Muriel Robin à Emmanuel Macron : « Il faut de l’argent » pour lutter contre les violences conjugales

Transportée par son rôle dans le téléfilm Jacqueline Sauvage qui sera diffusé lundi 1er octobre sur TF1, Muriel Robin estime que le gouvernement ne donne pas assez d'argent pour lutter contre les violences conjugales.

Muriel Robin à Emmanuel Macron : « Il faut de l’argent » pour lutter contre les violences conjugales

Muriel Robin est en colère, révoltée, et engagée dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Lundi 1er octobre sera diffusé le téléfilm Jacqueline Sauvage sur TF1, dont elle incarne la solitude et la détresse face à son mari Norbert Marot joué par Olivier Marchal.

Encore animée par l’atmosphère dure et violente de ce tournage, elle était l’invitée de C à Vous sur France 5 lundi 24 septembre, où elle est revenue sur son rôle, et sur la tribune publiée dimanche 23 septembre dans le Journal du Dimanche adressée à Emmanuel Macron.

Jacqueline Sauvage, symbole de l’isolement des femmes battues par leur conjoint

L’affaire Jacqueline Sauvage avait secoué pendant plusieurs mois le débat sur les violences faites aux femmes.

En 2012, après avoir été battue pendant 47 ans par son mari Norbert Marot, Jacqueline Sauvage tue son mari de deux balles dans le dos.

Légitime défense pour cette femme après presque toute une vie de violences, mais pas pour la justice qui estime que la légitime défense doit être « proportionnelle à l’agression ».

Elle sera finalement graciée en 2016 par le président François Hollande.

À lire aussi : Jacqueline Sauvage finalement graciée par François Hollande

Muriel Robin revenait donc lundi avec Anne-Elisabeth Lemoine sur son incarnation de Jacqueline Sauvage. À quel point ce rôle l’a transformée, et surtout sur ses propositions concrètes pour mieux se saisir du fléau des violences conjugales.

Mais avant de commenter cette interview, voici la bande annonce du téléfilm :

Tous les trois jours une femme meurt sous les coups de son conjoint

Sur le plateau de C à Vous, Muriel Robin essaye de retranscrire l’atmosphère dans laquelle elle a été plongée pendant le tournage de Jacqueline Sauvage. Un tournage « très très fort », qui a impacté l’intégralité de l’équipe de tournage.

Elle raconte les scènes où Olivier Marchal a dû l’attraper, la trainer au sol. Les jours et les nuits entières à ne tourner que des scènes de violences, à devoir se plonger dans l’essence de son rôle de femme battue.

« Et pourtant c’était du faux, et malgré ça on avait tous en tête que ça existe vraiment »

Ça existe vraiment. Tous les jours, en France. Plus qu’un fait divers c’est un fait social.

À lire aussi : Depuis le 1er janvier 2019, 20 femmes ont été tuées par leur conjoint ou leur ex

Anne-Elisabeth Lemoine rappelle donc les chiffres pour l’année 2016 :

  • 123 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint
  • 34 hommes ont été tués par leur partenaire ou ex partenaire
  • 225 000 femmes de 18 a 75 ans ont été victimes de violences physiques et/ou sexuelles par leur conjoint

Muriel Robin rappelle que le 6 octobre est organisé un rassemblement devant le Palais de Justice à Paris à 14h, et que sa pétition circule encore.

Non pas pour impacter directement la politique menée pour les droits des femmes, mais pour envoyer un signal du cœur aux femmes victimes de violence et au président Emmanuel Macron.

« Il faut de l’argent » pour aider les femmes victimes de violences conjugales

Dans sa tribune adressée à Emmanuel Macron, publiée dimanche 23 septembre dans le Journal du Dimanche, et signée par 87 autres personnalités, Muriel Robin fait un constat explicite : le budget alloué à la lutte des violences sexistes et sexuelles et aux droits des femmes est insuffisant.

En France, ce budget est de 420 millions d’euros, contre 1 milliard d’euros en Espagne par exemple.

Et le budget du secrétariat en charge des droits des femmes a été réduit de 25%.

« Les associations sont séchées sur place, des centres d’hébergement ferment, on enlève le peu qu’il y avait. Non seulement il faut remettre ces 25%, mais il en faut plus. »

Pourquoi faut-il plus d’argent ?

En France, 85% des femmes battues estiment qu’il est inutile de porter plainte.

Pour Muriel Robin, il faut donc plus d’argent pour instaurer une formation obligatoire de tous les métiers de loi pour mieux écouter les femmes lors de leur dépôt de plainte.

Il faut aussi un plan d’urgence d’hébergement des femmes, qui ne savent souvent pas où aller pour se réfugier.

Et il faut contraindre les hommes violents à se faire soigner, pour lutter contre la récidive.

Muriel Robin reste optimiste et sereine quant au fait que le président Emmanuel Macron l’écoutera et lui accordera un entretien.

Elle dit même avoir confiance en lui, mais pour l’instant aucun changement en vue dans la prise en charge des victimes de violences conjugales.

À lire aussi : Mon mec vient de me frapper pour la première fois, que faire ?

Commentaires

Couettecouette

J ai su ce que c etait cette peur quotidienne....toujours etre dans les clous pour eviter les vagues..
Je ne pense pas pouvoir regarder ce film car ca ramenera trop de souvenirs..
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!