Live now
Live now
Masquer
lovesick-serie-netflix-critique
Pop culture

« Lovesick », nouvelle sitcom britannique pleine de tendresse à binge-watcher sans complexes

07 août 2016 11
Lovesick, fraîchement disponible sur Netflix, est une petite série britannique bourrée de charme et de personnages attachants. Voici l’avis de Mymy !

Certains traits de génie sont poussés par une société incompétente à demeurer obscurs, à tomber dans les limbes de l’oubli. Ça aurait pu être le cas de Scrotal Recall, une série de Channel 4 (la chaîne britannique derrière Misfits) datant de 2014.

Le pitch : un jeune homme découvre qu’il est atteint de chlamydia et doit donc recontacter toutes les filles avec qui il a eu des relations sexuelles afin de les encourager à se faire dépister.

Et sérieusement, Scrotal Recall, c’est LE MEILLEUR TITRE. Point.

TRAILER: Scrotal Recall | Thursday 2nd October | Channel 4

Mais il se trouve qu’aussi merveilleux qu’il soit, ce jeu de mots a dû en rebuter certain•es puisque Scrotal Recall a été rebaptisée Lovesick au moment de son ajout sur Netflix. J’aimerais une minute de silence pour l’humour. Merci.

Passons à la série en elle-même, voulez-vous ?

Lovesick, une série à la hauteur de ses ambitions

Lovesick n’est pas Game of Thrones ou Stranger Things. Pas besoin de faire péter le budget pour cette histoire simple et jolie : un mec, ses ex, son meilleur pote coureur de jupons, et sa meilleure amie qui n’ose pas avouer ses sentiments pour lui. Alors qu’ils sont pas mal réciproques.

Bande de zozos, j’vous jure.

lovesick-netflix

Six épisodes pour une saison 1 rondement menée, avec une jolie idée de scénario : chaque épisode se concentre sur une des relations passées du héros, Dylan. C’est par des flashbacks sur cet amour d’un soir ou de plusieurs années qu’on découvre le trio central et les liens qui unissent les personnages.

Lovesick et ses personnages attachants

La force de bien des séries britanniques, c’est la psychologie toute en nuances de leurs personnages. De l’inquiétante Black Mirror à la très sérieuse Broadchurch en passant par la toute nostalgique Grantchester, les programmes d’outre-Manche ont su créer des figures inoubliables.

Lovesick ne déroge pas à la règle !

lovesick-episode-1

Malgré son petit air de You’re the WorstLovesick a su créer des personnages positifs que je rejoindrais volontiers dans un pub pour écluser quelques pintes !

Dylan, le héros, est assez émotif, fragile, et respectueux de ses conquêtes. Luke le coureur de jupons est bourré d’humour et on comprend vite que son style de vie volage ne le rend pas forcément heureux, même s’il est loin d’un insupportable Barney Stinson. Evie est un peu moins développée, mais sait se faire respecter de ses deux amis et gère relativement bien son amour secret pour Dylan.

Et quel plaisir de retrouver derrière Evie, discrète et patiente, l’actrice Antonia Thomas, bien loin de son rôle dans Misfits — celui de la très sensuelle, très combative Aleesha !

Lovesick, parfaite petite série estivale

Six épisodes pour une saison de Lovesick, donc : parfait pour un agréable binge-watching d’août.

lovesick-netflix

J’ai dévoré toute la saison 1 en quelques heures et j’en sors avec l’impression d’avoir une nouvelle bande de potes télévisuelle. J’ai hâte de les retrouver dans de nouveaux épisodes ! Car Netflix, dans sa grande bonté, a renouvelé Lovesick pour une saison 2.

Je vous laisse donc rire aux éclats devant les bêtises de Luke et soupirer devant les mignonneries de Dylan, on se retrouve bientôt pour la suite !


On a besoin de vous pour construire l’avenir de Madmoizelle : participez à notre enquête !

Les Commentaires
11

Avatar de Destiel Mok´
9 août 2016 à 16h29
Destiel Mok´
J'ai bingewatché! C'était très cool, merci pour la découverte!
J'ai bien aimé, j'ai trouvé la série assez drôle mais il y a des phrases qui m'ont dérangée, c'est parfois transphobe et cissexiste (notamment avec le trope de "une femme qui a un pénis ah c'est dégueulasse" qui est revenu plusieurs fois)

Si on regarde toutes les series sont cis centree et et transphobe. Apres la question que je me pause c'est " Est la serie qui est transphobe ou un des personnages". En 2016, malheureusement, 90% de la planete est encore transphobe. La plupart des mecs heteros refuseraient de sortir avec une femme trans et meme si c'est pas "bien" et que c'est completement con d'agir comme ca, ca existe. J'ai un souvenir de himym quand Ted decouvre que Robyn a un secret (elle a ete popstar au canada) il s'imagine decouvrir qu'elle etait un homme avant le jour de son mariage sous entendu que ce serait un souci. J'ai trouve ca naze. Mais comme Love sick est supposement "realiste" la societe apparait telle quelle.

Enfin je parle de facon generique, j'ai regarde la serie hier mais je ne me souviens plus du tout avoir vu ca. Ce qui est tres revelateur par ailleurs (de voir que la plupart des cis heteros ont encore du mal a deceler "facilement" des trucs qui pourraient s'averer puant).
0
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Pop culture

@Marina_VGR Cabaret la Bouche sept 202278.jpg
Arts & Expos

Mascare : « Le cabaret est un art qui ne s’enferme pas dans un genre »

Anthony Vincent

28 jan 2023

jared-leto-et-la-methode
Cinéma

Le « Method Acting » des comédiens n’excuse pas le fait d’être un gros con, et ça commence à se savoir

Kalindi Ramphul

28 jan 2023

21
DNK, le quatrième album d’Aya Nakamura est sorti le 27 janvier 2023
Musique

Pourquoi Aya Nakamura est-elle si méprisée en France ?

aftersun
Pop culture

Une bande-annonce magnifique et intrigante pour Aftersun de Charlotte Wells avec Paul Mescal

Maya Boukella

27 jan 2023

casino film scorses
Pop culture

Tous les acteurs avec qui Sharon Stone a joué sont misogynes, sauf deux

Maya Boukella

27 jan 2023

3
[Site web] Visuel horizontal Édito (15)
Livres

« Une Place », l’essai-illustré brillant d’Eva Kirilof qui explique l’absence des femmes de l’histoire de l’art

the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14
billie eilosh creative commons
Pop culture

Billie Eilish en tête d’affiche d’une soirée 100% féminine à Rock en Seine

Maya Boukella

25 jan 2023

everything leonine
Cinéma

Aux Oscars, aucune femme nominée dans la catégorie meilleure réalisation

Maya Boukella

25 jan 2023

10
retour à séoul 9
Pop culture

Rencontre avec Park Ji-min, l’actrice féministe de Retour à Séoul, chef d’œuvre sur l’adoption

Maya Boukella

25 jan 2023

La pop culture s'écrit au féminin