Live now
Live now
Masquer
janelle monae Metropolitan
Culture

Janelle Monáe aux Critics Choice Awards : « Mon identité de genre influence mes décisions et mon travail »

Dans un discours aussi poignant qu’inspirant livré pendant les Critics Choice Awards, Janelle Monáe a célébré l’impact de sa queerness sur son travail et a invité les personnes LGBTQI+ à croire en elles-mêmes.

Récompensée lors de la cérémonie des Critics Choice Awards ce dimanche 15 janvier, l’actrice, compositrice et interprète américaine non-binaire Janelle Monáe a livré un discours poignant sur l’identité de genre.

« Mon identité influence mes décisions et mon travail »

Après Halle Berry, Zendaya, Gal Gadot ou encore Viola Davis, Janelle Monáe a reçu le septième prix SeeHer, pensé pour rendre hommage à une femme dont le travail participe à de meilleures représentations, défendre l’égalité entre les genres et à briser les stéréotyopes.

Actuellement à l’affiche de Glass Onion, le film Netflix à succès aux côtés de Daniel Craig, Janelle Monáe a livré un discours vibrant sur sa queerness en commençant par annoncer avec fracas que ses pronoms étaient « elle/elle, ils/eux et free-ass motherfucker. » Sur un ton plus sérieux, l’actrice a poursuivi : 

« J’essaie de faire un effort dans mon travail pour mettre en lumière ceux qui ont été poussés aux marges de la société, qui ont été exclus ou relégués au statut d' »autre ». Et c’est personnel parce que je suis non-binaire, je suis queer, et mon identité influence mes décisions et mon travail. »

janelle monae Metropolitan
© Metropolitan

Une invitation à s’aimer

L’actrice de 37 ans s’est confiée sur le manque de confiance en elle dont elle souffrait autrefois, mais qu’elle a appris à surpasser, notamment grâce aux personnes ayant cru en elle :

« Il y a eu tellement de fois dans ma vie, vous tous, où je ne me voyais pas. Je ne pouvais pas voir ma lumière. Je ne pouvais pas voir au-delà de ma situation. Si vous connaissez mon histoire, je n’étais pas censée sortir de Kansas City, Kansas, pour être ici ce soir. (…) Mais merci, mon Dieu, tant d’autres personnes l’ont fait. Je ne m’abandonne pas, et ils m’ont donné des opportunités malgré mon propre manque de confiance. Je faisais semblant jusqu’à ce que je réussisse.

En se confiant sur sa propre histoire, Monáe a invité ses auditeurs LGBTQI+ à ne pas nier leur identité de genre, à s’accepter et s’aimer : « Donc, à toute personne comme moi qui regarde en ce moment, je veux juste que vous sachiez que je vous vois – mais je vous mets au défi de vous voir. »

À lire aussi : Bella Ramsey : le coming-out de la star de The Last of Us et Game of Thrones

Crédit de l’image à la Une : © Metropolitan


Le futur de Numerama arrive bientôt ! Mais avant ça, nos confrères ont besoin de vous. Vous avez 3 minutes ? Répondez à leur enquête 

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

luc besson
Culture

Affaire de viol : Luc Besson ne portera pas plainte pour diffamation, car « les plaintes sont des appels au diable »

1
Grève des scénaristes à Hollywood // Source : Capture écran YouTube
Culture

À Hollywood, un accord de principe trouvé pour mettre fin à la grève des scénaristes

Usher au Super Bowl // Source : Capture écran YouTube
Culture

Super Bowl 2024 : Usher sera la tête d’affiche du prochain show de la mi-temps

Florence Pugh Oppenheimer
Culture

Oppenheimer : les excuses de Christopher Nolan à Florence Pugh résument tout le problème de son cinéma

10
Source : Ketsia Mutombo & Laure Salmona
Société

« L’espace numérique est une toile de dominations » : interview de Ketsia Mutombo et Laure Salmona

1
Copie de [Image de une] Horizontale (11)
Livres

Violaine de Filippis-Abate : « Notre système juridique est toujours sexiste »

Source : Georgette Sand
Féminisme

Ce week-end, on vous conseille les Rencontres féministes organisées par le collectif Georgette Sand

Couverture du livre "Politiser les cyberviolences. Une lecture intersectionnelle des inégalités de genre sur Internet" des autrices Ketsia MUTOMBO et Laure SALMONA, aux éditions Le Cavalier Bleu // Source : Éditions Le Cavalier Bleu
Société

Airtags pour stalker, caméras cachées dans les Airbnb… Plus que des faits divers, des cyberviolences sexistes

4
_[PR] Image de une • Verticale
Culture

Acide est le film d’horreur le plus marquant que vous verrez cette année, voici pourquoi

1
La Passion de Dodin Bouffant
Culture

La France exclut Anatomie d’une chute de la course à l’Oscar : un choix politique ?

1

La pop culture s'écrit au féminin