Live now
Live now
Masquer
jeux-olympiques-tokyo
Sport

Bah bravo : les JO de Tokyo ont voulu faire des lits écolos et tout le monde pense au sexe

Tout le monde a cru que les lits en carton présentés par Tokyo étaient là pour empêcher les athlètes des Jeux olympiques de s’envoyer en l’air (la vérité est moins cruelle)…

Comme ces Jeux olympiques s’annoncent un peu moroses au vu de la situation sanitaire mondiale, on se contente des quelques infos glanées ici et là pour se redonner la foi en l’esprit olympique. Et rire, un peu.

Alors que Tokyo commence à accueillir les athlètes venus du monde entier en prévision de la cérémonie d’ouverture qui se tiendra ce vendredi 23 juillet à 13h (heure de Paris), certains ont fait la découverte de leur chambre au village olympique… et ont eu quelques surprises.

Des lits une place dont le montant est en carton (PIROUETTEUH-CACAHOUÈTEUH), qui à première vue, ont une allure franchement minimaliste, voire carrément spartiate.

Il n’en fallait pas beaucoup plus pour que certains y voient une obscure manœuvre du CIO pour empêcher un autre type d’entraînement, du genre qui se pratique à deux ou à plus, et sans aucun vêtement (enfin en théorie, vous, vous faites ce que vous voulez).

L’Américain Paul Chelimo, médaille d’argent aux 5.000 mètres lors des JO de Rio, y est allé de sa petite blague :

« Les lits installés au village olympique de Tokyo sont faits en carton, et cela pour éviter que les athlètes n’aient des relations intimes. Les lits pourront résister au poids d’une seule personne pour éviter des situations qui vont au-delà du sport. Je ne vois pas où est le problème pour les coureurs de fond, même à quatre, on tient. »

« Ceux qui font pipi au lit sont en danger, une fois que le carton est trempé, le lit s’écroule, et surtout ça craint si c’est une nuit de veille de finale. »

Des lits anti-sexe ? Vraiment ? Rhys Mcclenaghan, gymnaste artistique irlandais, en a eu le cœur net et en conclut… que ce sont des conneries, une fake news totale :

Le CIO a évidemment remercié l’athlète pour ce débunkage en règle.

Les athlètes qui ne sont pas des poids plumes devraient donc pouvoir dormir sans trop de problèmes dans leur petit lit, qui a priori, sont très résistants. Ils ont d’ailleurs été conçus par une entreprise japonaise, Airweave, spécialisée dans le futon.

En reportage sur place, la journaliste Selina Wang en a tout de même conclu que les lits en carton, s’ils tiennent le choc, ne sont pas particulièrement confortables.

Les lits avaient-ils vraiment vocation à éviter tout rapprochement charnel entre les sportifs ? Pas vraiment, mais c’est sûrement ce que tout le monde va retenir malgré les rectifications.

Car il est clair que la volonté du Japon était davantage de mettre en avant sa capacité à offrir des JO plus écolos, moins gaspilleurs. Et c’est encore notre mauvais esprit qui l’a emporté.

Un autre indice a pu laisser entendre que la promiscuité entre athlètes n’est pas la bienvenue aux JO : d’ordinaire, des préservatifs sont distribués aux sportifs et aux sportives lors des Jeux, 450.000 lors des derniers à Rio. Cette année, ils seront distribués… à la fin des Jeux.

« Notre intention et notre but n’est pas que les athlètes utilisent les préservatifs au village olympique, mais d’aider à la sensibilisation en les ramenant dans leur pays », a justifié l’organisateur japonais.

À lire aussi : Son Goku rejoint la liste des ambassadeurs des Jeux Olympiques de Tokyo


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

11
Avatar de Enheduanna
27 juillet 2021 à 10h07
Enheduanna
@Aesma Merci ! Malheureusement c'est un peu trop cher pour mon budget actuel, mais je garde l'idée en tête pour quand j'aurai trouvé du boulot, je trouve le concept hyper chouette.
0
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Sport

amelie-mauresmo
Justice

Humiliations, chantage et insultes : Amélie Mauresmo obtient gain de cause face à son ex-compagne

Copie de [Image de une] Shopping • Horizontale (1)
Mode

Vivez une Saint-Valentin sportive avec ces deux offres Nike

MAD paris
Arts & Expos

Paris : Avant les Jeux Olympiques 2024, 5 expos autour du sport, au musée et ailleurs

[Site web] Visuel horizontal Édito (1)
Sport

Marie Patouillet : « Quand on ne se sent pas en sécurité, on ne peut pas donner le meilleur de soi »

Clarisse Agbegnenou pose dans son kimono conçu pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 par Stéphane Ashpool avec Le Coq Sportif // Source : Le Coq Sportif
Sport

Clarisse Agbegnenou demande à Emmanuel Macron à garder sa fille auprès d’elle pendant les Jeux Olympiques

Romane Dicko
Sport

Romane Dicko : la championne de Judo va porter plainte pour racisme et grossophobie

4
Les tenues de l'équipe de France pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 // Source : Le Coq Sportif
Actualité mode

Paris 2024 : Stéphane Ashpool nous raconte les tenues des Jeux Olympiques et Paralympiques, dessinées avec Le Coq Sportif

Source : Capture d'écran Youtube
Sport

JO 2024 : Émilie Gomis n’est plus ambassadrice après ses propos polémiques au sujet d’Israël

Julie Demont domine en talons hauts depuis son cerceau aérien pour Fantasma Circus Erotica // Source : Inès Pollon
Culture

Domination en talons hauts depuis son cerceau pour Fantasma Circus Erotica : rencontre avec Julie Demont, acrobate aérienne

Source : Canva
Société

Melissa Hoskins : en 2024, quand une femme est tuée par son mari, on glorifie encore la carrière de celui-ci

3

La société s'écrit au féminin