Comment te disputer SAINEMENT avec tes potes


L'amitié est faite de hauts et de bas, et les bas sont parfois difficiles à gérer ! Alix te donne ses astuces pour mener à bien une dispute entre potes.

Comment te disputer SAINEMENT avec tes potes

Parfois, la vie n’est pas un long fleuve tranquille et tes amis te tapent un peu sur les nerfs.

Une petite dispute entre potes est donc vite arrivée, mais ne t’en fais pas, elle peut être très saine ! À condition qu’elle soit bien négociée, et qu’elle soit constructive pour votre amitié.

Dispute entre potes : mes conseils

Au fil des ans, je pense avoir fait toutes les erreurs possibles et imaginables dans mes querelles amicales. Et chaque jour qui passe, j’essaie de m’améliorer en gestion de conflit, car il est pour moi primordial.

Discuter des choses qui ne vont pas, ça veut dire que je tiens à la personne et que je travaille à la relation que j’ai avec elle.

Voici donc mes quelques astuces pour bien t’engueuler avec tes amis, bonne ambiance garantie !

Dispute entre potes : se préparer au conflit

« Il faut du courage pour affronter ses ennemis, mais il en faut encore plus pour affronter ses amis » disait le sage Dumbledore. Prépare-toi donc, car il te faudra être téméraire.

Dispute entre potes : prendre le conflit par les cornes

Éviter le conflit n’est pas une situation viable, désolée pour tous les déserteurs…

Ne pas enclencher de discussion équivaut à garder ce qui ne va pas pour toi, et à accumuler les mauvais sentiments pour ton ami ou amie.

À chaque fois que je fais ça, je finis par lui en vouloir, et la pauvre âme ne sait absolument pas pourquoi mon comportement envers elle a changé.

Surprise, mes amis ne sont pas devins !

Quand quelque chose que mon ou ma pote fait me chagrine, même si c’est minime, j’essaie de lui dire tout de suite.

Ça semble parfois ridicule, c’est souvent difficile à faire, mais ça évitera peut-être une énorme dispute une fois ces petites choses bien accumulées comme la poussière sous mon tapis.

C’est trop dommage de laisser pourrir dans un coin une belle amitié par peur du conflit ! J’ai d’ailleurs perdu plus d’amis en ne disant rien, plutôt qu’en manifestant mon malaise.

Dispute entre potes : trouver le meilleur moment

Si les reproches que j’ai à faire me pèsent sur le cœur depuis quelques temps, j’essaie de planifier un rendez-vous avec mon amie.

En général, ça m’aide à gérer mes deux travers : l’esquive et la confrontation musclée en plein milieu des vacances entre potes quand personne n’a rien demandé. Oui, j’ai quelques paradoxes.

Avant d’aborder le sujet de la discorde, j’attends de m’être posée pour bien réagir à froid, et ainsi éviter le retour d’Alix la zinzin aux yeux injectés de sang digne de participer à une télé-réalité.

Mon astuce : écrire un plan de tout ce que j’ai besoin de dire, pour ne rien oublier le moment venu.

Dispute entre potes : comment communiquer ?

Ça y est, c’est l’heure du du-du-du-du-duel. Mais l’objectif, je l’ai compris avec le temps, n’est pas de finir vainqueur, mais de ressortir plus amis que jamais.

Dispute entre potes : savoir s’exprimer

Faire des reproches, c’est souvent accuser l’autre de faire quelque chose de mal dont il n’a, en général, pas conscience. Car un ou une véritable amie n’est pas censée avoir de mauvaises intentions envers toi.

Ces accusations, ça lui met donc des grandes tatanes dans la tête, et c’est bof le but.

Mais si ses actions m’ont blessée, je vais tenter de m’exprimer selon la communication NonViolente.

J’essaie de remplacer « T’es qu’une putain d’égoïste à toujours laisser qu’une feuille sur le rouleau de PQ ! » par :

« Quand tu t’essuies les fesses, que tu ne laisses qu’une feuille de PQ et que je passe après, je ressens de l’agacement. Ça me donne l’impression que tu te reposes sur moi pour changer de rouleau.

J’aurais besoin que les prochaines fois, tu changes le rouleau par toi-même. ».

C’est parfois difficile de penser à toutes ces périphrases diplomatiques, mais c’est un pli à prendre !

Si comme moi tu as tendance à t’emporter facilement, tente quand même de te contrôler un minimum pour ne pas balancer insultes et autres joyeuses abominations que tu regretteras une fois que votre embrouille débile sera terminée.

Ne remets pas en cause votre amitié pour un truc complètement futile !

Dispute entre potes : savoir écouter

Il n’est pas du tout exclu que mon ou ma pote veuille se défendre et ait également des choses à pointer du doigt dans mon comportement. L’important est de savoir l’écouter tout aussi attentivement que j’aimerais qu’il ou elle m’écoute.

Et surtout, le plus difficile, c’est de se mettre à sa place.

Peut-être que ma pote suit ses principes écolo à la lettre, et qu’elle n’utilise que deux feuilles de PQ pour s’essuyer, quoi qu’il arrive.

Alors s’il en reste une dernière sur le rouleau, c’est peut-être qu’à la base il n’en restait que trois, et qu’elle n’a pas voulu gaspiller.

C’est en vous écoutant que vous allez pouvoir ensemble trouver des solutions. Car si chacun reste campé sur ses positions, vous assisterez très vite à un dialogue de sourds sans issue !

Dispute entre potes : et si ça se passe mal ?

Parfois, malgré tous les efforts mis en place, le tête à tête peut tourner au vinaigre. N’aie crainte, tout est rattrapable… tant que les deux personnes veulent sauver la relation !

Dispute entre potes : mettre son ego de côté

Avoir de la fierté ou de l’ego en amitié est selon moi très peu nécessaire et largement nuisible.

Une fois triés sur le volet, je considère mes amis comme ma seconde famille qui ne me veut que du bien. Ils me connaissent par cœur et je n’hésite pas à leur partager toutes les facettes de ma vie. Ils m’ont vue dans les meilleures comme les pires situations.

Alors pourquoi faire la meuf mortelle avec eux ?

Mettre mon ego de côté après une dispute qui a mal tourné, ça veut dire trouver la force de reconnaître mes torts, et M’EXCUSER.

Avant, j’étais incapable de demander pardon, mais après un immense travail sur moi-même, je trouve aujourd’hui que c’est la chose la plus libératrice au monde.

Mettre son ego de côté, ça peut aussi vouloir dire passer un peu au-dessus de certaines petites choses pour conserver une amitié bien plus importante.

Faire des concessions, s’élever un peu, ça fait du bien parfois.

Dispute entre potes : ne pas se laisser marcher sur les pieds

Attention cependant à ne pas faire de trop grandes concessions !

Si je pense avoir fait le nécessaire pour que la personne puisse comprendre mon point de vue, que j’ai aussi pris en compte le sien, mais qu’elle s’entête dans une bouderie infantile ou qu’elle n’accepte pas la critique, je ne vais pas pour autant revenir sur mes positions.

La dispute est avant tout un dialogue qui se fait à deux (ou plus).

Dans ce cas, je me tiens à distance pour lui laisser le temps de revenir, et de peut-être se rendre compte que j’ai pu être blessée par son comportement !

Et une fois que c’est fait, il faut savoir pardonner.

Alors ma crevette d’eau douce, tu te sens prête à affronter ces disputes entre potes ? 

À lire aussi : Quelques mots à ma meilleure amie, la même depuis 20 ans

Alix Martineau

Alix Martineau

Alix Martineau, à dire sur l'air de Paris Latino, est chargée des podcasts chez madmoiZelle. Elle aime principalement le cinéma et rigole très, très fort.

Tous ses articles

Commentaires

TennanTen

@Nastja Je dirais que ça dépend des gens et de la maturité, qu'on ait 15 ans ou 30 ans.
T'as des gens qui ne vont plus te parler à cause d'une broutille et t'en as pour qui il faut quelque chose d'extrêmement grave.
Tu peux avoir 30 ans et ne plus parler à ta pote parce qu'elle à oublié d'acheter des chips pour l'apéro.
Tu peux avois 15 ans et ne plus parler à ta pote parce qu'elle ne t'a pas aidée quand tu te faisais harceler.

Putain le fameux "Je te cause plus" de primaire et maternelle, une fille me faisait ça toutes les deux jours dès qu'un truc lui plaisait pas. :nerd:
Niveau crédibilité, on repassera XD
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!