Un iPhone et du talent, c’est tout ce qu’il a fallu à Koline pour son premier clip

Cassandre a échangé avec Koline, une jeune chanteuse et réal qui mélange ses deux passions autour de son projet. On l'adore déjà à la rédac !

Un iPhone et du talent, c’est tout ce qu’il a fallu à Koline pour son premier clip

Il y a quelques semaines, en zappant un peu ennuyée devant les stories de mon Instagram entre deux challenges de confinement et une photo de porridge beaucoup trop mise en scène pour être vraie (des myrtilles si violettes, on ne me la fait pas à moi), j’ai entendu les premières notes du titre de Koline.

Ces 15 secondes sonnaient si bien que je suis immédiatement partie à la recherche de la suite du morceau.

Les notes entendues appartenaient à son titre Lost.

Après une semaine a écouter le morceau en boucle, j’ai décroché mon téléphone pour essayer d’en apprendre plus sur cette nouvelle venue dans la musique française.

Je te laisse écouter Lost pour te mettre dans le bain avant d’en apprendre plus sur le morceau et le parcours de Koline.

Qui est Koline ?

Koline est réalisatrice et chanteuse, et assouvit ses deux passions autour de son projet musical. Pas signée, elle travaille en total indépendance.

Koline est originaire de la Martinique qu’elle a quittée pour faire ses études.

Après un an aux USA, elle a atterri à paris depuis déjà 6 ans où elle a suivi des études de ciné pour apprendre le métier de réalisatrice.

À côté de ça, elle chantait déjà et faisait du piano.

Il faut dire que la musique a une place dans sa vie depuis toujours, bercée dans ses plus jeunes années par la musique caribéenne d’Erik Pedurand ou celle de Kali.

Petite, elle est influencée par la chanson française grâce à ses parents, mais elle est aussi fan de Lorie, des L5 avant de découvrir les Black Eyed Peas  (musique sur laquelle elle dansera dans ses cours de Hip-hop).

Aujourd’hui, elle écoute beaucoup de rap (je te conseille d’ailleurs Meryl une rappeuse martiniquaise que je te présentais il y a quelques mois). Elle aime aussi beaucoup Chris(tine and the Queens), Rosalía….

Sa recommandation musicale du moment se porte sur ce titre de Young T & Bugsey.

Tant dans ses études que son travail, Koline a suivi ses passions !

Dans son école de cinéma, elle se constitue de solides bagages et un œil aiguisé sur l’univers audiovisuel. Elle y découvre l’œuvre d’Agnès Varda dont l’énergie et la liberté créatrice l’inspirent encore aujourd’hui. Elle est aussi passionnée par les clips de Jonas Akerlund, savant mélange de cinéma et de pop music.

À la fin de mes études, j’ai mis entre parenthèses le ciné pour bosser la musique. C’est là que j’ai rencontré Wendy Milton.

Sa rencontre avec le producteur a été décisive puisqu’il lui a proposé de créer son EP.

On a bossé ensemble pendant 2-3 ans pour vraiment trouver une esthétique, bosser un univers entre influence caribéennes, chanson française et musique urbaine.

Lui s’occupe de la production et de la réalisation musicale pour trouver et donner musicalement ses couleurs à l’EP

Koline, en plus d’écrire et composer, s’occupe de la réalisation visuelle. Et oui, être aussi réal est un avantage pour faire ses clips comme on le souhaite en suivant son univers à fond !

Lost, le premier clip de Koline

La réal est très importante pour moi, ça fait partie intégrante du projet

Cela explique cet univers chiadé que l’on devine bien pensé et construit avec soin.

Le clip a été fait de manière totalement indépendante. Ici, pas de gros budget ou de grosse équipe mais une bonne dose de débrouille et des connaissances techniques solides.

Koline m’a d’ailleurs confié avoir enregistré des voix off pour des pubs de voitures afin de financer son clip !

C’est dans cette optique qu’elle a décidé de tourner son clip à l’Iphone grâce à un prêt d’Apple le temps du tournage.

Si elle n’avait pas autant de matos que pour d’autres tournages de clips, elle avait quand même une équipe, d’ailleurs composée à 90% de meufs !

Tu peux retrouver ici le making-of de ce tournage aussi ingénieux que réussi.

Lost, le premier titre de Koline

Chuis lost et pas habituée
Toute la nuit qu’aux softs et qu’aux mélos diluées
Je vous l’avoue, je suis soûlée

Toi aussi, tu t’es déjà sentie complètement à côté de tes pompes en soirée ? Pas à ta place en boîte ? Fatiguée d’avance à l’idée de devoir jouer le jeu de la société le temps d’une soirée où rien n’a de sens pour toi ?

Koline aussi, et c’est d’ailleurs là que se cache tout le sens de Lost : elle parle de ses moments de malaises.

Quand je sors de moi, quand je sors de chez moi, que je fais face à l’extérieur en sortant de ma zone de confiance…

Koline nous fait part de son incompréhension de la parade sociale, par exemple quand on lui demande de « faire la meuf » en soirée :

De faire la dupe en jupe
J’fais la poupée
Mais nan nan! (nan!)
Faut que j’essaye encore?

Sur bien des niveaux, Koline est lost en soirée : le harcèlement de rue, les doubles standards entre ce que la société attend d’elle en tant que meuf et toutes les étiquettes qu’elle lui colle sur le dos, le rapport à l’alcool des gens qui font la fête, les codes de la féminité

Koline est lost mais elle finit par se retrouver !

Nan mais je suis ainsi faite
(Je suis) Mélancolique, imparfaite… (la fête)
Je fais avec depuis (que chui)
Solo, solo dans les fêtes… (solo)

J’accepte d’être paumée et c’est très bien !

Comment Koline a écrit Lost ?

Koline m’a confié avoir écrit ce morceau assez vite.

Certains titres de son EP à venir sont plus perso ou plus recherchés et donc plus longs à écrire.

Pour autant, elle essaye de ne rien laisser au hasard.

J’essaye de ne pas mettre de la gratuité ou que du style dans mes textes.

Lost est un morceau accessible mais n’est pas dénué de sens pour autant.

Le titre peut être lu de manière simple avec le ton du morceau, mais il peut aussi être compris plus en profondeur avec le fond, il y a deux niveaux pour la même lecture.

Ce qui m’a tout de suite plu dans les premières écoutes de Lost, c’est l’écriture ludique de Koline, tout est prétexte à la confusion : le moindre jeu de mot, le moindre sous-entendu…

Diagnostiquée dyslexique, elle entretient très tôt une relation complexe avec les mots. Elle aime jouer avec les expressions qu’elle mélange : deux expressions ont un sens dans la phrase mais le sens mélangé marche aussi.

Koline m’a confié que ce processus pouvait être long. Écrire des chansons l’a réconciliée avec l’écriture.

Une chose est sûre, tiens-toi prête pour la suite du projet de Koline, un EP et de prochains clips arrivent !

Je te tiendrais au courant sur madmoiZelle, en attendant, tu peux la suivre ici.

À lire aussi : Chromatica : le nouvel album de Lady Gaga est sorti !

Cassandre Aronica

Cassandre Aronica

Idéaliste tout terrain, un peu con-con mais pas bê-bête, Cassandre est Social Media Manager des comptes de madmoiZelle et Rockie. Elle aime l’art aussi fort que le yoga et te parle musique sur madmoiZelle.

Tous ses articles

Commentaires

T.K.

Merciii pour cette découverte. J'écoute le titre en boucle depuis la lecture de l'article. J'ai hâte de découvrir son EP :disco:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!