Live now
Live now
Masquer
Gérald Darmanin
Politique

Loi immigration : entre motion de rejet et démission ratée, que retenir du fiasco ?

Le texte devait être débattu par l’Assemblée nationale à compter du lundi 11 décembre. Il a été rejeté en bloc par les députés.

Tué dans l’œuf. Le projet de loi immigration, porté par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin ne sera finalement pas examiné par l’Assemblée nationale cette semaine. Les députés ont, en effet, voté une motion de rejet à 270 voix contre 265, coupant net tout débat dans l’hémicycle.

Que contient la version du texte de loi présentée à l’Assemblée ?

Comme le résument Les Echos, c’est un texte très édité qui était présenté ce lundi : « Régularisations dans certains métiers, expulsions d’étrangers délinquants facilitées, aide médicale d’Etat… Le projet de loi immigration est arrivé le 27 novembre à l’Assemblée, assorti des très nombreux tours de vis de la droite du Sénat. Depuis, les macronistes de la commission des Lois ont remanié le texte. C’est donc un texte où ont été supprimés les ajouts les plus corrosifs du Sénat qui devait être examiné à partir du 11 décembre dans l’hémicycle à l’Assemblée. »

Pourquoi les députés ont-ils voté une motion de rejet préalable ?

La gauche, la droite et l’extrême droite ont fait bloc autour de la motion de rejet préalable déposée par les écologistes. Le texte ne répond pas aux attentes des différents partis, analysent Les Echos. Que ce soit « la droite sur le volet répressif » ou « la gauche sur le volet intégration ».

À gauche, on s’est réjouis que cette réforme soit retoquée en l’état.« Joie ! Victoire ! L’abjecte loi Darmanin sur l’immigration est rejetée dès le début du texte ! 2 semaines de paroles racistes et xénophobes épargnées au pays », a réagi la présidente du groupe LFI Mathilde Panot, citée par France Inter. Sur X, Marine Tondelier, secrétaire nationale d’EELV, a appelé le gouvernement à abandonner le texte.

Gérard Darmanin présente sa démission, celle-ci est refusée

Face à cet échec cuisant, Gérald Darmanin « a remis sa démission » lundi à Emmanuel Macron « qui l’a refusée », selon l’Elysée. Dans la foulée, le président a sommé son ministre de l’Intérieur et sa Première ministre de lui soumettre des propositions pour sortir de cette impasse. Élisabeth Borne a donc réuni lundi soir les ministres concernés et les présidents de groupes de la majorité pour débattre de la stratégie à adopter.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Comme le résume franceinfo, face à cet échec, le gouvernement Borne a trois options : « renvoyer le texte au Sénat pour une nouvelle lecture, le soumettre à une commission mixte paritaire (CMP) composée de 14 députés et sénateurs, ou tout simplement renoncer à cette réforme sous cette forme ».


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Politique

Jill Stein // Source : Canva
Politique

Jill Stein : « On voit apparaître un vote de rébellion, soyez prêts ! »

Réforme des retraites // Source : © Sénat - Palais du Luxembourg
Politique

Droit à l’avortement : le Sénat approuve la constitutionnalisation de l’IVG

2
Source : Canva
Politique

Nikki Haley : « Le premier parti à mettre à la retraite son candidat de 80 ans gagnera cette élection »

Source : Canva
Politique

Marianne Williamson : « Vous ne savez pas ce qu’est la misogynie avant d’avoir été candidate à la présidentielle ! » 

Source : © EC
Société

13 membres de la CIIVISE 1 demandent à Sarah El Haïry de pouvoir reprendre leur travail

1
Source : Aurore Bergé ) Capture d'écran Télématin
Politique

Après le départ de ses dirigeants, la CIIVISE « va continuer », assure Aurore Bergé

La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra sur le plateau de RTL // Source : Capture d'écran Youtube
Politique

Remaniement : ce qu’il faut retenir du nouveau gouvernement

Assemblée Nationale // Source : Wikimedia
Politique

Violences contre les élus : une proposition de loi propose de durcir les peines des agresseurs

3
parlement européen dililif
Politique

Finalement, l’Union européenne renonce à une définition commune du mot « viol »

3
Source : Capture vidéo
Politique

Jeunesse, santé, éducation… Les principales annonces à retenir du discours de Gabriel Attal

La société s'écrit au féminin