On a testé le Hand Spinner, l’objet déstressant dont tout le monde parle

Le Hand Spinner a rapidement colonisé les doigts de nombreuses personnes en France. On en voit dans le métro, dans les salles de classe, dans les bureaux... Découverte de cet ovni à trois poids.

On a testé le Hand Spinner, l’objet déstressant dont tout le monde parle

Il y a des jouets qui deviennent super hype du jour au lendemain. Je suis sûre que les billes par exemple, ça s’est fait en deux deux. Ou les Pogs. Ou d’autres trucs mais je vais arrêter de les citer sinon je vais vraiment passer pour une vieille.

Et c’est le cas du Hand Spinner : cet objet tout simple a fait son trou dans les cours de récré françaises très rapidement.

Le Hand Spinner, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit en fait d’une sorte de roue à trois branches, qui tourne autour d’un axe central. Et au bout de chaque extrémité, un poids pour la faire tourner plus vite.

Ça mange pas de pain mais en fait c’est hype.

Selon L’Express, l’objet est né aux États-Unis durant les années 90 et servirait notamment à aider les enfants autistes et hyperactifs.

L’idée, c’est juste de tenir le Hand Spinner entre deux doigts et de le faire tourner de façon frénétique pour occuper ses mains.

Les prouesses du Hand Spinner

Mais ce n’est pas tout : à force de bidouiller le Hand Spinner entre ses mains, on peut vite avoir envie de commencer à faire des trucs un peu yolo avec. Pour ma part, je suis capable de le faire tenir en équilibre sur mon pouce ou sur mon index.

Mais ce n’est que le début !

Sur Internet, c’est déjà le concours de qui arrivera à faire le truc le plus ouf. Ici par exemple, un youtubeur nous explique comment réaliser des figures « basiques » alors qu’en fait il fait déjà passer le Hand Spinner derrière son dos et tout.

Le Hand Spinner, déstressant ou pas ?

Mais parlons peu, parlons bien : je disais plus haut que le Hand Spinner avait été pensé à la base pour aider les enfants souffrant d’autisme et d’hyper-activité. Il est censé servir à occuper les doigts afin de canaliser son énergie. Mais est-ce que ça marche sur tout le monde ?

À lire aussi : 3 idées de playlists pour gérer le stress

Pour ma part, j’ai de base les doigts qui tremblent un peu. Du coup j’arrête pas de me planter en essayent de faire des figures. Et ça m’énerve !

D’un autre côté, dès que je vois le Hand Spinner, j’ai envie de le prendre dans mes mains. Son parfait équilibre le rend très agréable à utiliser, à faire tourner. Je pense réellement que ça peut aider certaines personnes.

Il y a des gens qui ont toujours besoin d’avoir un truc dans les mains à bidouiller. D’ailleurs à la rédac, on a même notre saucisse en caoutchouc anti-stress. Bon, ça donne quand même lieu à des moments bizarres.

Certes, tout le monde n’appréciera pas forcément cet objet. Tout dépend de notre patience. Ce dont je suis sûre, c’est que le Hand Spinner ne plaît pas aux chats. En tout cas pas au mien.

Pichenette, en pleine découverte de la tendance du moment.

Où trouver un Hand Spinner ?

Alors, vous avez envie de tenter le coup ? Si oui, sachez que vous pouvez en trouver très facilement pour un prix allant de trois à dix euros. Pour ma part, j’ai acheté le mien à la Fnac. Il est aussi disponible sur Amazon et dans les magasins de jouets.

À lire aussi : 3 sources de stress dont j’ai réussi à me débarrasser

Commentaires

Lerena

J'ignorai que le jouet était bruyant. Je m'en suis juste commandée un et je ne l'ai pas encore reçu. Aucune des personnes autistes qui m'en ont parlé n'ont mentionné le "bruit". Est-ce parce qu'il s'agit des spinner de premier prix et que la qualité est donc moins bonne ?

Je pense que les trucs "mous" à malaxer peuvent fonctionner pour certains enfants autistes, mais pas tous, pour des raisons de sensibilité. Je m'étais moi-même achetée une "pâte à stress", mais la sensation qu'elle laissait sur les doigts m'a vite écoeurée et j'ai dû renoncer à son utilisation. Il y a le fidget cube qui peut fonctionner aussi (mais il faut l'acheter un peu plus cher, la gamme en-dessous est un peu bruyante).

Laisser les enfants dessiner en classe peut être une bonne idée. Perso, il m'arrivait souvent de remplir des "carreaux" dans des feuilles de brouillon à l'aide d'un stylo noir. Mais avoir quelque chose à manipuler peut vraiment faire une différence pour les enfants neurodivergents. Je pense que c'est dommage de condamner ou de se moquer d'objets qui leur sont destinés parce qu'ils sont mal utilisés par des neurotypiques... Ce n'est cependant pas la première fois que cela arrive. On tend souvent à qualifier de produits destinés aux "paresseux" des objets qui ont été premièrement conçus à destination d'un public handicapé (comme les snuggies, ces plaids à manches créés pour les personnes en fauteuil roulant et qui ont ensuite été marketées en mode "Plus besoin d'enlever son plaid pour changer de chaîne !").

Une vidéo très instructive à ce sujet :
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!