Live now
Live now
Masquer
joggeuse-aggressee-temoignage
Société

Après son agression, une joggeuse témoigne sur Instagram (et c’est émouvant)

13 mar 2017
Après son agression, une joggeuse a tenu à témoigner dans un post Instagram… Un message poignant et plein d’espoir.

Comment réagir sur le moment, lorsqu’on est victime d’agression ? Bien entendu, on entend souvent qu’il faut crier, se battre… Mais dans les faits, impossible de connaître à l’avance notre réaction, d’autant plus que cela peut arriver au moment où l’on s’y attend le moins.

Kelly Herron a 36 ans et s’entraîne pour effectuer un marathon.

Le 5 mars dernier, Kelly Herron avait prévu de courir 10 miles (environ 16 kilomètres) dans un parc situé à Seattle, aux États-Unis. Peu avant la moitié de son parcours, elle se rend aux toilettes, où elle est agressée par un homme.

Quelques jours après, elle raconte son histoire sur un post Instagram.

Le témoignage sur Instagram d’une joggeuse agressée

« Mon plus grand cauchemar de joggeuse est devenu réalité.

Après avoir couru 4 miles dimanche après-midi, je me suis arrêtée aux toilettes et j’ai été attaquée par un homme qui s’était caché dans une cabine.

Je me suis battue pour ma vie en hurlant « Pas aujourd’hui, putain de merde ! », en griffant son visage, en rendant les coups et en essayant désespérément de m’enfuir. Et puis en n’abandonnant pas.

J’ai finalement réussi à l’enfermer dans une cabine le temps que la police arrive.

J’avais heureusement pris un cours de self-défence gratuit récemment, au travail. J’ai pu utiliser tout ce que j’avais appris.

Mon visage est couvert de sutures, mon corps est meurtri, mais mon esprit est intact. »

Elle précise dans ce même post que l’on peut voir, en rouge, le signal du GPS qui la traquait. Une preuve supplémentaire de la violence de cette agression.

À lire aussi : J’ai été agressée, mais je vais bien, merci

Que sait-on de cette agression de joggeuse à Seattle ?

Selon la chaîne ABC News, l’agresseur serait un homme de 40 ans déjà connu pour avoir commis des crimes sexuels en Arizona.

Kelly Herron raconte à la chaîne qu’elle s’est rendu compte à un moment que cela ne devait pas nécessairement être un combat juste, et c’est là qu’elle s’est mise à lui griffer le visage, tout en continuant de hurler.

Elle explique :

« Toutes ces petites choses que j’ai apprises dans ma vie… Comment donner des coups de poing et tout le reste, tout m’est revenu.

J’ai senti à un moment que je perdais conscience, mais j’ai reçu une charge d’adrénaline et j’ai pu atteindre la porte afin de m’enfuir. »

C’est à ce moment là qu’elle trouve un passant qui l’aide immédiatement à enfermer l’agresseur le temps de l’arrivée de la police.

Une histoire qui finit bien, contrairement à d’autres

Heureusement pour Kelly Herron, l’histoire finit bien.

Ce n’est en revanche malheureusement pas le cas pour tout le monde.

En août dernier, Mymy écrivait un article sur la sidération psychologique. Ce phénomène est une sorte de réflexe de protection du cerveau face à une violence trop forte à gérer. La victime se retrouve alors immobilisée et coupée de la réalité.

Au même titre qu’il n’y a pas un seul scénario de viol, il n’y a pas qu’une réaction possible. Il n’empêche que le témoignage de cette (future) marathonienne met du baume au cœur.

À lire aussi : Le jogging et les salopes

Les Commentaires
8

Avatar de Destiel Mok´
22 mars 2017 à 13h47
Destiel Mok´
Moi ce qui me chagrine c'est que ce genre de messages n'atteindrons pas les mecs concernés. Au final c'est toujours pareil, on parle entre victimes et allié(e)s mais les concernés ne consultant ni ce genre de medias ou du moins pas ce genre de compte la portée du truc est en fait quasi nulle.
1
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Société

george-chandrinos-bv0ZMB6Nn1g-unsplash
Ecologie

« Fournaise : à la recherche d’une ville vivable » est le documentaire pour contrer l’éco-anxiété

Livres
Sponsorisé

Quelle héroïne de roman de fantasy êtes-vous ?

Humanoid Native
jon-tyson-WeK_Wc2b0Aw-unsplash
Actu mondiale

Grâce à une nouvelle loi, E. Jean Carroll relance sa plainte pour viol contre Donald Trump

Camille Lamblaut

25 nov 2022

charl-folscher-0d3sN22lH0c-unsplash
Société

Une femme sur trois de moins de 35 ans se demande si elle subit des violences au sein du couple

Camille Lamblaut

25 nov 2022

3
amandiers
Pop culture

Au nom de la présomption d’innocence, Valeria Bruni-Tedeschi a protégé Sofiane Bennacer malgré les plaintes pour viol

Maya Boukella

25 nov 2022

3
emile darai manifestation nous toutes violences gyneco – MLC
Société

Accusé de violences gynécologiques, Emile Daraï a été mis en examen

Maëlle Le Corre

25 nov 2022

luis-melendez-Pd4lRfKo16U-unsplash
Santé

Au Royaume-Uni, les infirmières annoncent une grève historique

Camille Lamblaut

25 nov 2022

justice-francaise-protege-les-violeurs-pancarte-manifestation-paris-nous-toutes-2021
Société

Justice : les victimes de violences sexuelles continuent de payer le prix fort

Maëlle Le Corre

25 nov 2022

1
nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Société

Violences psychologiques : de quoi parle-t-on vraiment ?

WhatsApp Image 2022-11-24 at 18.06.52
Société

Isabelle Rome : des objectifs ambitieux, mais toujours plus de violences faites aux femmes en 2022

assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2

La société s'écrit au féminin