Live now
Live now
Masquer
Portrait-de-Michelle-Visage-sur-Instagram
Santé

Le tabou des implants mammaires et de leurs complications raconté par Michelle Visage dans un docu choc

14 déc 2021

Michelle Visage, co-présentatrice de RuPaul’s Drag Race, raconte dans le documentaire Explant ses déboires avec les implants mammaires et enquête sur leurs possibles liens avec les maladies auto-immunes déclarées par d’autres patientes suite à de telles augmentations.

Explant ou explantation, tel est le nom du nouveau documentaire de Michelle Visage. L’artiste a dû se faire retirer ses implants mammaires à cause de la maladie de Hashimoto. Il s’agit d’une maladie auto-immune qui attaque la glande thyroïde.

Dans le documentaire Explant, Michelle Visage s’interroge sur la sûreté des implants mammaires

Présenté au Tribeca Film Festival en juin 2021 et réalisé par Jeremy Simmons, ce documentaire suit la chanteuse dans sa décision de se retirer ses bonnets D de silicone après avoir remarqué de graves problèmes de santé et d’immunité. Son histoire est également croisée avec celles d’autres femmes avec des problèmes médicaux similaires suite à des augmentations mammaires.

Le documentaire Explant s’intéresse aussi à l’invention même des implants mammaires, par le docteur Frank Gerow en 1962. En remontant jusqu’à l’origine de cette opération parmi les plus populaires au monde, Michelle Visage en profite donc pour s’interroger sur les nombreuses femmes qui déclarent souffrir de problème d’immunité depuis leur passage sur le billard, sans qu’il n’y ait de consensus médical sur la question.

La mauvaise expérience de Michelle Visage avec ses implants mammaires

Diagnostiquée à 29 ans, l’ancienne chanteuse du groupe Seduction et juge de RuPaul’s Drag Race a longtemps eu du mal à gérer les symptômes de sa maladie de Hashimoto, dont notamment des vertiges, des pertes de cheveux, de la fatigue, et des prises de poids soudaines.

Si les études ne s’accordent pas à voir un lien de corrélation entre les implants mammaires et les troubles auto-immunes, Michelle Visage soupçonnait quand même les siens, comme elle l’a expliqué au magazine People dans un article publié le 12 avril 2019 :

« Rien n’avait de sens. Et je me souvenais que lorsque vous souhaitez vous faire des implants, vous devez signer des documentaires, où il est notamment stipulé que des plaintes de troubles auto-immunes ont déjà été signalés, sans qu’il n’y ait de preuve concluante que les implants en soient la cause. C’était comme s’ils niaient simplement tout ce qu’ils avaient entendu maintes et maintes fois. »

Les problèmes d’immunité de Michelle Visage suite à ses implants mammaires

Si ses précédents médecins et chirurgiens avaient tenté de la dissuader que ses implants avaient un rapport avec ses troubles Michelle Visage a décidé de mener ses propres recherches, y compris sur des pages Facebook, jusqu’à tomber sur un médecin qui lui a confirmé ses soupçons.

Michelle Visage a donc décidé de repasser sous le bistouri, comme elle l’explique toujours au média People :

« Si vous y réfléchissez, votre système immunitaire combat les envahisseurs, et les plus gros envahisseurs de mon corps étaient ces deux gouttes géantes de silicone. Ma maladie auto-immune aurait pu être déclenchée par ces envahisseurs. Alors ils devaient sortir. »

L’explantation mammaire, beaucoup plus dure à encaisser que les implants ?

La co-présentatrice de RuPaul’s Drag Race a donc été opérée début février 2019, avant de suivre une difficile convalescence de quatre semaines :

« J’ai eu une reconstruction mammaire complète, donc c’est beaucoup de récupération. Quand on a une maladie auto-immune, aller en chirurgie est différent parce que je luttais contre le brouillard cérébral et tout un tas d’autres choses. Mon chirurgien a expliqué que mon corps était à 75% à cause de mon auto-immunité et maintenant à 50% en essayant de guérir ma blessure. 

J’ai déjà subi trois chirurgies d’implants mammaires et j’ai rebondi tout de suite, mais c’était beaucoup plus brutal que ce à quoi je m’attendais [pour l’explantation]. Ça m’a vraiment isolée. Pendant des jours, ma tête était vraiment lourde et mes yeux flous à cause de l’anesthésie. J’ai dû passer une IRM pour m’assurer que tout allait bien.

Ça m’a beaucoup plus botté le cul que ce que j’imaginais. J’étais alitée pendant plus de deux semaines sans même pouvoir me lever et marcher. »

Michelle Visage dans le documentaire Explant sur les implants mammaires. © capture d’écran YouTube de la bande-annonce.
Michelle Visage dans le documentaire Explant sur les implants mammaires. © capture d’écran YouTube de la bande-annonce.

Explant : pas un docu anti-chirurgie esthétique, mais pro-transparence

Alors qu’elle donnait cette interview au magazine People en avril 2019, soit deux mois après son opération, Michelle Visage ne se sentait toujours pas à 100%, mais quand même déjà mieux qu’avec ses implants :

« Je me sens forte et en bonne santé pour la première fois. J’ai l’impression d’avoir fait quelque chose pour me retrouver et me réapproprier ma vie et ma santé. Je veux être ici longtemps pour être avec mes enfants, mon mari, et voir mes petits-enfants. Et mes implants mammaires entravaient certainement mes chances de le faire. »

Explant Trailer
La bande-annonce du documentaire Explant avec Michelle Visage qui enquête sur les implants mammaires.

À l’époque, elle teasait déjà sa volonté de faire de ses déboires de santé l’objet d’un documentaire. Non pas pour condamner les recours à la chirurgie esthétique à cause de ses mésaventures, mais justement dans le but d’informer au mieux le grand public afin que chacun et chacune puisse prendre des décisions éclairées, en connaissance des potentiels risques.

Une volonté réaffirmer aujourd’hui pour la sortie d’Explant, prévue le 15 décembre 2021 sur Paramount+, et peut-être bientôt en France.

À lire aussi : Les conseils de queen Michelle Visage pour avoir confiance en soi

Crédit photo de Une : Instagram de Michelle Visage.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Santé

Témoignages
verres qui trinquent

Mes années de « fête étudiante » ? C’était une vie d’alcoolique, et je le suis encore

Aïda Djoupa

27 jan 2022

35
Culture Web
Feliccia

L’influenceuse Feliccia recadrée par des diététiciens pour ses dangereux « conseils minceur »

Eva Levy

27 jan 2022

9
Féminisme
Main touchant une mangue

S’ausculter la chatte pendant des ateliers d’auto-examen, un acte aussi militant que rassurant

Santé
dondemoelle

Jeunes hommes, donnez votre moelle osseuse : c’est de la vôtre que tant de personnes ont besoin

Camille Abbey

25 jan 2022

Conseils sexe
Une femme dans un lit prenant du CBD.

Le CBD a-t-il révolutionné ma sexualité ? J’ai testé pour vous l’alliance chanvre et galipettes

Pauline Ferrari

24 jan 2022

4
Féminisme
my-body-my-rules-vert

« J’ai dû voir 4 ou 5 gynécos » : être une femme qui veut se faire stériliser reste une galère

Maëlle Benisty

17 jan 2022

7
Actu sexe
Personne tenant des préservatifs dans sa main

La pénurie de capotes est réelle, mais pas pour les raisons que vous imaginez

Beauté
complements-alimentaires-beaute

Les compléments alimentaires beauté : vraie efficacité ou mensonge marketing ?

Maylis Casse

17 jan 2022

Amour
Homme triste sur une table

Les ruptures sont mauvaises pour la santé… des hommes, plus que des femmes

La vie s'écrit au féminin