Geneviève de Fontenay dérape sur Bilal Hassani et tient des propos transphobes

Geneviève de Fontenay sévit toujours et elle n'a pas l'intention de s'arrêter d'être problématique. Interrogée sur la question de la transidentité, elle a dérapé sur Bilal Hassani. (Non, il n'y a en effet aucun rapport entre les deux.)

Geneviève de Fontenay dérape sur Bilal Hassani et tient des propos transphobes

Bienvenue dans un article spécial boomers.

En effet, il sera consacré à Geneviève de Fontenay, ancienne présidente du Comité Miss France et du Comité Miss Prestige National.

Mais pourquoi donc dédier un article à cette personne ? Pour lui expliquer qu’il est temps de prendre sa retraite et que même « ok boomer » ne suffit plus pour lui répondre.

L’appel au Boycott de Miss France 2020

Il fût un temps où pour une raison que je ne m’explique pas, ma mère, mes sœurs et moi regardions Miss France, l’émission de Geneviève qui l’a rendue iconique.

Nous regardions ces filles défiler, et jugions. « Moche », « Belle »,« J’aime pas son sourire coincé », nani, nana.

Quelle étrange période de ma vie.

Récemment, l’émission a fait parler d’elle après des propos tenus par l’animateur radio RTL Laurent Ruquier.

Pendant la dernière marche #Nous Toutes, il aurait d’après Le Parisien appelé au Boycott de l’élection Miss France 2020.

Il juge l’émission peu féministe et déclare que si l’on veut arrêter de regarder les femmes comme des objets, la supprimer est une première étape.

Twitter a commencé à s’emballer sur ce boycott, entre les personnes qui approuvent ces propos et d’anciennes Miss France qui affirment que l’on peut être féministe et participer à ce concours quand même.

Mais tout cela importe finalement peu, puisque Laurent Ruquier a fini par assurer qu’il n’était pas sérieux et qu’il se fichait bien de si le concours était maintenu ou pas.

C’est vrai que c’est rigolo, le féminisme ! Hihihihi.

En bref, c’est finalement une histoire qui commence déjà avec une personne peu stable.

Geneviève de Fontenay réagit à l’appel au Boycott de Miss France 2020

Notre chère Geneviève de Fontenay n’a pas très bien pris cette appel au boycott, blague ou non.

Au cours d’une émission radio de Jean-Marc Morandini (disclamer : si tu connais pas tout ces noms, c’est normal, tu es jeune, bravo) Geneviève de Fontenay s’est exprimée sur la question du boycott :

Ça ne tient pas debout ! Miss France est une institution qui date de 1920, le comité Miss France a été déclaré en 1954…

Qu’il (Laurent Ruquier) s’occupe de son rayon !

Quelle argumentation. « Ça duRe dEpuiS lOngtEmpS dOnc c’Est qUe c’eSt biEn oK ».

Et puis Morandini a voulu connaître l’avis de Geneviève sur la récente déclaration de Sophie Tellier, directrice générale de la société Miss France, qui évoquait la possibilité de voir bientôt concourir une Miss Transgenre.

Et là, c’est le drame.

Geneviève de Fontenay dérape sur Bilal Hassani et tient des propos transphobes

Tout cela nous amène donc à ZE BOULETTE of Geneviève.

Voilà donc ce que l’ex-présidente du concours a répondu à Morandini sur la question d’une Miss France transgenre :

Jamais je n’aurais imaginé que l’on puisse accoler « transgenre » à Miss France, parce que c’est tellement contre-nature de toute façon.

Morandini lui demande alors pourquoi elle trouve cela contre-nature. Elle poursuit :

Si, c’est contre-nature transgenre.

Ah.

Mais elle ne s’arrête pas là :

Celui qui était à l’Eurovision, le Français, il était transgenre. T’as vu sa réussite !

Mhh. What’s your point, Geneviève ?

Morandini répond, perplexe :

Il n’est pas transgenre, Bilal Hassani, c’est un homme !

Mais plus rien n’arrête la dame chapeautée :

Non, c’était une fille ! Enfin, c’était un garçon qui était déguisé en fille ! Moi, la première fois que je l’ai vu, j’ai cru que c’était une fille. Bon, eh bien c’est quelque chose de pas normal, quand même !

Je ne t’évoque même pas ce que Geneviève a dit sur les lesbiennes, je te laisse regarder la vidéo. Mais honnêtement ? Pour ta santé mentale, ne le fais pas.

Et le prix boomer de décembre 2019 revient à Geneviève de Fontenay !

Tout ce qui ne va pas dans les propos de Geneviève de Fontenay

Ça coule de source, mais le problème avec ces propos, c’est vraiment l’ignorance. Soit la PIRE chose.

Geneviève de Fontenay n’est absolument pas renseignée sur les question de la transidentité et ne cherche même pas à la comprendre.

Un signe que cette époque lui échappe, et qu’il est temps de cesser de s’y raccrocher si elle n’est pas prête à changer avec elle.

Et encore pire que tout ça, décider elle-même que telle personne est transgenre parce qu’elle porte… une perruque ? Ou une robe ?

Wake the fuck up Geneviève. Ce n’est pas toi qui définis l’identité de genre de quelqu’un.

Comme je suis quand même un peu sympa et que j’aime bien aider les gens en détresse, je conseille à Geneviève de jeter un œil à ce lexique LGBT, qui peut-être lui permettra de mieux comprendre la vie et ainsi de cesser d’être une vielle aigrie problématique.

À lire aussi : Squeezie parle sexisme, racisme, homophobie… et c’est vachement cool

Caroline Arénas

Caroline Arénas

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

Pawline

Vieille ou pas, ces propos sont inacceptables. Comme l'ont écrit beaucoup de madz avant moi, l'âge n'est pas un prétexte et ne conditionne ni la réflexion ni l'ouverture d'esprit! On peut tout autant avoir 20 ans et être con comme un balai, avec des raisonnements d'une intolérance crasse (spéciale dédicace à ma promo de BTS, où la moitié des gens se sont insurgés à grand renfort de "Mais c'est dégueu, ça n'a pas de sens!" quand un sujet d'examen blanc en culture générale est tombé sur la transidentité).

Il n'est pas nouveau que De Fontenay est restée bloquée avant-guerre au niveau valeurs, mais le fait que c'est habituel chez elle ne doit pas servir à minimiser la portée grave de ces propos.

*edit: d'ailleurs, au risque de pinailler, le mot "dérapage" me semble inadéquat. Il me paraîtrait plus adapté quand on parle d'un incident isolé, pas pour évoquer la énième sortie xphobe d'une personne grotesque coutumière du fait. Qu'en pensez-vous?
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!