Live now
Live now
Masquer
mai-hua-cher-corps
Vie quotidienne

Mai nous parle de sa gratitude profonde envers son Cher Corps

À 40 ans, Mai nous parle de son amour pour son corps, de ses grossesses et de comment elle se voit aujourd’hui, le tout avec beaucoup de spiritualité.

C’est le moment de te prendre 15 minutes, entre deux cours, entre deux tâches de la journée pour te poser et regarder cette petite merveille de Cher Corps.

Je me suis ruée sur la vidéo parce qu’elle met en avant une de mes personnes préférées d’InternetMai Hua.

J’ai beaucoup de mal à te la présenter en deux mots car elle fait bien des choses : elle est artiste, vidéaste, color designer… Elle a un blog super inspirant sur lequel tu peux voir des portraits de femmes et d’hommes remarquables et aussi lire des réflexions de Mai sur globalement tout ce qui l’inspire.

Je me contiens afin de ne pas mettre une succession de points d’exclamations et d’emojis coeurs tant je dégueule d’amour pour son travail, alors je vais plutôt faire une habile transition vers son portrait, toujours réalisé par la talentueuse Léa Bordier.

Le portrait de Mai Hua dans Cher Corps

Mai, 40 ans, balaye avec nous les différents stades de sa relation avec son corps. Jeune, elle était dans un rapport de représentation du corps, avec des images de mannequins qui la faisaient rêver.

Aujourd’hui, moins jeune, elle a de la reconnaissance envers son corps fonctionnel, en bonne santé. Elle explique à quel point « la vie devient tellement plus belle quand tu passes ce stade-là ».

Elle évoque aussi ses grossesses (elle a deux enfants, Tâm et Léo) et surtout, combien il est important d’être à l’écoute de son corps, celui « qui ne ment jamais ».

Celui qui change, qui devient peut-être moins beau mais plus grand, qui s’extrait, qui s’étend.

Elle nous donne aussi deux pistes de réflexions. D’abord en citant Stéphanie Zwicky qui nous invite à « prendre rendez-vous avec soi-même », ensuite en cherchant à explorer d’autres espaces, en se décentrant.

Quand je l’écoute parler, j’ai très envie de me lâcher la grappe, de faire mon sac à dos et de me casser seule à l’autre bout de la planète, juste pour passer du temps avec moi. Merci Mai et Léa pour ce moment !

Tu connaissais Mai ? Quelles réflexions t’inspirent son portrait ? 

À lire aussi : #62jours pour devenir une meilleure version de moi-même

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

1
Avatar de Lovely_Sunshine
26 octobre 2017 à 22h10
Lovely_Sunshine
Quelle femme extraordinaire, son témoignage est très inspirant! "J'ai un corps qui parle, et il faut que j'apprenne à l'écouter": ça pourrait être ma devise! Vive le bodypositive!
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Vie quotidienne

Source : Unsplash / Phillip Goldsberry
Vie quotidienne

Appel à témoignages : venez nous raconter vos pires histoires de coloc !

2
Beauté

Ce calendrier de l’Avent beauté contient 4 bestsellers en rupture de stock

Humanoid Native
Source : Getty Images Signature
Vis ta vie

Télétravail : typologie de 4 clients croisés au café du coin

Source : Unsplash
Vie quotidienne

« Le moteur cale et on voit déjà un énorme bateau cargo arriver au loin » : 6 semaines à bord d’un voilier, l’heure du bilan

3
Source : Unsplash
Vie quotidienne

Quand le « Pussy Gate » fait chavirer notre bonne entente : ma cinquième semaine à bord d’un voilier

3
Source : Unsplash
Vie quotidienne

Appel à témoignages : venez nous raconter vos pires vacances !

Source : Unsplash
Vie quotidienne

« L’ancre s’est détachée, on dérive vers les rochers » : ma quatrième semaine à bord d’un voilier

3
Source : Unsplash
Vie quotidienne

« On arrive au port suivant et il n’y a toujours pas de toilettes, je craque »  : ma troisième semaine à bord d’un voilier

9
J'ai tout plaqué pour partir sur un voilier queer et féministe // Source : Unsplash
Vie quotidienne

Et soudain, la voile se déchire : ma deuxième semaine à bord d’un voilier

2
Source : Unsplash
Vie quotidienne

« Si on coule, tu restes tant que tu peux sur le bateau » : ma première semaine à bord d’un voilier

4
femme-regard-haut-vert
Vie quotidienne

Je déteste mon voisin du dessus, mais en même temps je le stalke un peu

36

La vie s'écrit au féminin