Live now
Live now
Masquer
ghyslaine delphine amour est dans le pre 2021
Pop culture

L’Amour est dans le pré nous sert une impeccable leçon de drague lesbienne et ça fait du bien

Delphine a rencontré ses prétendantes dans L’Amour est dans le pré. Parmi elles, Ghyslaine, qui nous a retournées comme une crêpe et nous a rappelé qu’on n’avait pas vu moment de drague aussi bien ficelé depuis belle lurette !

Dire que les rencontres de Delphine avec ses prétendantes étaient attendues relève de l’euphémisme. Dans les présentations des candidats de cette nouvelle saison de L’Amour est dans le pré, l’arboricultrice installée dans le Tarn-et-Garonne nous avait sérieusement tapé dans l’œil : déjà parce qu’elle est la première lesbienne à participer à l’émission (la PREMIÈRE en 16 saisons, SEI-ZE SAI-SONS), mais aussi parce qu’on avait été indéniablement charmées par sa personnalité, son humour, ses yeux pétillants, et soyons honnêtes, sa grosse moto.

On avait donc hâte de découvrir qui était, comme nous, tombée sous le charme de Delphine.

Il y a eu quelques rendez-vous un peu plan-plan durant cet épisode, ponctués par les « chouette » pas très enthousiastes de Delphine. La responsable de tout ça, l’étincelle ? C’est Ghyslaine, son allure décidée et son petit cuir, qui ont indéniablement fait fondre Delphine, comme le montrent ces trois minutes de drague où l’arboricultrice peine à contenir son trouble.

On m’aborde comme ça, en m’offrant de la tisane et un brouillon de lettres d’amour, moi aussi j’ai les jambes qui tremblotent :

Prenez des notes : voilà comment on drague

En trois minutes, on a tout ce qui fait un date lesbien de qualité : la voix qui chevrote, le rose aux joues, l’idée d’emménager ensemble et de ramener ses chats alors qu’on vient à peine de se rencontrer, et la conviction d’être à un tournant de sa vie.

Ghyslaine n’y va pas par quatre chemins, et ça marche.

Et puis il y a aussi quelque chose qu’on ne voit pas souvent à la télé : deux femmes de plus de 40 ans qui se draguent pour de vrai. Un rapport de séduction qui n’est pas bâti sur du sous-entendu : les deux personnes n’ont pas peur d’être sincères et de se complimenter, non pas dans une démarche de flatterie ou pour obtenir des faveurs, mais par envie de valoriser l’autre en toute sincérité. De lui dire qu’elle n’a pas à se dévaloriser ou à se sentir « pas assez bien » pour l’autre, moins jolie, moins attirante.

C’est rare. Sur Twitter, on ship déjà ce couple et surtout on prend des notes :

Un moment de télé rare

Ce qui marque aussi dans cet épisode et dans plusieurs histoires que les prétendantes de Delphine racontent, c’est que ces femmes ont souvent eu une vie hétéro avec mari et enfants avant de sauter le pas et de pouvoir assumer le fait d’être lesbienne (un mot avec lequel M6 semble toujours bien mal à l’aise puisqu’on ne l’entend jamais).

À travers ces récits, on voit et on entend quelque chose de rare : les vécus de lesbiennes de 40, 50 ans, qui se sont conformées au moule dominant, l’hétérosexualité, et qui après avoir eu des enfants, ont réussi à s’en échapper et à vivre en accord avec elles-mêmes.

Il faudra attendre la semaine prochaine pour d’autres confidences. En tout cas, on jubile déjà à l’idée de voir Ghyslaine et ses deux chattes débarquer à la ferme de Delphine…

À lire aussi : Cinq chansons pour remplacer « You’re Beautiful » au générique de l’Amour est dans le Pré

Crédit photo : L’amour est dans le pré – M6


On a besoin de vous pour construire l’avenir de Madmoizelle : participez à notre enquête !

Les Commentaires
5

Avatar de Mijou
20 septembre 2021 à 07h35
Mijou
Comme @lueure j'ai un un sentiment de malaise en fait... Parce que l'échange est déséquilibré, perso ça m'a renvoyée dans la face toutes les fois où on m'a baratinée et volontairement éblouie en mettant le paquet pour me larguer ensuite.
Alors bon j'espère que ce n'est pas le cas, mais franchement ça sonne effectivement pick-up artist comme l'a souligné @PingouinMasqué, donc fake, et perso ça me met très mal à l'aise.
Mais enfin, c'est une télé-réalité basé sur un concept (une personne qui choisit parmi des dizaines voir centaines prétendant.e.s) qui déjà me hérisse, seulement y'a eu de très belles histoires sorties de cette émission, quand je regarde en général, c'est pour voir des moments touchants, pas un scène de drague malaisante.
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Pop culture

aftersun
Pop culture

Une bande-annonce magnifique et intrigante pour Aftersun de Charlotte Wells avec Paul Mescal

Maya Boukella

27 jan 2023

casino film scorses
Pop culture

Tous les acteurs avec qui Sharon Stone a joué sont misogynes, sauf deux

Maya Boukella

27 jan 2023

3
[Site web] Visuel horizontal Édito (15)
Livres

« Une Place », l’essai-illustré brillant d’Eva Kirilof qui explique l’absence des femmes de l’histoire de l’art

the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14
billie eilosh creative commons
Pop culture

Billie Eilish en tête d’affiche d’une soirée 100% féminine à Rock en Seine

Maya Boukella

25 jan 2023

everything leonine
Cinéma

Aux Oscars, aucune femme nominée dans la catégorie meilleure réalisation

Maya Boukella

25 jan 2023

10
retour à séoul 9
Pop culture

Rencontre avec Park Ji-min, l’actrice féministe de Retour à Séoul, chef d’œuvre sur l’adoption

Maya Boukella

25 jan 2023

Game-of-Thrones
Pop culture

Game of Thrones : l’étrange raison pour laquelle Emilia Clarke (Daenerys) n’a pas regardé House of the Dragon

Maya Boukella

24 jan 2023

scream 6
Cinéma

Scream 6 avec Jenna Ortega se révèle (déjà) dans une bande-annonce sanglante

Maya Boukella

24 jan 2023

@Marina_VGR Cabaret la Bouche sept 202278.jpg
Arts & Expos

Mascare : « Le cabaret est un art qui ne s’enferme pas dans un genre »

Anthony Vincent

23 jan 2023

La pop culture s'écrit au féminin