Live now
Live now
Masquer
noustoutes-24-novembre-hommes
Société

Les hommes aussi se mobilisent pour #NousToutes le 24 novembre

Le 24 novembre, c’est la grande marche #NousToutes pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles. Des hommes se mobilisent pour soutenir la cause !

Ce 24 novembre, la veille de la Journée de lutte contre les violences faites aux femmes, c’est #NousToutes, des marches à travers la France pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles.

Et pour que les choses changent, c’est mieux d’y être #NousToutes… et nous tous !

Des hommes célèbrent se mobilisent pour #NousToutes

L’agence Mad&Women a réalisé une campagne pour l’association Women Safe Institut qui accompagne notamment les femmes victimes de violence.

Des hommes célèbres, de Manu Payet à Tristan Lopin en passant par Philippe Katerine, y sensibilisent les mecs à l’urgence de la mobilisation.

Pour ça, ils décrivent un monde insoutenable dans lequel il serait courant, pour un homme, de se faire latter les couilles… peut-être même qu’il l’aurait bien cherché, avec son pantalon moulant son paquet.

D’autres hommes aux côtés de #NousToutes

Au-delà de ces personnalités, j’ai vu beaucoup d’autres 

hommes annoncer leur intention de marcher aux côtés de #NousToutes, sur les réseaux sociaux notamment.

Un autre exemple avec Guillaume, le créateur de @tubandes, « le @tasjoui au masculin », qui s’est montré pour la première fois sur son compte afin de mobiliser sa communauté :

J’espère que les cortèges #NousToutes seront fournis demain, et qu’ils seront mixtes. Car les violences sexistes et sexuelles ne sont pas l’affaire des femmes : ils sont l’affaire de toute une société.

Et si de votre côté vous ne souhaitez pas forcément marcher avec des hommes, un espace non-mixte est prévu dans la marche parisienne.

Contactez l’antenne #NousToutes la plus proche de vous pour savoir si c’est aussi le cas dans votre ville !

À lire aussi : #NousToutes, journalistes, marcherons le 24 novembre — Tribune de Prenons La Une


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

4
Avatar de Lolk
27 novembre 2018 à 18h11
Lolk
@Polaire @Shadowsofthenight merci pour vos réponses
C'est comprehensible que certaines personnes ne veuillent pas etre avex des hommes (violences...) mais je ne pense pas que ça soit souhaitable de l institutionnalisé.
1
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Société

Bâtiments du 4° bataillon de l'école spéciale militaire de Saint-Cyr Coetquidan ; au premier plan, celui de la 13e compagnie en 2018 // Source : Wikimedia Commons / Alain.Darles EOR Saint-Cyr à Coetquidan 1971 / Licence Creative Commons
Actualités France

Violences sexistes et sexuelles à l’académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan : l’enquête choc de FranceTV

1
Source : Ted Eytan // Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License
Actualités mondiales

La Suède adopte une loi qui autorise les transitions de genre à partir de 16 ans

football // Source : Unsplash / Emilio Garcia
Actualités

PSG-Barça : Les supportrices parisiennes agressées sexuellement lors des fouilles ?

Source : Canva
Société

En Seine-Saint-Denis, 51 femmes enceintes dorment à la rue

La mairie de Paris décroche les pubs pour le livre transphobe des TERF les plus célèbres de France // Source : Capture d'écran Twitter
Actualités France

La mairie de Paris décroche les pubs pour le livre transphobe des TERF les plus célèbres de France

1
Source : Canva
Féminisme

Comment l’autodéfense féministe a changé ma vie

1
manifestation-IVG-etats-unis
Société

Le saviez-vous : l’IVG est illégale en Allemagne… mais ça pourrait bientôt changer

2
Deux femmes en blouse blanche devant un microscope // Source : Alena Shekhovtsova de corelens
Politique

Être intelligent rendrait de gauche, d’après une étude qui n’étonnera que les gens de droite

25
3 novembre 2021 9h33 inegalites salariales les glorieuses
Société

Ces domaines sont les plus touchés par les inégalités salariales, selon une étude

Source : Midjourney
Déclic

Célia, 24 ans : « J’ai compris l’importance du féminisme en jouant au Trivial Pursuit »

La société s'écrit au féminin