3 mecs, 0 vêtement, 1 objectif : parler de féminisme

Comme chaque année, Mathieu, Paul et Clément partent à l'aventure sans habits ni argent. Cette fois, leur voyage insolite les a conduits jusqu'à la rédac de madmoiZelle pour causer féminisme !

3 mecs, 0 vêtement, 1 objectif : parler de féminisme

Un matin d’octobre, 3 mecs sympas ont sonné à la rédaction de madmoiZelle avec une idée en tête : parler de féminisme.

NomadLand : 3 mecs en quête de féminisme

Pour la quatrième année consécutive, Mathieu, Paul et Clément sont partis ensemble à l’aventure.

Sur le principe de l’émission de France 5 Nus & Culottés, ils commencent leur voyage d’une semaine sans vêtements, sans argent, sans téléphone.

Après avoir visé le Pic du Midi et la traversée d’un lac suisse, les trois potes ont décidé cette année de se mettre en route vers… le féminisme !

Leur objectif ultime : rencontrer Angèle, interprète du désormais mythique Balance ton quoi.

Parler féminisme pour comprendre le quotidien des femmes

S’ils étaient 3 meufs, leurs voyages se dérouleraient sans doute différemment…

Conscients du harcèlement de rue, de la charge mentale, et de tout qui ne pèsent pas sur eux, en tant qu’hommes, au quotidien, les 3 amis de la chaîne NomadLand ont voulu ouvrir la conversation sur le féminisme avec les personnes rencontrées sur leur route. 

Partis de Rennes, c’est ainsi qu’ils se sont retrouvés dans la salle de tournage de madmoiZelle, à discuter masculinité avec Mymy dans cet épisode du Boys Club :

Leur voyage est maintenant terminé et tu peux revivre l’intégralité de leurs péripéties dans la vidéo ci-dessous.

J’ai trouvé ce projet vraiment touchant par sa sincérité et j’espère qu’il inspirera d’autres personnes à se pencher avec humilité sur les inégalités qu’ils ne vivent pas forcément au quotidien et à entamer le dialogue avec les autres.

Et toi, que penses-tu de cette initiative ? 

À lire aussi : Messieurs, l’égalité hommes-femmes ne se fera pas sans vous

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Querencia

C'est vrai qu'au premier visionnage ça décontenance un peu. Mais je trouve qu'on est tellement habitués à du storytelling un peu artificiel, qui veut nous faire avaler de l'extraordinaire et du génial en surenchère qu'on a oublié que youtube c'était aussi la plateforme des petits projets personnels pas très ambitieux.
J'avais absolument pas vu ça sous cet angle :hesite: T'as pas spécialement tord sur le sujet, c'est vrai que c'est déjà pas trop mal comme avancé :hesite:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!