Live now
Live now
Masquer
frotteur-du-metro-camclash
Féminisme

Un « frotteur du métro » fait réagir dans Cam Clash

Un « frotteur du métro » et sa victime sont au cœur du nouvel épisode de Cam Clash ! L’occasion de vérifier si les parisien·nes sont aussi individualistes qu’on le dit…

Heureusement pour moi, je n’ai jamais été victime d’un « frotteur du métro », ces hommes qui profitent souvent de l’excuse d’une rame bondée pour se coller aux femmes, les peloter, les agresser sexuellement.

Mais parmi mon entourage, pas mal de meufs se sont retrouvées terrifiées, souvent tétanisées, contre un homme plaqué à leur corps qui a fait de leur trajet un enfer.

D’autres, comme Jack Parker, ont riposté face au « frotteur du métro ».

Le nouvel épisode de Cam Clash, l’émission de caméra cachée qui questionne nos réactions, met en scène un « frotteur du métro » et sa victime (elle aussi actrice bien sûr).

Les gens resteront-ils passifs ? Les passagers et passagères auront-elles tendance à se rallier à l’agresseur, à la victime qui le dénonce, qui « balance son porc » ?

À lire aussi : Cam Clash s’attaque au harcèlement sexuel dans les transports et ça fait du bien

Le « frotteur du métro » vu par Cam Clash

Comme d’habitude, cet épisode met en scène diverses situations

. La victime proteste avec plus ou moins de véhémence, l’agresseur se défend en utilisant des arguments différents…

Je vous laisse constater par vous-mêmes :

https://youtu.be/RauPHY6ODOI

Après l’épisode Drague ou harcèlement ?, Cam Clash se penche à nouveau sur le sujet de la place des femmes dans l’espace public, et les agressions qui les visent.

Là encore, les réactions sont variées. Même si personne ne prétend que les actes de l’agresseur sont légitimes… Il y a un fond, dans un des passagers, de « on peut plus rien dire, on peut plus rien faire » !

Et à toi, que t’inspire ce Cam Clash ? As-tu déjà été témoin d’une telle scène, ou victime d’un « frotteur du métro » ? Comment as-tu réagi ?

À lire aussi : « Vous savez très bien que vous n’êtes pas assis normalement » : Cam Clash teste le manspreading


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

2
Avatar de Evony
24 février 2018 à 16h02
Evony
Y'a pas longtemps, j'ai pris le bus avec une amie, sa fille d'un douzaine années et son petit fils de 2 ans.
A un moment y'a un vieux mec qui est monté et qui est venu se coller à nous. Il arrêté pas de lorgner ma poitrine, et de se coller à la gamine. Il me mettait tellement mal à l'aise que j'ai dit à la petite de s’asseoir sur mes genoux. Et le gamin à commencer à parler fort. Et l'autre il squatté.
Ça a duré au moins 15 minutes.

Et quand on est descendu du bus, le chauffeur nous a fait une réflexion pour le gamin qui faisait du bruit.
J'ai oser rien dire mais ça ma rendu folle.
Dans notre société, c'est plus gênant un gamin de 2 ans qui crie, que un vieux qui se serre contre une gamine....
(en plus je me suis faite gronder par un ami parce que j'avais rien dit, que j'aurais du lui faire honte. mais bon, c'est pas facile)
8
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Féminisme

Source : Canva
Féminisme

Comment l’autodéfense féministe a changé ma vie

1
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Midjourney
Déclic

Célia, 24 ans : « J’ai compris l’importance du féminisme en jouant au Trivial Pursuit »

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Source : Canva
Déclic

Sandrine, 48 ans : « J’en demandais plus à mes filles qu’à mon fils pour les tâches ménagères »

gloria-steinem-feminist-litterature-
Livres

Gloria Steinem, féministe incontournable, fête ses 90 ans

1
Source : Midjourney
Déclic

Suzy, 27 ans : « Aujourd’hui, j’ai peur d’avoir des relations sexuelles avec les hommes »

1
Source : Cerise Sudry-Le Dû / Damien Platt de Getty Images
Féminisme

« Le viol est une bombe à fragmentation particulièrement cruelle » : Laurène Daycard, lettre d’Ukraine

tribune_une_v
Tribune

Aujourd’hui, je suis au tribunal parce que je suis féministe, on ne me réduira jamais au silence

2
Source : Canva
Déclic

Joséphine, 22 ans : « Concernant mon féminisme, je me demande souvent si je suis dans l’excès »

1
Source : Madmoizelle
Féminisme

Annie Chemla : « Avorter des femmes clandestinement m’a apporté un sentiment intense de puissance »

1

La société s'écrit au féminin