » (oui je l’ai lu en français) : c’est un élève pour lequel le Choixpeau met plus de cinq minutes à décider dans quelle maison l’envoyer ! Dans l’entourage d’Harry, seules deux personnes ont été chapeauflou : McGonagall et Neville.

J’adore ce genre de petits détails ! »

Sa lecture a d’ailleurs été pour elle une prise de conscience :

« Ce qui m’a le plus enthousiasmée, c’est le texte sur la salle commune de Poufsouffle, la seule qu’on ne visite pas dans les livres. Et ça m’a fait penser que finalement… j’aimerais bien être Poufsouffle ! »

big-quelle-maison-de-poudlard-est-la-meilleure

Mais attention, ne nous attendez pas à lire des nouvelles à proprement parler ! C’est là où j’ai été moi-même assez déçue : je pensais lire de petites histoires indépendantes autour de personnages ou d’éléments du monde d’Harry Potter. Mais tout cela reste finalement très anecdotique : les chapitres s’enchaînent, autour d’objets, de lieux, de personnages, dans un esprit de catalogue.

Les biographie romancées des personnages ont beau être intéressantes et montrer de nouvelles facettes des protagonistes (en nous parlant de leur famille, ou de moments piliers de leur vie), ça n’en demeure pas moins des biographies, factuelles.

Sur ce point, Margaux se montre moins sévère :

« J’ai lu le recueil concernant, entre autres, McGonagall et Lupin. J’ai aimé en savoir davantage sur les parents de Minerva, l’origine de son prénom et son personnage, mais aussi sur la façon dont les sorcier•es choisissent comment nommer leurs enfants.

On apprend aussi quelques trucs sur Lupin, les loups-garous en général et sur Sylvanus Kettleburn, le professeur de soin aux créatures magiques précédant Hagrid, qui a fini sa carrière amputé. »

Les coulisses d’Harry Potter dans les Nouvelles de Poudlard

L’atout majeur de la lecture de ces ebooks réside à mon sens dans les éléments apportés par J.K. Rowling autour de son procédé d’écriture. Comment a-t-elle choisi le nom de ses personnages, de quoi s’est-elle inspirée pour créer les lieux de son roman ?

Que l’on soit auteur•e en herbe ou simple curieux•se, c’est passionnant de découvrir tout le processus qui a mené à la construction de cet univers qui nous fait carrément rêver.

big-samantha-bailly-syndrome-page-blanche

C’est également ce que pense Aki :

« Le must du must, ce sont les notes de J.K. Rowling elle-même ! Tu sens en la lisant qu’elle est vraiment partie très loin pour trouver de l’inspiration et créer son univers, et ça renforce pas mal l’admiration que les lecteurs & lectrices du monde entier éprouvent déjà pour elle… »

big-podcast-ecriture-mymy

C’est aussi plutôt émouvant d’avoir son ressenti sur le phénomène qu’est devenu Harry Potter. Elle évoque notamment, avec une fierté non dissimulée, le fait que désormais à la gare King Cross de Londres il y a une voie 9 ¾ avec un chariot encastré dans un mur !

Pour se plonger dans ces ebooks, vous l’aurez compris, il vous faudra être très fan ou très curieux•se ! Il faudra surtout ne pas s’attendre à lire des histoires, mais y voir plutôt une exploration plus en profondeur des mystères du monde des sorciers.

Et Aki conclut avec quelque chose qui me semble essentiel :

« Au prochain Trivial Pursuit sur l’univers magique d’Harry Potter, je gagnerai à coup sûr ! »

Les Commentaires
4

Avatar de Popyet
11 septembre 2016 à 05h52
Popyet
Est ce que vous savez s'ils ont prévu de les sortir en format papier ? Je trouve les couverture tellement jolies que je trouve ça dommage que ce soit qu'en numérique...
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Livres

brune feuillle se marie talents hauts livres pour enfants hongrie
Société

Ce livre de contes a fait un scandale en Hongrie, et il est enfin disponible en France

Maëlle Le Corre

02 déc 2022

Lifestyle
Sponsorisé

J’ai découvert trois films féministes géniaux grâce à un VPN

Humanoid Native
selection-meilleurs-livres
Livres

Contes inclusifs, anti-héroïnes de série, faire famille autrement : voici trois livres à ne pas manquer

Pauline Leduc

30 nov 2022

3
sil suffisait daimer bd steinkis
Livres

S’il suffisait qu’on s’aime, une puissante BD pour se replonger dans le combat pour la PMA

Maëlle Le Corre

26 nov 2022

[Site web] Visuel horizontal Édito (12)
Livres

Jade Debeugny : « Montrer des poils est devenu un acte militant »

Pauline Leduc

22 nov 2022

[Site web] Visuel horizontal Édito (9)
Livres

Rivalité féminine, violences médicales, #MeToo : trois livres à lire ce mois-ci

Pauline Leduc

22 nov 2022

roman-seul-un-monstre-lumen
Livres
Sponsorisé

Quelle héroïne de roman de fantasy êtes-vous ?

Madmoizelle Brand

16 nov 2022

fraude qui peut
Livres

Fraude qui peut ! La bande-dessinée écolo et pédagogique qui dézingue la pêche électrique

Maya Boukella

13 nov 2022

Couverture du livre Fruits de la colère
Livres

Pourquoi le livre Fruits de la colère va transformer votre rage féministe en carburant

Anthony Vincent

12 nov 2022

L'autrice afro-féministe Kiyémis, photographiée par Adeline Rapon, pour Albin Michel
Livres

L’autrice Kiyémis s’affirme comme votre « pire cauchemar » dans un essai libérateur

Anthony Vincent

11 nov 2022

2
feminist-in-progress
Livres

Voici un guide pour tous ceux qui pensent qu’on a plus besoin du féminisme

La pop culture s'écrit au féminin