Live now
Live now
Masquer
incendie-quoi-sauver
Vie quotidienne

Tu sauves quoi chez toi en cas d’incendie ?

J’irais chercher ton âme dans les froids, dans les flammes. Mais toi, que sauverais-tu si ta maison prenait feu ? Vous avez choisi les objets les plus précieux à vos yeux à emporter en cas d’incendie.

Il n’y a que deux questions à poser pour vous garantir un apéro philosophique réussi :

Et peut-être aussi « Pour combien tu portes ça une semaine ? »…

Louise Pétrouchka vous a demandé dans notre newsletter ce que vous emporteriez absolument si votre maison brûlait…

Inscris-toi à la Pause Culotte ! Tous les jours de la semaine à 7h

 

Que sauver en cas d’incendie ?

Bien avant l’incendie qui a dévasté Notre-Dame la semaine dernière, cette chère Loulou a eu une révélation :

En me réveillant ce matin et pour une raison obscure, je me suis dit que si jamais mon appart prenait feu, j’embarquerais tous les carnets dans lesquels j’écris depuis l’adolescence.

Bon, je pense à des choses étranges dès que je me lève, certes. J’en parlerai à ma psy.

Mais quand même, si l’endroit où tu vis venait à prendre feu et que tous les êtres vivants qui t’entourent étaient à l’abri, sains et saufs : qu’est-ce que tu sauves chez toi ? »

Voici vos réponses !

En cas d’incendie, je sauve les photos

Les souvenirs sont bien souvent ce que l’on a de plus précieux, comme le raconte Ambre :

Ce que je récupérerais, ce sont les photos !

Que ce soit tous les albums de photos « réelles » de ma mère ou de mes grands-parents, mais aussi mes disques durs sur lesquels j’ai toutes mes photos depuis le collège (afin de garder toutes les photos dossiers des gens et ainsi pouvoir les faire chanter avec à tout moment, la base quoi).

Inès et Margaux aussi penseraient tout de suite à sauver ces images uniques :

Si je devais sauver quelque chose chez moi, ce serait le cadre en argent avec les photos en noir et blanc de ma mère et de ma grand-mère qui se font des câlins avant que ma mère parte à l’université, c’est un vrai héritage familial.

Perso, je sauverai mon carnet aussi mais SURTOUT les albums photos de mon enfance. On en a des dizaines dont la plupart ont été prises avant la numérisation et donc elles sont complètements uniques et valent teeeellement à mes yeux !

Spalorlas sauverait l’appareil photo qu’elle a gagné à la sueur de son front :

J’ai réfléchi longueeeement à ta question et je pense que je sauve mon appareil photo. J’ai économisé 2 ans et supplié mes parents pour l’avoir donc NON : je ne le laisserai pas mourir dans les flammes !

Sauver les objets qui ont une valeur sentimentale

Comme Louise, Lucile sauverait ses écrits, ainsi que les objets qui ont une grande valeur sentimentale pour elle :

Je prendrais mes carnets d’écriture et gribouillages. Et les cadeaux que j’ai pu recevoir de feu ma meilleure amie.

Pragmatique, Claire a déjà rassemblé tout ça dans une boîte, prête à échapper aux flammes :

Pour ma part si je devais sauver quelque chose, ce serait ma boîte à souvenirs. Je ne suis pas vraiment matérialiste, mais dedans je rassemble, depuis que je suis toute petite, des objets qui sont importants pour moi.

S’ils sont importants, c’est parce qu’ils sont associés à des gens que j’aime.

Malheureusement, le souvenir le plus important de Laura ne tient pas dans une boîte :

J’emmènerais le rocking chair bicentenaire que j’ai reçu en héritage, et qui va venir me tenir compagnie dans mon futur studio où il prendra toute la place.

Il pèse une tonne, il faudrait descendre 4 étages dans un vieux escalier en bois qui aura sûrement déjà cramé… Vaudrait-il mieux le balancer par la fenêtre and hope for the best ? Rah, maintenant je stresse, bravo !

Thibault emporterait aussi des objets dont la valeur est avant tout dans son petit cœur :

Je pense que je prendrai ma chemise de chef scout et guides de France. Elle représente pour moi un mouvement qui m’a accueilli pendant que j’étais pas bien, où j’ai trouvé des personnes qui m’ont aidé à grandir et évoluer à mon rythme.

Si la mignonnerie pouvait éteindre le feu, Thibault nous sauverait tou.te.s.

En cas d’incendie, je sauve mon doudou !

En y réfléchissant, on se rend compte que le plus important pour nous est loin de résider dans les biens matériels après lesquels cette société nous fait cavaler.

En témoigne la team « Doudou » dont fait partie Laura :

Je sauverais mes deux doudous que j’ai depuis que j’ai 1 an et qui m’ont accompagné dans tous mes déménagements et dans toutes les étapes de ma vie depuis lors !

Pour Clémence et Héloïse non plus, le sauvetage de doudou ne fait pas l’ombre d’un doute :

Sans aucune hésitation, je sauve mon « chien » ! Il s’appelle Black, c’est un gros labrador noir et je l’ai depuis mes six ou sept ans.

Comme Louise je pense qu’effectivement je sauverais mes écrits, mon édition usée et pleine de scotch du Petit Prince et mon nounours. Oui, j’ai 25 ans et je suis toujours fidèle à mon nounours.

Je sauve mes cours s’il a y a le feu chez moi

Bon sinon, il y a les gens sérieux qui pensent à leur carrière (ou qui n’ont juste pas de doudou). Gaëlle fait partie de ces êtres pragmatiques :

Je suis actuellement en première année de médecine, à deux semaines du concours donc je pense sérieusement que si la résidence CROUS crame je sauverai avant tout mes cours.

J’ai déjà redoublé une fois et je ne compte pas laisser un petit feu m’empêcher d’y arriver cette année !

Ludivine est également déterminée à braver les flammes pour valider son année :

Je sauve mon ordinateur et mes livres d’anatomie ! J’ai mon concours de médecine bientôt et c’est pas un incendie sur mon lieu d’habitation qui va m’empêcher de l’avoir !

Anaïs aussi a bof envie de voir son travail partir en fumée :

Je prendrai mes photos — j’en ai plein des endroits dans lesquels j’ai voyagé — et mon ordi, pour la simple et bonne raison que je suis en droit et que mes cours ont une valeur extrêmement importante !

Sauver son instrument de musique en cas d’incendie

Enfin, dans la team « Artistes », je demande Léa :

Il y a peu, je t’aurais encore dit que je ne sauverai rien car je suis vraiment une matérialiste niveau zéro ! Puis j’ai racheté une guitare.

Aliénor aussi aime son instrument plus que sa propre vie :

Étant musicienne, si mon appart crame je sauve mon instrument de musique avant moi !

Et toi, tu sauves quoi si la baraque prend feu ?

Si cette question vous passionne autant que moi, voici The Burning House, un Tumblr poké par une lectrice où les gens partagent des photos des objets qu’ils sauveraient.

À lire aussi : Que faire en cas d’incendie ?

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Plus de contenus Vie quotidienne

Elifight
Santé

Mon cancer m’a laissé un handicap invisible, et j’en ai marre de devoir sans cesse me justifier

22
dot-cruise:: source ; Lelo
Sexo

Horoscope 2024 : quel sextoy pour votre signe astrologique ?

numerama_a_hyper-realistic_photo_of_a_modern_working_woman_look_be8252ae-f40a-4fc5-bf13-dd8c283a9a91
Vie quotidienne

Journal de bord : j’ai essayé de comprendre l’intérêt d’une montre connectée

Source : Monkey Business Images
Santé

« J’ai moins de patience avec les fêtes de merde » : quand arrêter de boire bouleverse la vie sociale

27
Source : Brooke Lark / Unsplash
Travail

Comment j’ai mis K.O. les harceleurs sexuels dans ma boîte

9
huawei-montre-connectée
Vie quotidienne

Trop grosses, trop curieuses, pas assez durables… voici 4 idées reçues sur les montres connectées qui n’ont plus lieu d’être

sapin et lumières de noel
Vie quotidienne

Cette belle rencontre qui m’a refait croire en la magie de Noël

5
Freebuds-Pro-3_1080x1080_9_nologo // Source : Huawei
Lifestyle

Plus que quelques jours pour vous offrir la montre Huawei GT4 et recevoir les écouteurs assortis gratuit

Source : Lord Henri Voton / Getty Images
Vie quotidienne

« Des inconnu·es se sont invité·es à Noël dans mon salon » : vos pires histoires de Noël et du Nouvel An

4
Vlada Karpovich / Pexels
Vie quotidienne

Je ne fête pas Noël… et je suis heureuse quand même (promis, c’est possible)

14

La vie s'écrit au féminin