Live now
Live now
Masquer
films-pas-assez-connus-5
Cinéma

Trois films qui mériteraient d’être plus connus #5

La vie n’est pas toujours juste et relaie parfois au second plan certains films qui mériteraient une vitrine à eux tous seuls (au moins).

À toi qui ne sais jamais quoi regarder pour épater tes potes, je te propose trois films dingues, chacun dans leur style. C’est tipar !

Arnaques, crimes et botanique, la crème de la crème de l’humour so British

Tout le monde connaît Snatch, qui n’est à mon sens qu’une pâle copie de son grand frère Arnaques, crimes et botanique — ou, dans sa version originale, Lock, Stock and Two Smoking Barrels. Déjà, c’est réalisé et scénarisé par Guy Ritchie.

À lire aussi : La série télé Snatch a sa bande-annonce (TAIMLÉCHIEN ?)

Et si tu es un peu pointilleux•se et que cet argument ne se suffit pas à lui-même (comment est-ce possible, saperlipopette ?!), j’ajouterais qu’il y a Jason Statham Sting — le chanteur, farpaitement — dedans et qu’à mon avis, Guy (oui je l’appelle par son petit nom, kestuvafaire ?) a repiqué le concept pour faire Snatch deux ans après.

C’est le quiproquo magnifique et délirant créé par quatre grands couillons, et amis d’enfance, à la suite d’une partie de poker à l’issue malheureuse.

Arnaques, crimes et botanique, c’est le quiproquo magnifique et délirant créé par quatre grands couillons, et amis d’enfance, à la suite d’une partie de poker à l’issue malheureuse. Je te préviens, il y a beaucoup de personnages hauts en couleurs et tu pourrais faire une insuffisance respiratoire à force de rire. 

Mon seul regret est que ce film ne passe pas, mais alors vraiment pas, le Bechdel Test, puisqu’il n’y a en tout et pour tout que deux personnages féminins (sur les quinze et quelques… je ne te félicite pas Guy) d’une importance très relative.

Le Complexe du castor, le film tragicomique sur la dépression

Mel Gibson dans un rôle qui ne fait pas rire, le tout dans un film réalisé par Jodie Foster, produit par Summit qui avait également produit… Arnaques, crimes et botanique. De rien. Honnêtement, tous les acteurs de ce film jouent impeccablement, et même les personnages secondaires sont creusés et complexes.

C’est un film avec un élément fantaisiste qui parle de choses bien sérieuses et pas forcément très gaies.

C’est un film avec un élément fantaisiste qui parle de choses bien sérieuses et pas forcément très gaies. Je précise qu’il y a Jennifer Lawrence dedans, dans un rôle secondaire pas du tout inintéressant (oui, je cherche à t’appâter mais fais-moi un peu confiance, boudiou)…

Le pitch est assez barré à première vue : Walter, un quadragénaire avec une famille plutôt équilibrée et une boîte légèrement en perdition, est totalement déprimé. Pire, il est dépressif.

À lire aussi : Je suis dépressive — Témoignage

Alors qu’il touche le fond, il tente de se suicider… et se rate, avec en sanction une télé sur la gueule (littéralement). À son réveil, il se met à faire parler la marionnette-peluche en forme de castor à son bras et va s’en servir comme d’une thérapie. À moins qu’il ne s’agisse que d’une échappatoire… bref, du complexe du castor (nous y voilà). Vous m’en direz des nouvelles.

La Piel que Habito, entre obsession et complexe de Dieu

Je t’ai mis un teaser parce que je n’aime pas la bande-annonce qui, je trouve, spoile un peu des trucs importants, mais tu peux quand même la voir en cliquant ici.

Le titre signifie littéralement La Peau que j’Habite (je retranscris les majuscules), et c’est assez représentatif de ce film très intense et qui me donne une impression très aseptisée, presque clinique, et filmé d’un œil assez froid.

Il a été réalisé par Pedro Almodóvar, mais c’est probablement le plus accessible et le moins… almodovarien de sa filmographie.

Alors, il a été réalisé par Pedro Almodóvar, mais c’est probablement le plus accessible et le moins… almodovarien de sa filmographie (ovarien hihihi) (je me fatigue). Disons qu’en tant que personne vraiment pas fan du cinéma d’Almodóvar, j’ai quand même beaucoup aimé ce film cru et cruel mais qui fait cogiter, notamment sur le complexe de Dieu.

À lire aussi : « Les Amants Passagers » : du grand Almodóvar

Le film s’ouvre sur une femme. On ne sait pas trop si elle est captive ou patiente en cours de guérison. Il y a également ce médecin qui semble obsédé par elle et, visiblement, trimballe un gros bagage derrière lui.

Un événement violent va très rapidement surgir et nous plonger encore plus profondément dans la confusion. Et c’est via des bonds dans le temps que petit à petit on apprend à connaître et à comprendre les personnages, sans pour autant les relier les uns aux autres.

Oui, je suis très cryptique parce que j’ai eu la chance de regarder ce film en n’ayant uniquement vu le teaser et les effets du film étaient donc entiers. Si tu aimes ce suspense de malade, fais comme moi… Sinon, je te rappelle que j’ai glissé la bande-annonce ci-dessus et que ton ami Internet pourra te renseigner.

Sur ces notes légèrement déprimantes, voilà de quoi te gausser jusqu’à tes vieux jours, ou à défaut de quoi pousser des petits « Aaaaawww » attendris :

big-films-animation-pas-connus


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

2
Avatar de Strawberry Fields Forever
5 mai 2016 à 22h05
Strawberry Fields Forever
Oui je comprends pas trop moi non plus en quoi La Piel que Habito est le plus accessible vu la dureté du sujet mais j'avoue que je suis pas non plus fan d'Almodovar et c'est probablement celui que j'ai le plus apprécié au final !

Sinon ils me paraissent assez connus ces films non ? Des réalisateurs bien connus ( Almodovar, Ritchie ), un film avec Mel Gibson... je m'attendais à des films un peu moins connus que ça, je les ai tous vu donc je suis un peu déçue mais c'est vrai qu'ils sont bien
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Cinéma

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Bande-annonce de Challengers // Source : MGM
Culture

Les scènes de sexe de Challengers vont beaucoup vous étonner, voici pourquoi

chihiro // Source : Studio Ghibli
Culture

Votre studio d’animation préféré recevra une Palme d’or d’honneur à Cannes, et c’est du jamais vu

Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1
Les reines du drame // Source : Alexis Langlois
Cinéma

Festival de Cannes : on connaît enfin la liste de (presque) tous les films projetés

His house // Source : Netflix
Cinéma

Les 15 meilleurs films d’horreur sur Netflix à voir absolument

4
 Hannah Gutierrez-Reed // Source : The Wrap
Culture

« Amateure », « négligente » : l’armurière de Rust d’Alec Baldwin condamnée à 18 mois de prison

Anatomie d'une chute
Culture

Merci Judith Godrèche : les enfants seront désormais accompagnés sur les tournages

1
Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

La pop culture s'écrit au féminin