Live now
Live now
Masquer
Source : Capture vidéo
Justice

L’ancienne vice-présidente de la CIIVISE Caroline Rey-Salmon visée par une nouvelle plainte

Déjà visée par une plainte pour agression sexuelle, l’ancienne numéro 2 de la CIIVISE (Commission indépendante sur l’inceste, les violences sexuelles faites aux enfants) fait aujourd’hui l’objet d’une nouvelle accusation : celle d’un père de famille, qui accuse l’experte judiciaire de « mensonges délibérés et de falsifications » dans une affaire de « bébé secoué ».

Après la plainte de Louison (le prénom a été modifié) pour agression sexuelle dans le cadre d’une enquête judiciaire pour inceste, la pédiatre et experte légale Caroline Rey-Salmon fait l’objet de nouvelles accusations, rapporte Le Parisien.

Selon le quotidien, une plainte a été déposée à son encontre en octobre dernier par Daniel M., un père de famille de 49 ans pour « faux intellectuel et usage de faux, tentative d’escroquerie au jugement et mise en danger de la vie d’autrui ».

Des parents accusés à tort de maltraitance envers leur bébé

Les faits remontent à novembre 2014 lorsque le fils de Daniel M., encore bébé, chute des bras de son grand-père. Le petit garçon est rapidement transporté à l’hôpital Necker, à Paris, où on lui diagnostique un hématome sous-dural, c’est-à-dire des saignements du cerveau qui sont caractéristiques du syndrome du « bébé secoué ». Un signalement est alors adressé auprès du parquet, comme le veut la procédure. Mais pour Daniel M., c’est le début du cauchemar. Accusé de maltraitance envers son fils, il ne bénéficie d’un acquittement qu’en 2019.

« Aujourd’hui, mon fils va bien. Mais par la faute de cette experte judiciaire, de son sentiment de toute-puissance et de ses affirmations trompeuses, j’ai vécu huit ans en enfer, en étant soupçonné d’être un monstre », a déclaré le père de famille. Une autre plainte a été déposée, cette fois-ci à l’encontre de Jean-Sébastien Raul, directeur de l’institut de médecine légale de Strasbourg (Bas-Rhin), co-auteur avec Caroline Rey-Salmon des recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS) sur le syndrome du « bébé secoué ».

Une experte aux méthodes et aux conclusions contestées

Selon Le Parisien, les voix sont de plus en plus nombreuses à s’élever contre les pratiques d’expertise de Caroline Rey-Salmon qui a acquis, en tant que légiste « une influence non négligeable auprès des juges » mais « refuse de discuter avec toute personne qui n’est pas de son avis ».

Selon plusieurs experts interrogés par le journal, « de nombreux innocents ont été traînés à tort devant les tribunaux » et « des familles ont explosé ». Or, rappelle un spécialiste qui a souhaité garder l’anonymat, « les maltraitances sur enfant existent, bien sûr, mais toutes les anomalies au niveau du cerveau ne relèvent pas d’une maltraitance ».


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

1
Avatar de Neverland90
13 février 2024 à 12h02
Neverland90
Comment est-ce qu'elle a pu être nommé à la tête d'une telle commission?!
2
Réagir sur le forum

Plus de contenus Justice

Source : cava
Société

86 % des plaintes pour violences sexuelles classées sans suite, et pourtant leur nombre n’a jamais été aussi important

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Gérard Miller
Justice

Gérard Miller : une alerte sur son comportement avait été donnée à l’université Paris 8

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Violences conjugales : Stéphane Plaza est auditionné par la police dans le cadre d’une enquête préliminaire

police pixabay
Société

Condamné pour viols et violences conjugales, un policier en fuite

1
Source : Jeanne Menjoulet
Justice

La famille d’une victime de féminicide assigne l’État en justice pour « faute lourde »

Source : Capture vidéo / AFP
Justice

Monique Olivier entendue dans l’affaire Lydie Logé, disparue en 1993

2
Source : Jazmin Tabuena / corelens
Justice

Explosion de la prostitution des mineurs : le plan choc de la ministre chargée de l’Enfance

3
Manifestation contre les violences faites aux femmes  // Source : Jeanne Menjoulet
Justice

En 2022, seules 7 % des victimes de féminicides étaient suivies par une association

Source : Juan Moyano / Canva
Justice

Victime de violences sexuelles, je regrette d’avoir porté plainte

4
Dominiqueboutonnat_copyrightcnc
Justice

Affaire Dominique Boutonnat : le président du CNC sera jugé en juin pour agression sexuelle

La société s'écrit au féminin