Je me suis fait larguer 2 fois en une semaine, par les 2 mecs que j’aime

Une madmoiZelle a dû gérer deux ruptures amoureuses, la première avec son copain, la seconde avec un ancien plan cul. Elle les a tout deux aimés mais différemment.

Je me suis fait larguer 2 fois en une semaine, par les 2 mecs que j’aime

Mon copain que j’aime énormément depuis un an m’a quittée. Il était, et il est toujours, l’homme de ma vie.

Je me voyais vivre avec lui, avec des chats et des chiens, vieillir à ses côtés dans une maison au bord de la mer, et reposer avec ses ossements dans un mausolée commun.

Mon mec m’a quittée

Ce garçon, je l’aime toujours mais il m’a quittée. Pour plein de raisons. Parce qu’il n’était émotionnellement pas prêt, parce qu’il se sent paumé, il a du mal à réfléchir à son futur et à se comprendre…

Être avec moi était devenu une douleur alors plutôt que de continuer, il a choisi de mettre fin à notre relation.

Cette rupture est la plus violente que j’ai vécue de toute ma vie. J’ai mal au cœur constamment, mes poumons sont étriqués dans une cage thoracique que j’aimerais briser sous les roues d’une voiture pour oublier toute cette peine.

Cette souffrance est normale et je sais que je ne suis pas seule : mes amis et amies, ma famille, les gens que j’aime sont présents.

Je sais que je vais poursuivre ma vie, je crains simplement de traîner sa douleur avec moi.

À lire aussi : C’est quoi, au fait, un ami ? Et pourquoi nos amis sont-ils nos amis ?

La pire rupture amoureuse de ma vie… mais pas la seule

Cette rupture amoureuse est donc la pire épreuve émotionnelle et personnelle que je traverse.

Ça c’est ce que je me suis dit jusqu’à ce que l’autre garçon que j’aime décide lui aussi de rompre avec moi…

Je m’explique.

Il y a un an et demi, avant de me mettre en couple avec Samuel, ce copain qui m’a larguée, je suis tombée amoureuse d’un garçon que je voyais occasionnellement.

Ce type, Charles, je l’ai rencontré au détour d’une soirée qui a terminé aux aurores. Nous nous sommes revus pendant plusieurs mois, plus ou moins régulièrement selon notre emploi du temps respectif. Et surtout selon ses envies.

Parce que moi, je voulais le voir tout le temps. Je l’adorais et je le détestais en même temps.

Je l’adorais parce qu’il me faisait rire, parce qu’il était beau et qu’il était intelligent.

Et je le détestais parce qu’il ne répondait jamais à mes messages, parce qu’il me préférait une autre fille, parce qu’il restait avec moi des après-midis entières avant de disparaître de ma vie pendant deux semaines complètes.

J’ai pensé à lui alors que j’étais en couple

Charles est le premier garçon que j’ai aimé. J’ai eu envie d’être avec lui pendant les mois où nous nous sommes vus. Et aussi lorsque je me suis mise en couple avec mon ex.

J’ai pensé à lui pendant un mois, peut-être deux, puis j’ai aimé mon copain Samuel. Comme une dingue.

Je découvrais l’amour réciproque, je me délectais des week-ends sous la couette à regarder Netflix et à commander à manger.

J’appréciais des balades main dans la main dans la ville ou dans les bois, je comprenais ce que c’était de vouloir bâtir une relation, d’avoir des projets avec une personne qu’on aime de tout son cœur.

Mon ancien plan cul est sorti de ma tête. Je vivais ma relation à 200%, j’étais heureuse et épanouie.

Puis sans que je comprenne vraiment ce qu’il se passe, Samuel et moi avons commencé à ne plus nous entendre.

Cela est devenu de plus en plus récurrent. On a eu notre première grosse dispute en essayant de mettre les choses au clair.

L’issue était mitigée de mon côté.

Un jour, je me rends à une soirée et je croise Charles.

Nous discutons après des mois sans nouvelles. Il va mal pour plein de raisons. Mais il me confie qu’il regrette de ne pas avoir saisi sa chance avec moi quand il en a eu l’occasion.

Je suis à peine bouleversée, juste peinée pour lui.

Je me rends compte que j’ai encore énormément d’affection pour lui mais mon couple est plus important, plus sain, mieux pour moi.

Quelques temps après, rebelote avec Samuel. Nos disputes prennent de la place, nos discussions se répètent et s’éternisent.

Je me sens incomprise, délaissée, seule et malheureuse.

À lire aussi : « T’as le droit de rompre avec un mec bien », le conseil qui a changé ma vie

Alors, je rappelle Charles. Et on finit dans le même lit, nus, à s’embrasser, à faire l’amour et à se dire des choses que l’on ne s’est jamais dites avant.

Je me sens proche de lui, j’ai la sensation qu’il se passe quelque chose de nouveau entre nous, qu’un départ neuf est possible.

Mon copain, je l’aime très fort, l’autre aussi

Depuis ce soir-là, Charles ne me sort plus de la tête. Mais je suis toujours avec Samuel, que j’aime très fort.

Je me rends compte qu’il faut communiquer pour trouver des solutions dans notre couple.

Je me dis que je ne dirai rien, pour le préserver mais aussi parce que ce n’était qu’un moment de faiblesse, rien de bien méchant…

Mais cette nuit passée l’un contre l’autre me hante tout le temps.

Je me projette avec l’un, tout en planifiant des vacances au bout du monde avec l’autre.

Comment je peux faire durer mon couple sans être complètement honnête ? Et tout en fantasmant une relation avec Charles qui semble m’apporter une autre sorte de soutien, dont j’ai aussi besoin ?

À lire aussi : 4 choses que j’ai apprises sur l’amour en testant le couple ouvert

La culpabilité commence à détériorer la façon dont je me vois, dont je vois mon mec et dont je nous vois ensemble.

Je me sens corrompue, perfide et malhonnête.

Pourtant, mes sentiments sont sincères, je sais ce que je ressens et je ne parviens plus à comprendre ce que je veux.

Je ne tiens plus, j’avoue tout à Samuel.

Il réfléchit et décide de me quitter. Bien que blessé, il m’assure qu’il n’est pas seulement question de mon adultère.

Ces deux garçons ont co-habité dans mon cœur

C’est là que je me tourne vers Charles, mon ex-plan cul. Je vois en lui la seule personne que j’aime et qui semble être prêt à me donner l’amour dont j’ai besoin.

Celui en qui il y a encore de l’espoir.

Je comprends que mon affection n’est pas anodine. Je décide de le voir pour que l’on revienne sur notre relation et sur ce qui s’est passé le soir où nous nous sommes embrassés alors que j’étais maquée.

Je lui confie mes sentiments, mes attentes. Je lui explique à quel point il m’a hantée même lorsque je me suis mise en couple.

Je lui ouvre mon cœur en deux pour lui montrer tous les recoins qu’il a occupés avec mon copain (qui me manque toujours atrocement d’ailleurs).

Quand vient son tour de répondre, je comprends que je me suis fourvoyée. Depuis le début.

Il est attaché à moi, il me respecte, m’admire et m’apprécie tendrement. Mais rien ne se passera jamais entre nous.

Parce que c’est trop tard, parce qu’il a quelqu’un, parce qu’il ne m’a jamais aimée au point de se mettre avec moi, parce qu’il ne se voit pas en couple à mes côtés.

Charles est désolé que je vive tout ça et me demande pardon pour toute la souffrance qu’il m’a fait subir pendant nos quelques mois de relation instable.

Je pleure beaucoup.

Bonjour la solitude, ça va ?

En rentrant chez moi, je réalise que je ne me suis jamais sentie seule auparavant, que c’est la première fois.

La douleur est deux fois plus forte et deux fois plus intense.

Je suis démunie face à toutes ces angoisses, toutes ces émotions aussi vives que contradictoires.

Je crois que j’ai vécu une expérience très forte émotionnellement et je risque sûrement de traîner cette double rupture derrière moi pendant quelques temps.

Ce n’est pas grave. Je trouve du réconfort à me dire que je ne suis ni la première, ni la dernière.

À lire aussi : Comment le célibat a fait de ma vie un enfer

L'essentiel de madmoiZelle

Cet article t’a parlé ? Tu aimerais en lire davantage ? Abonne-toi au chatbot de madmoiZelle, un gentil robot qui t’envoie sur Messenger, en fin de journée, l’essentiel du magazine à ne pas rater !

Une madmoiZelle

Une madmoiZelle


Tous ses articles

Commentaires

N25

Ou en est cette Mad ? Est-elle pu s'en remettre ?
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!