Ce jour où tu as décidé d’avorter en secret — Appel à témoins


À l'occasion de la sortie du film Never Rarely Sometimes Always au cinéma le 19 août, madmoiZelle recueille le témoignage de ses lectrices. Si tu as avorté et décidé de le cacher à ton entourage ou certaines personnes de ton entourage, ton témoignage nous intéresse !

Ce jour où tu as décidé d’avorter en secret — Appel à témoins

En partenariat avec Universal (notre Manifeste)

En France, entre 215 000 et 230 000 interruptions volontaires de grossesses (IVG) sont réalisées, en moyenne, chaque année.

Derrière ce nombre, des femmes et adolescentes parfois soutenues par leur entourage dans cette épreuve, et d’autres seules, enfermées dans ce secret par peur d’être jugées par leur famille.

Dans le film Never Rarely Sometimes Always d’Eliza Hittman, au cinéma le 19 août 2020, Autumn (Sidney Flanigan) fait partie de ces dernières : elle cache son avortement à ses parents et se lance dans un parcours du combattant pour mettre fin à sa grossesse.

Et toi, est-ce que tu as déjà avorté et fait le choix de le cacher à ton entourage ?

Never Rarely Sometimes Always, un film sur l’avortement aux États-Unis

Autumn et sa cousine Skylar, incarnées par Sidney Flanigan et Talia Ryder, sont les adolescentes au centre du film Never Rarely Sometimes Always réalisé par Eliza Hittman.

Habitantes d’une zone rurale de Pennsylvanie, l’un des États à la législation la plus restrictive concernant le droit à l’avortement, elles décident de prendre la route pour rejoindre New York et permettre à Autumn de mettre fin à sa grossesse dans de bonnes conditions.

Elles sont seules, sans aucun soutien de leurs parents ignorants tout de ce qui se passe dans leur vie, et leur périple sera loin d’être de tout repos.

Le partenariat entre madmoiZelle et Universal pour la sortie du film en salles est l’occasion de vous questionner, lectrices, sur ce même sujet : avez-vous déjà eu recours à un avortement et fait le choix de le garder secret, que ce soit vis-à-vis de votre famille, ou de votre entourage amical ?

Avorter en secret — Appel à témoins

Pour raconter ton expérience, pourquoi tu as décidé de cacher ton avortement à des personnes de ton entourage, comment tu as vécu ce parcours d’IVG, tu peux envoyer ton témoignage par mail à l’adresse jaifaitca[at]madmoiZelle.com, avec en objet « J’ai avorté en secret ».

N’oublie pas de mentionner ton âge et un pseudonyme si tu souhaites que ta parole soit anonymisée. Attention, tu n’as que jusqu’au 24 août inclus pour envoyer ton témoignage.

Pour n’oublier aucune information ni aucun détail dans le récit de ton histoire, voici quelques questions qui peuvent te servir de trame :

  • Quel âge as-tu ? Veux-tu que ton témoignage soit anonyme ?
  • À quel âge es-tu tombée enceinte ? Raconte dans quel contexte (personnel, familial, psychologique) tu étais à ce moment-là.
  • Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans une procédure d’avortement ? Ce choix a-t-il été difficile ou évident à faire pour toi ?
  • Dans quel état d’esprit te sentais-tu en te lançant dans la procédure d’IVG ?
  • Est-ce que tu en as parlé à quelqu’un de ton entourage ? Si oui, pourquoi cette ou ces personnes et comment ont-elles réagi ? Si non, pourquoi ?
  • Qui est/qui sont les personnes à qui tu as décidé de cacher ta grossesse non-désirée et ton avortement ? Quelle relation entretiens-tu avec elles/eux ? Quelle vision de la grossesse et de l’avortement ont-ils/elles ?
  • Comment penses-tu que ces personnes auraient réagi en apprenant ta situation ? Comment penses-tu que leur révéler aurait impacté ton état psychologique et émotionnel, ta façon de vivre ton IVG ?
  • Comment as-tu vécu toute la procédure d’IVG ? Est-ce que tu t’es sentie soutenue ou au contraire, seule ? Est-ce que la présence de certains membres de ton entourage t’a manquée malgré tout ? Pourquoi ?
  • Aujourd’hui, avec un peu de recul sur ce qu’il t’est arrivé, que gardes-tu comme souvenir et regard sur cette expérience ? Est-ce que tu regrettes de ne pas l’avoir dit à ton entourage, ou non ? Pourquoi ?
  • Est-ce que tu penses parler de tout ça aux personnes à qui tu l’as caché un jour ? Pourquoi ?
  • Est-ce que tu veux rajouter quelque chose ?

En te lançant dans l’écriture, l’important est que tu n’omettes aucun détail sur tes ressentis et sur ta relation avec tes parents. N’aie surtout pas peur de trop écrire !

Si tu ne te sens pas concernée par cet appel à témoins, n’hésite pas à le partager massivement autour de toi.

À lire aussi : Enceinte par accident, j’ai découvert que ma médecin était anti-IVG

Océane Viala

Océane Viala

Océane est chargée des témoignages sur madmoiZelle ! Sa passion, c’est vos vies, surtout quand elles lui font réfléchir à la sienne. Elle aime aussi le froid, les arbres et les avocats.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!