Live now
Live now
Masquer
greta thunberg
Écologie

En Suisse, 30% de la population a changé ses habitudes grâce à Greta Thunberg

Une nouvelle étude suisse met en évidence un lien de causalité entre la mobilisation climatique de Greta Thunberg et l’évolution des pratiques quotidiennes de la population helvétique.

Le 8 septembre 2023, une étude de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a révélé que 30 % des Suisses auraient changé leurs habitudes suite au travail de sensibilisation mené par le mouvement « Fridays for Future », fondé par l’activiste climatique suédoise Greta Thunberg.

Les usages en matière de transports et de recyclage particulièrement transformés

Les premiers domaines concernés par ces changements sont les transports, les habitudes de consommation et le recyclage.

Par exemple, environ un tiers des personnes interrogées ont déclaré être plus enclines à chercher des alternatives à la voiture pour se rendre au travail. Ils rechercheraient également des produits biologiques locaux, mangeraient davantage de plats végétariens et choisiraient des destinations de vacances plus proches de leur domicile pour éviter de prendre l’avion. De nets efforts pour réduire le gâchis plastique ont aussi été enregistrés.

Des personnes déjà sensibles aux questions environnementales

L’étude a été menée en octobre et novembre 2019, juste après les nombreuses grèves pour le climat organisées par le mouvement « Fridays for Future » de Greta Thunberg.

Il s’agit d’un sondage numérique, réalisé auprès de 1 206 personnes âgées de 18 à 74 ans vivant dans la partie francophone ou germanophone du pays. Si l’échantillon est représentatif de la population suisse dans son ensemble en termes de sexe et d’âge, les personnes ayant un niveau d’éducation plus élevé sont surreprésentées.

L’étude souligne d’ailleurs que les personnes ayant opéré un changement de leurs comportements étaient déjà sensibles aux questions environnementales et ont un haut niveau d’éducation. Mais, le travail de sensibilisation mené par le mouvement de Greta Thunberg leur aurait tout de même permis de transformer leur conscience écologique en action concrète.


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

3
Avatar de narutita
13 septembre 2023 à 21h09
narutita
Toujours faux dans le chapeau : 'helvétique' et pas 'helvètique' rholala non mais allô
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Écologie

Capture d'ecran Youtube du compte Mûre et Noisettes
Argent

Je suis frugaliste : je vis en dépensant moins de 1000 euros par mois (et je vais très bien)

73
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
131 - WinoraBikes-Rotterdam_Day-02 - L1120623
Lifestyle

« Le vélo électrique, éloigne les relous » : 3 bonnes raisons de se mettre au vélo électrique quand on est une meuf

poele // Source : URL
Société

PFAS : quels sont ces endroits où les polluants éternels sont présents ?

Capture d'écran TikTok d'une influenceuse faisant un haul de vêtements Shein // Source : @sunlizzeb
Actualité mode

SHEIN, Primark, Temu… comment les marques d’ultra fast fashion seront-elles pénalisées  ?

8
Source : Alin Buda / Pexels
Écologie

Changement climatique : les femmes et les familles précaires des zones rurales sont les plus affectées

Source : Tarzan9280 / Getty Images
Écologie

Pour la première fois, la planète a connu un réchauffement climatique de +1,5°C pendant 12 mois consécutifs

2
Salomé Saqué, Paris, Septembre 2022 // Source : Clémentine Schneidermann
Société

Salomé Saqué : « Un pays qui méprise sa jeunesse est un pays perdu »

3
Source : Capture écran YouTube
Écologie

Qui est Mia Mottley, coprésidente de la COP 28  qui bouscule les pays du Nord ?

Source : Eurodéputés Europe Ecologie / Flickr
Actualités

Qui était Michèle Rivasi, eurodéputée anti-lobbies qui s’est éteinte à 70 ans ?

Un enfant au milieu d'une décharge à ciel ouvert pleine de pollution textile // Source :  Muhammad Amdad Hossain de Pexels
Actualité mode

Contre la surproduction textile, cette ONG veut que les marques communiquent leurs volumes, et a besoin de vous

La société s'écrit au féminin