Live now
Live now
Masquer
Untitled design (14)
Règlement de comptes

Mathilde, 2 027€ par mois et 2 000€ de budget Disneyland par an

Combien gagnez-vous par mois ? Comment dépensez-vous cet argent ? Qui paye quoi dans votre foyer ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons dans notre rubrique Règlement de comptes !

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant, et par certains aspects… féministe ! Dans notre rubrique Règlement de comptes, des personnes en tout genre viennent éplucher leur budget, nous parler de leur organisation financière, et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Mathilde qui a accepté de nous ouvrir ses comptes.

  • Prénom : Mathilde
  • Âge : 27 ans
  • Métier : ingénieure dans le domaine de l’énergie
  • Revenu mensuel : 2 027€ par mois
  • Famille : sa compagne, qui vit dans une autre ville de la région, et sa lapine
  • Lieu de vie : un appartement de 42m2 dans une ville moyenne

Les revenus de Mathilde

Mathilde est ingénieure en bureau d’étude dans le domaine de l’énergie. Pour ce poste qu’elle occupe en CDI à temps plein, elle gagne 2 027 euros mensuels net (après impôt) ce qui lui convient parfaitement : son salaire lui permet de couvrir ses besoins et de se faire plaisir.

Son métier lui offre par ailleurs quelques avantages, notamment celui d’avoir des factures d’électricité et de gaz réduites. Elle n’a pas d’autre source de revenu et cela lui convient, la jeune femme se décrivant comme « peu dépensière dans la vie quotidienne ».

Les dépenses de Mathilde

Le premier poste de dépenses de Mathilde est sans nul doute son logement. Pour son appartement de 42m2 au centre d’une ville moyenne, elle paie 525 euros de loyer par mois. Elle y vit seule pour l’instant.

« J’ai un emploi qui m’amène à déménager régulièrement. D’ici deux ans, je serai sûrement amenée à devoir aller vivre dans une autre région, et c’est mon employeur qui prendra la plupart des frais en charge. »

Au loyer s’ajoutent des frais de taxe d’habitation et d’ordures ménagères d’environ 60 euros mensuels lissés sur l’année, et des factures courantes très basses, avantage de l’emploi de Mathilde. Elle compte environ 5 euros par mois à cet effet.

« Avec 5 euros par mois, j’ai compté large : en plus des réductions auxquelles j’ai droit, je chauffe très peu l’hiver. »

Des courses alimentaires économiques (ou presque)

Mathilde dépense environ 200 euros par mois pour son budget de courses. N’étant pas véhiculée, elle se rend généralement au supermarché le plus proche à vélo, même si le panier moyen y est un peu plus coûteux.

« J’ai des courses assez économiques : la semaine, je déjeune à la cantine de mon travail (80 euros par mois), je ne mange pas particulièrement bio, la viande est rare…

J’ai gardé mon budget courses d’étudiante : il n’a pas bougé depuis l’époque où mes parents me donnaient cette somme pour manger ! »

Souvent trop fatiguée pour cuisiner en rentrant du travail le soir, elle a plutôt tendance à remplir ses paniers de courses de plats surgelés variés et de pâtes, son petit déjeuner de prédilection :

« Je n’aime pas trop le sucré, et j’ai du mal à en manger le matin. Les pâtes, c’est ce qu’il y a de plus rapide à faire et qui me tient au ventre jusqu’à midi ! Et c’est sacrément économique : mon kilo de coquillettes à 1 euro peut me faire ma semaine de petit-déjeuner. »

Elle apprécie aussi se faire livrer de la nourriture régulièrement, ce qui ajoute 100€ à son budget alimentaire mensuel, soit 300 euros par mois.

« J’aimerais arriver à réduire mon budget alimentation, mais ça ne sera possible que si j’arrête de commander des sushis toutes les semaines… et je ne suis pas encore prête à renoncer à ce plaisir ! »

Mathilde, 2 027€ par mois et 2 000€ de budget Disneyland par an

« J’utilise tout jusqu’à l’usure maximale »

En plus de ces frais fixes, Mathilde dépense environ 100 euros par mois en billets de train pour se rendre chez sa compagne, qui vit à une heure de trajet environ, et chez qui elle passe un week-end sur trois.

Elle se déplace principalement avec son vélo électrique, qui lui coûte très peu en recharge et n’a encore pas occasionné de frais de réparation.

Elle dépense aussi 70 euros par mois dans divers abonnements : internet, son téléphone, Amazon Prime, Netflix, Disney +…

En dehors de ça, elle confie être peu dépensière au quotidien :

« J’achète peu de fringues, et la plupart du temps pendant les soldes. Je fais une liste de ce dont j’ai besoin, et je me force à ne rien acheter de plus.

Côté sorties, je ne suis pas vraiment un animal sociable : c’est très rare que j’aille boire des verres avec mes collègues, ou que j’aille au restaurant. »

L’ingénieure explique par ailleurs avoir tendance à conserver ses affaires autant que possible, et ne pas aimer le gaspillage.

« J’use mes jeans jusqu’à ce qu’ils aient des trous à cause du vélo avant de les changer, et je recouds mes affaires tout le temps. De manière générale, j’use les choses autant que possible avant de les changer. »

Des loisirs prélevés sur son épargne

Après avoir géré tous ces frais fixes, il reste à Mathilde environ 500 euros par mois, qu’elle place la plupart du temps sur un livret. Parfois, elle utilise cette somme pour régler des grosses dépenses en une seule fois, comme lorsqu’elle fait des courses pour sa lapine :

« Ma lapine est exigeante : il lui faut du foin non compressé qui coûte un peu cher. En général, je passe une ou deux commandes par an pour 15 sacs de foin, j’emprunte la voiture de quelqu’un, et je repars avec mon chargement ! »

À l’année, elle dépense environ 50 euros par mois pour son amie à fourrure, foin, nourriture et rendez-vous chez le vétérinaire compris.

Côté loisirs, elle paie 370 euros par an, prélevés en une fois, pour des cours de danse hebdomadaires. Et surtout, elle aime se faire plaisir avec des vacances !

Une épargne répartie en budgets précis

Avec son épargne d’environ 8 000 euros par an, l’ingénieure a en effet un système bien rodé.

« Je prépare mes budgets très à l’avance : j’aime bien avoir une visibilité à long terme sur mes projets. Je fonctionne beaucoup par objectif, c’est parce que je les fixe ainsi que je peux les atteindre !

J’essaie toujours de réserver mes vacances le plus tôt possible, pour pouvoir profiter de réductions. Je répartis mon épargne en plusieurs budgets qui correspondent à des projets différents et dès que j’atteins le pallier que j’ai mis en place, je dépense tout ! »

Pour l’instant, la somme qui repose sur son livret est répartie en plusieurs objectifs : un fond de secours pour les grosses dépenses (racheter un ordinateur, payer ses impôts, réparer son vélo…), et plusieurs budgets pour voyager.

Un budget spécial Disneyland Paris

À l’heure actuelle, elle a donc plusieurs budgets voyages prévus jusqu’en 2023. Pour certains, tout est même déjà réservé ! Et puis, elle a un budget week-end pour un loisir qui lui tient à cœur : aller à Disneyland Paris, avec sa compagne.

« Ma compagne et moi adorons aller à Disneyland. J’aime tout : l’univers, l’ambiance, les décors… Nous essayons d’y aller une fois par mois.

C’est une vraie bulle loin du monde, surtout en tant que couple lesbien. À Disneyland, nous n’avons aucune gêne à être ensemble en public, alors que dans nos villes ou à Paris, on hésite souvent à se tenir la main à l’extérieur. »

Mathilde étant amenée à déménager souvent, elle profite à fond de sa proximité avec Paris et le parc. Avec sa compagne, elles ont mis en place un vrai budget Disneyland.

« Nous avons chacune un pass annuel à 300 euros, qui nous permet d’avoir des réductions sur les nuits d’hôtel quand nous avons envie d’y passer un week-end. Le train n’est pas très cher, nous payons environ 65 euros par aller/retour pour deux. »

En tout, son budget pour aller à Disneyland Paris s’élève à 2 000€ par an.

« Je n’ai pas vraiment d’intérêt à avoir un fond qui s’accumule indéfiniment quelque part. Je préfère le dépenser là-bas ! Surtout si je dois quitter ma ville l’an prochain, et que je n’aurai pas l’occasion d’y retourner de si tôt. »

Le rapport à l’argent de Mathilde

En filigrane, on comprend bien le rapport à l’argent de Mathilde, qui ne rechigne pas à se faire plaisir exceptionnellement, mais garde un contrôle rigoureux sur ses comptes.

« Quand j’étais étudiante, mes parents me demandaient de tenir mes comptes à jour pour pouvoir continuer à recevoir mon argent de poche. Forcément, ça motive ! Depuis, je tiens toujours mes comptes avec précision.

Je n’ai jamais été à découvert, et j’ai 3 tableurs Excel différents pour suivre mes dépenses. J’aime beaucoup y consacrer du temps : ça me rassure. »

La jeune femme issue de la classe moyenne supérieure se décrit en riant comme « control-freak » sur les questions financières, un rapport à l’argent assez différent de celui de sa compagne, qu’elle qualifie d’un peu plus détendue.

L’organisation financière de Mathilde et de sa conjointe

La compagne de Mathilde est dans une période de transition : encore étudiante, ses revenus sont moins stables et moins élevés que ceux de l’ingénieure. Pour l’heure, leurs revenus sont très dissociés, et chacune gère son propre compte et ses courses. Elles s’invitent à tour de rôle pour les sorties.

C’est Mathilde qui prend en charge la plupart des vacances pour l’instant, et sa copine a hâte de pouvoir le lui rendre :

« Notre organisation, notamment sur le financement des vacances, est un peu frustrante pour ma compagne.

Mais je préfère investir un peu plus et qu’on parte dans des endroits cools : j’ai de l’argent, autant le dépenser ! Elle l’accepte, et je lui ai promis que je la laisserai m’inviter quand elle aura un salaire plus conséquent. »

D’ici quelques semaines, leur organisation est toutefois vouée à changer : la compagne de Mathilde vient s’installer avec elle !

« Mon appartement est agréable, et assez grand pour que nous puissions nous y sentir bien à deux. Pas besoin de se poser la question du déménagement pour l’instant, donc !

Mais nous songeons à ouvrir un compte commun pour gérer nos dépenses un peu plus facilement : se partager les courses et les factures, ou éventuellement épargner pour nos projets de vacances communs. »

Easy Bank de bunq, une solution pour les comptes communs

Pour accompagner Mathilde et sa compagne dans leurs projets, bunq, le partenaire de cet article, a des solutions !

La banque en ligne propose en effet des solutions pour gérer son budget à deux en toute simplicité. Elle permet aux titulaires d’un compte bunq de se créer un sous-compte à partager ! Les deux personnes bénéficieront alors des mêmes droits sur le compte, sans frais supplémentaires.

Pour 2,99€ par mois et par personne, la formule Easy Bank permet donc d’avoir accès à un compte individuel et un compte joint. La souscription est très rapide (n’oubliez pas pour autant de lire les conditions d’utilisation avec attention avant de signer !), et ne demande aucun justificatif d’union entre les personnes qui partagent leur budget.

Pour ce prix, vous aurez droit à une carte bancaire physique par tête, un IBAN, et des notifications instantanées pour chaque paiement. À tout moment, vous pourrez savoir où va votre argent. Une option idéale pour celles et ceux qui paient rarement en cash, et qui souhaitent partager un compte sans prise de tête !

Pour plus d’options, la formule Easy Money à 8,99€ par mois propose aussi des retraits d’espèces gratuits, un budget automatique et des informations sur vos habitudes de dépense.

Merci à Mathilde d’avoir accepté de répondre à nos questions !

Retrouvez tous les épisodes de Règlement de comptes ici ! Pour participer à la rubrique, écrivez-nous à l’adresse : daronne[at]madmoizelle.com en indiquant en objet « Règlement de comptes » et en vous présentant en quelques lignes.

Si jamais vous souhaitez commenter cet article, rappelez-vous qu’une vraie personne est susceptible de vous lire, merci donc de faire preuve de bienveillance et d’éviter les jugements.

Crédit Photo : Bran Sodre / Pexels

Témoignez sur Madmoizelle !
Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires
11

Avatar de Cococinulle
19 septembre 2021 à 09h52
Cococinulle
Je pense que tu as mal lu mon message
ça fait 5 euros par mois et il y a qu'un seul spot à 5 euros sur le graphique = ses factures gaz et électricité ne sont pas fortement réduites, elles sont gratuites. C'est pas la même chose.

Pour moi, les 5€ sont ses frais d'électricité, gaz...
Les taxes ménagères sont les 60€ inscrits dans la ligne "Taxe d'habitation".
Ou alors je ne comprends pas de quoi tu parles unno:
0
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

Règlement de comptes
couple devant une grande

Lucile, aide soignante, 3 100€ par mois à deux : « Je calcule tout, tout le temps »

Aïda Djoupa

14 oct 2021

2
Règlement de comptes
Deux mariés en pleine célébration

Héloïse, 4 600 € mensuels à deux et un mariage à 15 000 € en préparation

Aïda Djoupa

07 oct 2021

9
Règlement de comptes
femme portant un sac

Framboise, 1.360€ par mois : « Je me considère comme riche »

Aïda Djoupa

30 sep 2021

15
Règlement de comptes
infirmiere-vert

Noëlie, infirmière à 1950€ par mois, se prépare à « une importante baisse de revenus »

Clémence Boyer

23 sep 2021

Règlement de comptes
reglement-comptes-marie-verticale

Marie, 8 175 € par mois, issue d’une famille « où l’argent manquait sans cesse »

Règlement de comptes
Untitled design (7)

Zohra, 774€/mois, trois comptes en banque : « J’ai inventé ma propre méthode de gestion de l’argent »

Aïda Djoupa

02 sep 2021

12
Règlement de comptes
reglement-de-comptes-iscambe-verticale

Iscambe, maman solo et « control-freak de l’argent », réussit à épargner 40% de ses revenus

Clémence Boyer

26 août 2021

31
Règlement de comptes
monnaie-ver

Léa, 580€/mois en service civique : « Je gère mon budget au millimètre »

Clémence Boyer

19 août 2021

4
Règlement de comptes
Deux femmes en terrasse avec une biere

Gabrielle, 2450€ par mois : « Je tiens mes comptes depuis mes 12 ans »

Aïda Djoupa

05 août 2021

9
Règlement de comptes
Couple qui campe avec un van

Amélie, 1680€ par mois en région rurale : « J’épargne entre 600 et 1000€ mensuellement »

Aïda Djoupa

29 juil 2021

33

Témoignages

1 2 3 4 5 6 7 8 9