Jacqueline Sauvage incarnée par Muriel Robin, maintenant en replay

Muriel Robin est Jacqueline Sauvage sur TF1. Un rôle douloureux pour un téléfilm important, basé sur une femme devenue le symbole de la lutte contre les violences conjugales.

Jacqueline Sauvage incarnée par Muriel Robin, maintenant en replay
Jacqueline Sauvage en replay

Les deux parties de Jacqueline Sauvage : c’était lui ou moi sont disponibles en replay.

La diffusion, suivie par près de 8 millions de personnes, était suivie d’un documentaire :

Jacqueline Sauvage, une femme et un symbole

Le 1er octobre 2018

C’est un téléfilm douloureux mais essentiel dont je vous parle aujourd’hui.

Jacqueline Sauvage : c’était lui ou moi, avec Muriel Robin dans le rôle-titre, est diffusé lee 1er octobre au soir sur TF1, à 21h.

La comédienne revêt les traits de Jacqueline Sauvage, une femme dont l’histoire a récemment secoué la France.

Pendant des décennies, cette femme a été victime de violences conjugales verbales, physiques, psychologiques et sexuelles perpétrées par son époux, Norbert Marot.

Ses filles étaient également ciblées par leur père.

Le 10 septembre 2012, Jacqueline Sauvage, alors âgée de 63 ans, tue Norbert Marot de trois coups de fusil dans le dos.

2 ans plus tard, elle est condamnée à 10 ans de réclusion criminelle, car l’argument de la légitime défense n’a pas été retenu…

Jacqueline Sauvage, la cristallisation des violences conjugales

Le verdict émeut l’opinion publique, notamment les personnes engagées dans la lutte contre les violences conjugales.

Jacqueline Sauvage, victime qui a fini par abattre son bourreau, ne mérite pas, selon beaucoup, de finir sa vie derrière les barreaux.

Quel message est-ce que cette condamnation envoie à toutes les femmes qui, comme elle, vivent avec la peur au ventre, la peur pour elle et leurs enfants ?

Des pétitions sont envoyées à François Hollande pour demander une grâce présidentielle. Qui sera accordée à Jacqueline Sauvage le 28 décembre 2016.

Jacqueline Sauvage, avec Muriel Robin

Ce 1er octobre à 21h sera diffusé sur TF1 le téléfilm dans lequel Muriel Robin revêt les traits de Jacqueline Sauvage. En voici un aperçu :

La comédienne évoque un tournage éprouvant, émotionnellement douloureux — un avis partagé par Olivier Marchal, qui joue l’époux, Norbert Marot.

Muriel Robin profite également de ce moment pour s’engager personnellement.

Muriel Robin initie une pétition contre les violences conjugales

L’actrice s’est entourée de 87 personnalités pour une tribune publiée dans le JDD, et adressée à Emmanuel Macron. Un texte enrichi d’une pétition qu’il est toujours possible de signer.

Le but est notamment d’augmenter le budget dédié à la lutte contre les violences conjugales, sexistes et sexuelles. Pour que les victimes puissent être plus facilement sauvées.

Vous pouvez lire le détail des demandes dans notre article dédié.

Les violences conjugales, invisibles et meurtrières

J’espère que ce téléfilm sera très regardé, et permettra de sensibiliser le plus grand nombre à la réalité des violences conjugales.

Le moment où Jacqueline Sauvage presse la gâchette, ce n’est que le minuscule sommet d’un iceberg douloureux, meurtrier et invisible qui a formé son existence pendant des décennies.

Son existence, et celle de trop nombreuses femmes.

La réalité des violences conjugales

Les chiffres des féminicides en France, majoritairement commis par des conjoints ou ex-conjoints, sont terrifiants. Les femmes meurent dans une pudique indifférence, marquée d’euphémismes.

Un « crime passionnel », un « drame conjugal », un « amour meurtrier », c’est très TRÈS souvent un homme décidant qu’une femme n’a le droit que d’être sa conjointe. Sinon, elle perd son droit à la vie.

Les violences conjugales ne font pas de discrimination — mise à part celle du genre, puisque les femmes sont plus intensément touchées que les hommes.

Beaux quartiers ou HLM délabrés, jeune couple ou mariage longue durée, dans tous les cas les coups s’abattent derrière des portes closes, dans le répugnant silence d’une victime qui ne se sent pas capable de parler.

Si Jacqueline Sauvage : c’était lui ou moi peut servir de mégaphone et faire entendre la voix de toutes ces autres victimes, alors ce sera déjà une très bonne chose.

Des ressources au sujet des violences conjugales

Diverses ressources existent pour aider les victimes de violences conjugales, et apprendre à les aider.

Sur madmoiZelle :

En France :

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Sievari

Je me souviens surtout de cette affaire comme un cas d'école de falsification de faits à des fins militantes.
http://www.maitre-eolas.fr/post/2016/02/03/De-grâce
Alors Maître Eolas est peut être un très bon juriste, mais niveau droit des femmes c'est une quiche. C'est dit :coiffe:
Pour moi il fait partie de ces juristes qui oublient que le droit n'est pas tout dans la société, et que la sociologie, les rapports de genre/classe/race/etc... s'invitent aussi dans les tribunaux; que ce n'est pas parce qu'une loi est bien fichue qu'elle aboutit à des décisions justes.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!