Live now
Live now
Masquer
Source : Unsplash
Société

En 2022, 234 000 IVG ont été pratiquées, le taux le plus haut depuis 1990

En 2022, 234 300 interruptions volontaires de grossesse ont été enregistrées, le chiffre le plus haut depuis 1990. Une augmentation qui est notamment due à plusieurs mesures qui ont simplifié l’accès à l’IVG.

Après une baisse drastique due à la pandémie de Covid-19, le nombre d’avortements a augmenté en France en 2022. Il atteint ainsi son plus haut niveau depuis 1990, a révélé une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), parue mercredi 27 septembre.

Ainsi, 234 300 interruptions volontaires de grossesse ont été enregistrées en France en 2022, soit 7000 de plus qu’en 2021. Il s’agit en majorité d’interruptions volontaires de grossesse médicamenteuses, pratiquées en dehors de l’hôpital.

Une hausse due à la simplification des mesures pour avorter

Cette hausse des avortements s’explique par plusieurs moyens : d’abord, l’allongement du délai pour avoir recours à un avortement, qui est passé de 12 à 14 semaines de grossesse début 2022. Ces IVG représentent 20% des 7 000 interventions supplémentaires recensées en un an.

Mais surtout, le fait que depuis 2021, les femmes n’ont plus à avancer les frais des examens et des interventions qui coûtent plusieurs centaines d’euros. Elles peuvent également demander l’anonymat et réaliser tout le processus par téléconsultation, en prenant les médicaments à domicile. La pratique, autorisée lors du premier confinement, a été pérennisée.


L’étude souligne que ce sont essentiellement les IVG médicamenteuses qui se développent, représentant 78% des avortements, soit près de huit sur dix. À titre de comparaison, elles représentaient 68% des avortements en 2019 et 31% en 2000. Pour la moitié (51%), l’IVG médicamenteuse se pratique en établissement hospitalier. Depuis 2020, les critères de l’IVG médicamenteuse ont évolué. Les femmes peuvent à présent les pratiquer jusqu’à neuf semaines de grossesse, au lieu de sept auparavant.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

9
Avatar de Autumn.
28 septembre 2023 à 16h09
Autumn.
Moi clairement si je tombais enceinte aujourd'hui, personnellement mes causes d'avoir recours à l'IVG seront les suivantes - l'ordre importe peu, c'est un mélange de tout ça :
- Pas envie de me priver de ma liberté (sorties, activités, vie social, passe-temps, mon sommeil, tout cela est beaucoup trop important pour moi et à mon équilibre de vie)
- J'ai de toute façon pas d'argent pour un enfant, même si j'en voulais un : le contexte
économique c'est une folie, je me prive comme jamais et je n'arrive plus à mettre de côté.
- Je suis très pessimiste quant à l'avenir du climat.
3
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Société

Inceste // Source : Canva
Société

« Pendant l’enquête, l’enfant est forcé de retourner chez son agresseur » : l’association Face à l’Inceste veut changer la loi

1
Assemblée Nationale // Source : Wikimedia
Actualités France

Supprimée par le Sénat, l’Aide Médicale de l’État (AME) est rétablie par l’Assemblée nationale

Ian Taylor / unsplash
Actualités mondiales

En Russie, la Cour suprême bannit le mouvement international LGBTQI+ pour « extrémisme »

football // Source : Unsplash / Emilio Garcia
Actualités France

Football : L’Olympique lyonnais condamné pour « discrimination sexuelle »

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-12-01T104119.253
Culture

Pour Booba, Cyril Hanouna est un « lâche mégalomane »

Source : 120 Battements par minute
Cinéma

5 films pour mieux comprendre la lutte contre le VIH/sida

ok-2
Santé

À quel rythme est-il conseillé de changer sa brosse à dents ? 

Source : Unsplash / Tim Mossholder
Santé

« On m’avait dit qu’il ne me restait que 2 ans à vivre » : contaminée par le VIH en 1984, Pascale est l’heureuse grand-mère d’un petit garçon

2
Témoignages de personnes vivant avec le VIH.jpg // Source : Capture d'écran YouTube
Société

« Le VIH ne m’empêche pas de vieillir. Les préjugés, si » : témoignages de personnes vivant avec le VIH

Source : Gustave Deghilage / Flickr
Féminisme

Je suis militante féministe et je ne veux pas qu’on laisse nos sœurs juives sur le bord de la route

1

La société s'écrit au féminin