Que faut-il retenir des élections municipales 2020 ?

Tu n'as rien suivi des élections municipales et tu te demandes ce que ça va changer dans notre quotidien ? Voici un récap des infos importantes.

Que faut-il retenir des élections municipales 2020 ?Arnaud Jaegers / Unsplash

Le second tour des municipales de 2020 s’est tenu ce dimanche dans de nombreuses villes françaises.

Alors que ces élections sont d’ordinaire un temps important pour beaucoup de citoyens et citoyennes concernées par leur politique locale, elles se sont déroulées dans le contexte très particulier de la crise liée au coronavirus.

Voici ce qu’il faut retenir de cette actualité. Et bien sûr, si tu veux connaître les résultats de l’élection dans ta ville, tu peux les retrouver juste ici.

Les Français s’en foutent-ils des municipales ?

En mars, je te partageais une étude qui démontrait que 65% des 18-25 ans ne se disaient pas intéressés par les élections municipales.

Les conséquences se sont en effet ressenties dans les urnes ce dimanche, avec un taux de participation historiquement bas.

Plus de 58% des électeurs et électrices françaises se seraient abstenus de voter.

Outre un désamour inquiétant pour la vie politique, les raisons évoquées sont assez diverses : le changement de date n’a pas été assimilé par tout le monde, des votants étaient inquiets de créer de nouveaux foyers de contamination dans les bureaux de vote, quasiment pas de campagne thématique entre les deux tours…

Le gouvernement et Emmanuel Macron se sont dit « préoccupés » par cette abstention sans précédent.

Municipales 2020 : les femmes au pouvoir dans les grandes villes

Bonne nouvelle pour plus d’égalité ! La moitié des 10 grandes villes seront désormais dirigées par des femmes.

Réélue maire de Paris, Anne Hidalgo était en 2014 la première femme à la tête de l’Hôtel de Ville parisien.

Elle est suivie par Martine Aubry à Lille, Johanna Rolland à Nantes (réélues aussi), Jeanne Barseghian à Strasbourg et Michèle Rubirola à Marseille (les résultats sont encore incertains mais nous savons d’ores et déjà que la maire de la ville sera une femme).

Municipales 2020 : la vague écolo

Après des marches pour le climat très suivies et une véritable montée de la conscience écologique en France, l’ascendance du parti Europe Écologie-Les Verts (EELV) était un des pronostics les plus évidents de cette élection.

Au second tour, EELV a confirmé son poids grandissant dans les futures politiques locales en s’emparant ou en confirmant des places dans les mairies de plusieurs grandes villes, comme Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Poitiers ou Grenoble.

Selon BFMTV, près de 2 millions de citoyens et citoyennes vivraient désormais dans une commune gérée par EELV.

L’écologie est désormais un sujet si important pour les Français et Françaises que les propositions de la Convention citoyenne pour le Climat sont sous le feu des projecteurs depuis plusieurs jours.

Interrogé par Le Monde, Jérôme Fourquet (le directeur du département opinion de l’IFOP et coauteur du livre En immersion : enquête sur une société confinée), confirme que la crise du covid-19 n’y est pas pour rien :

« La grille de lecture de l’épidémie s’est faite autour de l’écologie, avec les questionnements autour de nos modes de vie et de consommation qui mettent à trop rudes épreuves nos écosystèmes.

Le confinement a été un accélérateur. Les gens demandent du localisme, une baisse de la consommation frénétique. Cette période a renforcé les thèmes d’EELV. »

A contrario, le parti La République en marche, n’a remporté aucune victoire dans les grandes villes.

Édouard Philippe va-t-il démissionner ?

Une dizaine de ministres se sont présentés dans des mandats locaux. Si un remaniement ministériel est prévu prochainement, nous ignorons pour le moment qui conservera qui quittera le gouvernement ou qui confiera sa fonction locale à un tiers.

En 2014, la loi contre le cumul des mandats a initié une régulation des différentes casquettes des députés et sénateurs en interdisant leur juxtaposition, sans s’attarder sur la question des ministres.

En février, Édouard Philippe avait donc annoncé aux membres de son gouvernement souhaitant se présenter que le cumul des deux fonctions n’était pas envisageable.

Le sort du premier ministre Édouard Philippe, qui vient de remporter la mairie du Havre avec plus de 58% des suffrages, n’est ainsi pas encore connu.

Un remaniement ministériel aura lieu dans les jours qui viennent et tranchera les différents cas conflictuels.

Et toi, quelles autres infos autour des élections municipales t’ont marquée ? Comment as-tu perçu cet événement ? Parlons-en dans les commentaires !

À lire aussi : Politique, société, démocratie… et si, plutôt que de se résigner, on se retroussait les manches ?

Marie Camier Théron

Marie Camier Théron

Marie est responsable des événements pour madmoiZelle et Rockie. Elle prend parfois le clavier pour écrire sur la société numérique et la culture japonaise.

Tous ses articles

Commentaires

noulena

@Patate dorée merci ! Oui effectivement pas étonnée. Par contre, Michèle Rivasi est foncièrement anti-vaccins, sur Twitter elle est vraiment effrayante et est souvent pointée du doigt pour ces fausses informations :scream:. Laisser ce genre de discours sans le condamner, ça me choque beaucoup... ou bien c'est que c'est la ligne du parti ? J'ai juste retrouver une page où ils en parlent
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Enfin voilà, cette ambivalence de dire "faut écouter les scientifiques" quand on parle du réchauffement climatique, par contre sur les autres sujets, on attise les peurs (OGM, glyphosate, 5G) sans mentionner où en est le consensus scientifique... ça me fatigue de voir attiser ces peurs (légitimes, vu le traitement par les médias de la recherche scientifique) pour gagner de l'électorat. :erf:


[EDIT : fautes et syntaxe]
 
Dernière édition :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!