Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Cinéma

L’Attrape-Salinger, par Frédéric Beigbeder

31 août 2010

L’idée de départ de ce documentaire était plutôt chouette : Frédéric Beigbeder, écrivain français connu pour avoir écrit 99 francs – mais aussi pour ses amours avec Laura Smet, son reniflage de coke sur capot et ses chroniques à la télévision -, décide d’interviewer J.D. Salinger, auteur américain devenu culte grâce à son roman L’attrape-coeurs (vendu à plus de 60 millions d’exemplaires depuis sa parution en 1951).

lattrape-salinger-beigbeder

Suite à un marathon Buffy-esque de plusieurs jours, l’envie me prit de voir sur mon petit écran autre chose que des pieux et des mouvements de kung-fu – aussi cools soient-ils – : le documentaire fleuve et génialissime consacré à Elvis Presley sur Arte n’était pas encore diffusé, j’avais vu tous les épisodes rediffusés des Nouveaux Explorateurs sur Canal+, il ne me restait plus qu’à commander L’Attrape-Salinger, réalisé par Jean-Marie Périer.

Globalement, tout le monde en fait trop. Technikart en fait trop en écrivant qu’il s’agit d' »un magnifique road-movie initiatique » (mais il faut dire que le DVD était en vente avec un numéro spécial du magazine en 2008). Nicola Sirkis du groupe Indochine en fait trop quand il dit que sans Salinger, il n’y aurait pas eu le punk et tout le reste (bien sûr la publication de L’attrape-cœurs était annonciateur d’une nouvelle époque, mais il faut rester calme : Salinger n’a pas causé le mouvement punk non plus). Nicolas Rey en fait trop quand il dit qu’il n’aurait jamais écrit sans Salinger (ben voyons). Et Frédéric Beigbeder n’en fait pas assez : ses interviews avec des auteurs français et américains sont sympa mais on n’y apprend rien, il se pointe dans les magasins de la ville de résidence avec ses gros sabots, le tout s’achève au bout de 53 minutes dans une forêt où Freddy a les chocottes (pas parce qu’il nous refait un remake de Blair Witch, mais parce qu’il n’ose pas aller voir la maison de son écrivain préféré de tous les temps).

On en sort frustré, les boyaux tordus par la constipation.

Et honnêtement, ça m’a gênée : j’apprécie Beigbeder, j’apprécie Salinger, mais j’apprécie surtout de ne pas dépenser 12 euros inutilement.

Les Commentaires
2

Avatar de Ma~[zen.reva]
1 septembre 2010 à 13h47
Ma~[zen.reva]
Euh... je l'ai vu ya quelques mois sur la rtbf (chaîne belge) donc gratuitement
J'étais tombée dessus par hasard et j'avais été absorbé surtout parce que il y avait des petits morceaux aux usa x)
Et oui la fin était nulle, il fait demi tour alors qu'il n'est qu'à quelques pas de son but -_-"

Concernant le livre "L'attrape coeur" je l'ai acheté ya au moins 1 an, mais je ne l'ai toujours pas lu, je vais bientôt me rattraper ^^
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Cinéma

will-smith-frappe-chris-rock-oscars
Pop culture

Après la gifle, Will Smith comprendrait qu’on ne soit pas prêts à le revoir à l’écran

Maya Boukella

29 nov 2022

3
Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
helena bonham carter
Cinéma

À la rescousse pour défendre J.K. Rowling et Johnny Depp, Helena Bonham Carter aurait pu s’abstenir

Maëlle Le Corre

29 nov 2022

5
babylon paramount
Pop culture

Babylon : après La La Land, une bande-annonce grandiose et épuisante pour le nouveau Damien Chazelle

Maya Boukella

29 nov 2022

emma corrin netflix the crown
Pop culture

Emma Corrin (The Crown) veut plus de catégories non genrées dans les remises de prix

Maëlle Le Corre

28 nov 2022

2
annie colère diaphana
Interviews cinéma

« L’IVG est un geste social global », entretien avec l’équipe d’Annie Colère

Maya Boukella

26 nov 2022

Avatar 5
Pop culture

Pour être rentable, Avatar 2 doit faire aussi bien que Titanic

Maya Boukella

25 nov 2022

titanic Twentieth Century Fox France
Pop culture

Titanic : comment Leonardo DiCaprio et Kate Winslet ont failli ne pas avoir les rôles

Maya Boukella

24 nov 2022

2
parfum vert diaphana
Cinéma

Le Parfum vert, le polar entre Hitchcock et Tintin qui nous fait déjà rire

Maya Boukella

24 nov 2022

saint omer 1
Cinéma

Saint Omer n’est pas un film sur l’infanticide mais sur la maternité :  rencontre avec Alice Diop

Maya Boukella

23 nov 2022

avatar 2
Cinéma

« Avatar 2 : la voie de l’eau » promet d’être somptueux et immersif

Maya Boukella

22 nov 2022

La pop culture s'écrit au féminin